À Gênes, une exposition inspirée d'une célèbre chanson de Lou Reed : "Perfect Day".


Le jeudi 5 septembre 2019 s’ouvre au Galata Museo del Mare de Gênes le collectif d’art contemporain Perfect Day, dont la commissaire est Benedetta Spagnuolo et qui est organisé par Artisti Italiani-arti visive e promozione. Des œuvres de photographie, de peinture et d’illustration trouvent leur place dans les murs de cet ancien bâtiment enveloppé d’une grande coque de verre et d’acier faisant face à la mer. L’exposition sera ouverte tous les jours jusqu’au 12 septembre.

Les artistes participants s’inspirent de la chanson emblématique du même nom écrite par le musicien américain Lou Reed en 1972 sur l’album Transformer, qui donne naissance au thème du collectif ; ses paroles nous accompagnent entre passé, présent et futur et le “jour parfait” devient ce dont nous nous souvenons, ce qui se passe ou simplement ce que nous aimerions qu’il se passe : un souvenir, un moment présent ou un souhait.

Le trait le plus caractéristique de cette chanson réside précisément dans l’ambiguïté de son sens.

Lou Reed a déclaré à un journaliste : “Vous ne pouvez pas me demander d’expliquer les paroles, parce que je ne le ferai pas”. Depuis lors, diverses interprétations ont été données à cette chanson, dont l’une raconte que le chanteur l’a écrite après une journée passée à Central Park avec Bettye Kronstad, qui était alors sa petite amie et plus tard sa femme.

Perfect Day semble en fait être un véritable acte d’auto-accusation, comme en témoignent les derniers mots de la chanson, répétés à plusieurs reprises : “You’re going to reap just what you sow” (Tu vas récolter ce que tu as semé).

La chanson s’ouvre sur l’image d’un parc, un lieu où deux personnes amoureuses passent habituellement du temps, les paroles continuent toujours avec le plaisir des jours, comme boire du vin ou aller au zoo ; la simplicité de vivre les 24 heures avec insouciance est donnée par quelqu’un ou quelque chose qui rend l’auteur heureux, il semble qu’en se consacrant à ces activités, malgré l’insouciance apparente, il ne ressente presque aucune émotion, comme si tout était vécu de manière aseptique. Ce qui le fait “continuer”, ce n’est pas la sérénité de la journée passée, mais ce qui rend la journée parfaite, c’est quelqu’un ou quelque chose, une entité vivante ou imaginaire.

Le refrain commence à décrier la journée parfaite (“oh, it’s such a perfect day”), alors que le protagoniste est heureux de la passer avec quelqu’un (“I’m glad I’m spending it with you”) ou plutôt avec ce qui le fait tenir (“you just keep me hanging on”).

La raison de son apparente sérénité est si puissante qu’il s’oublie lui-même (“tu m’as fait m’oublier”) et lorsqu’il dit : “Juste une journée parfaite, elle m’a fait m’oublier, je pensais être quelqu’un d’autre, une meilleure personne...”, il est à la fois reconnaissant, heureux, mélancolique, mais il est aussi triste parce qu’il est conscient qu’il n’est pas parfait, mais parfait le jour qui l’a rendu tel.

Perfect Day n’est pas seulement un hymne à une journée heureuse, mais un symptôme de gratitude envers quelqu’un ou quelque chose, une reconnaissance ou une dédicace à quelqu’un qui a rendu un moment important, qu’il s’agisse d’une personne, d’un symbole, d’un objet ou simplement de nous-mêmes.

Dans cette exposition collective, le lieu joue également un rôle important dans le projet et, pour cette occasion, la “Galleria delle Esposizioni” du Galata Museo del Mare a été choisie, un “cube blanc”, un conteneur aseptisé qui met en valeur l’œuvre avec neutralité ; ici, le dialogue entre le passé et le présent, entre l’histoire et la contemporanéité sont, avec l’emplacement central stratégique du musée, des valeurs ajoutées à l’ensemble du projet.

Artistes participants : Daniele Amelio, Emanuela Bava, BaX, Giorgia Bianchettin, Giusy Burdi, Lorella Cerquetti, Chiara Cinquemani, Paolo Frigo, Barbara Gatti Cocci, Daniela Giuliani, Elena Grandi, Chiara Guidotto, Michela Menon, Valerio Murri, Letizia Neri, Federico Pisciotta, Valentina Porcelli, Verdiana Ranieri, Giovanna Sposato, Lisa Yachia.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.artistiitaliani.eu.

À Gênes, une exposition inspirée d'une célèbre chanson de Lou Reed :
À Gênes, une exposition inspirée d'une célèbre chanson de Lou Reed : "Perfect Day".


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.