La mode de se photographier nu à Venise


Si à Pise on se prend en photo en tenant la Tour, à Venise l'habitude est de se faire photographier nu dans les rues de la ville. Une mode qui ne concerne que les femmes, mais qui est beaucoup plus répandue qu'il n'y paraît. Pour quelles raisons ?

Si à Pise la photo rituelle est celle où l’on pose en perspective en prétendant tenir la tour, à Venise il y a une autre mode, moins répandue mais néanmoins vivante et présente : celle de se faire photographier près d’une vue suggestive (un pont, un canal, un monument reconnaissable)... sans même une robe. La semaine dernière, pendant le long week-end du 25 avril, la nouvelle du mannequin qui a posé nu sur un balcon pour une séance photo a fait grand bruit et a rebondi sur les réseaux sociaux : pour elle, comme le rapporte le quotidien La Nuova Venezia, une amende de 750 euros et une interdiction de séjour en ville pour s’être montrée nue dans un lieu public. Sanction également pour le photographe qui l’accompagnait, dans son cas parce qu’il utilisait, sans autorisation, des espaces publics pour organiser son plateau : pour des opérations de ce type, en effet, il faudrait demander une autorisation à la municipalité, qui est généralement accordée contre rémunération (bien sûr : la municipalité n’aurait jamais autorisé des scènes de nudité telles que celles que le photographe était en train de filmer).

Certes, il est possible qu’une femme nue devant des dizaines de personnes, comme c’est le cas ici (la police a pu remonter jusqu’à elle grâce aux nombreuses vidéos de passants postées sur les réseaux sociaux), heurte la sensibilité de certains, mais sinon pourquoi regarderait-on avec dédain un mannequin qui veut se faire représenter nu dans une ruelle de la ville ? Le modèle au balcon n’est d’ailleurs pas un cas isolé, même s’il a suscité de nombreuses réactions. Loin de là : Venise est une destination privilégiée pour les mannequins, professionnels ou amateurs, qui souhaitent se faire photographier nus en public. En cherchant sur le web, on peut trouver des dizaines de photographies sans équivoque qui témoignent d’une habitude assez répandue et durable qui ne concerne que les femmes (il est très difficile de trouver des images de mannequins posant nus) et qui, à Venise, prend des dimensions avec lesquelles aucune autre ville du monde ne peut rivaliser. Essayez de faire la même recherche pour Rome, Florence, Paris, Londres : aucune n’arrive à la cheville de Venise.

Mais pourquoi la capitale lagunaire est-elle le théâtre de tant de séances de photos osées ? Probablement parce qu’on trouve à Venise un mélange qui n’existe dans aucune autre grande ville touristique et qui rend la cité vénitienne particulièrement adaptée à ce genre de décors : tout d’abord, le grave dépeuplement du centre historique (de près de 80 000 habitants en 1991 à un peu moins de 50 000 l’été dernier : 30.000 habitants qui ont quitté la ville en seulement trente ans) fait qu’il y a de nombreuses zones de la ville où il est difficile de rencontrer quelqu’un, même lorsque la saison touristique est à son apogée. Dans certaines ruelles, il n’est même pas nécessaire d’attendre la tombée de la nuit pour jouir d’une tranquillité totale et avoir ainsi tout le loisir de se faire photographier nu sans le moindre dérangement. Ensuite, le fait que Venise soit reconnaissable partout: à Rome, il n’est peut-être pas si facile de se faire photographier nu devant le Colisée, alors qu’il est peut-être si tard dans la nuit dans une ruelle du quartier Monti, mais combien de personnes dans le monde reconnaîtraient immédiatement un coup d’œil romain ? Il en va de même à Florence, à Paris, dans tant de villes : soit vous prenez une photo devant l’un des principaux monuments, soit vous courez le risque de ne pas pouvoir vous repérer immédiatement. À Venise, en revanche, il suffit d’un canal ou d’un pont pour identifier immédiatement la ville. Il ne faut pas non plus sous-estimer le charme mystérieux de Venise, où, dans l’Antiquité , les gens se promenaient généralement masqués , même en dehors de la période du carnaval, ce qui rend plus intriguant le fait de se photographier nu (de nombreux mannequins portent d’ailleurs des masques). Enfin, le souvenir des grandes fêtes de la Sérénissime , rendues célèbres par l’imagerie cinématographique qui nous a donné une idée de la Venise du XVIIIe siècle comme théâtre d’orgies et de réjouissances, et les aventures érotiques de Giacomo Casanova font de Venise la ville idéale pour les photos sans voile.

Voici donc un tour d’horizon des femmes et des jeunes filles qui se sont photographiées nues à Venise. Cela va des prises de vue professionnelles (dont une pour le célèbre magazine Playboy avec la playmate romaine Chiara Arrighi) aux clichés amateurs, des images de grands photographes (parmi lesquels on peut citer Helmut Newton) à celles de bons professionnels au touriste muni d’un smartphone, des photos raffinées en noir et blanc aux clichés plus explicites à la limite de la pornographie. Un phénomène intéressant de... costume (même si ici ce sont les vêtements que l’on voit le moins) qui fait de Venise une ville encore plus rare et insolite.

Chiara Arrighi. Photo : Playboy
Chiara Arrighi. Photo : Playboy
Un tir de Helmut Newton
Un cliché d’Helmut Newton
Nue sur la place Saint-Marc. Photo : Faye Yerbury
Nudité sur la place Saint-Marc. Photo : Faye Yerbury
Photo : Costantino Russo
Photo : Costantino Russo
Photo : Kristian Podrepsek Photo :
Kristian Podrepsek
Photo : Kristian Podrepsek Photo : Kristian
Podrepsek
Bonjour, Venise. Photo : Kristian Liebrand/1x.com
Bonjour, Venise. Photo : Kristian Liebrand/1x.com
Photo : Enis Our Photo :
Enis Our
Photo : Enis Our
Photo
: Enis Our
Photo : Ruslan Lobanov Photo :
Ruslan Lobanov
Photo : Anton Volkov Photo :
Anton Volkov
Photo : BonnyArt.com Photo :
Kasia K./BonnyArt.com
Photo : nude-pics.org Photo :
nude-pics.org
Photo : Voyeurweb.com Photo :
Voyeurweb.com
Une photo d'époque
Une photo d’époque

La mode de se photographier nu à Venise
La mode de se photographier nu à Venise


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.