Musées, lieux culturels et masques, ce qui change à partir du 1er mai


Depuis le 1er mai, l'obligation de porter un masque dans les musées est caduque ; elle demeure dans les théâtres et les cinémas. Toutefois, il est fortement recommandé et conseillé de l'apporter avec soi: en cas d'affluence, certains musées décident de maintenir l'obligation en vigueur.

À partir du dimanche 1er mai 2022, les règles d’utilisation des masques dans les lieux publics, qui étaient jusqu’à présent obligatoires partout à l’intérieur comme mesure contre la propagation de l’infection Covid-19, ont changé. Le 1er mai, l’ordonnance du ministre de la Santé Roberto Speranza, signée le 28 avril 2022, est entrée en vigueur, fixant les limites de l’utilisation obligatoire des masques.

L’équipement de protection individuelle FFP2 reste obligatoire dans certains moyens de transport (avions, bateaux et ferries, trains interrégionaux, Intercity, Intercity Night et High Speed, autobus publics et autobus de location).) et pour les spectacles ouverts au public qui se déroulent à l’intérieur, dans les “théâtres, salles de concert, cinémas, salles de spectacles et de musique vivante et autres lieux assimilés, ainsi que pour les manifestations et compétitions sportives qui se déroulent à l’intérieur”. L’obligation de porter des masques FFP2 reste donc en vigueur dans les salles de cinéma, de théâtre et de concert. L’obligation de porter des EPI s’applique également aux travailleurs, usagers et visiteurs des établissements de santé, sociaux et socio-assistance tels que les établissements d’hébergement et de soins de longue durée, les résidences médicalisées (RSA), les hospices, les établissements de réadaptation et les établissements d’hébergement pour personnes âgées, y compris non autonomes. Toutes ces obligations sont en vigueur jusqu’au 15 juin.

En conséquence, les masques ne sont plus obligatoires pour se rendre dans tous les autres lieux ouverts au public, y compris les musées (mais aussi les bars, les restaurants, les magasins, y compris les supermarchés, les lieux de travail publics et privés), où, toutefois, la recommandation de les utiliser reste en vigueur. Enfin, l’obligation du laissez-passer vert est abandonnée presque partout, sauf pour les visites dans les établissements de santé.

Attention toutefois: certains musées, notamment les plus fréquentés, décident de maintenir l’obligation en cas de risque d’affluence. C’est le cas, par exemple, à Vérone, où l’obligation a été supprimée dans tous les musées municipaux (bien que l’utilisation d’un masque reste fortement recommandée), mais a été maintenue pour les visites de la Maison de Juliette, où, comme l’indique le site officiel des musées, “les espaces sont restreints et des situations de congestion sont possibles”, raison pour laquelle “l’utilisation de masques chirurgicaux reste obligatoire”.

Photo: Galerie Borghèse

Musées, lieux culturels et masques, ce qui change à partir du 1er mai
Musées, lieux culturels et masques, ce qui change à partir du 1er mai


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.