Le MAXXI ouvre pour la première fois au public la maison futuriste de Giacomo Balla


Le MAXXI de Rome présente un double projet à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Giacomo Balla : l'ouverture de la maison du futurisme et une exposition.

À l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Giacomo Balla, le MAXXI, musée national des arts du XXIe siècle à Rome, célèbre le célèbre artiste futuriste avec un double projet : l’ouverture au public, pour la première fois, de sa maison futuriste située Via Oslavia à Rome et une exposition au musée qui vise à mettre en évidence la contemporanéité de l’artiste.

L’ensemble du projet Casa Balla. From the House to the Universe and Back, organisé par Bartolomeo Pietromarchi, directeur de MAXXI Arte, et Domitilla Dardi, conservatrice du MAXXI pour le design, se déroulera en deux étapes jusqu’au 21 novembre 2021 : l’exposition au MAXXI ouvrira le 17 juin, tandis que la maison de Via Oslavia sera ouverte aux visiteurs le week-end à partir du vendredi 25 juin (réservation obligatoire à l’adresse www.maxxi.art).

Le projet est produit et réalisé par le MAXXI en collaboration avec la Soprintendenza Speciale di Roma Archeologia Belle Arti e Paesaggio, avec le soutien de la Direzione Generale Creatività Contemporanea du ministère de la culture et la contribution de la Banca d’Italia et des sponsors Laura Biagiotti, Mastercard et Cassina.

"Casa Balla. De lamaison à l’univers et retour est un projet extraordinaire, aussi extraordinaire que la collaboration vertueuse entre les différentes institutions publiques et les partenaires privés qui l’ont rendu possible", a déclaré Giovanna Melandri, présidente de la Fondation MAXXI. “Il s’agit d’un projet total, comme l’était l’idée que le grand maître futuriste se faisait de l’art. L’appartement de Balla, situé au cœur du quartier Della Vittoria de Rome et ouvert pour la première fois au public, exalte son univers kaléidoscopique et expérimental. Une vision globale de l’art, étonnamment actuelle et inspirante pour les communautés créatives d’aujourd’hui. Vous la découvrirez dans les espaces de la Via Oslavia et la retrouverez dans les visions d’artistes contemporains exposées dans l’emblématique Galerie 5 du MAXXI, en dialogue avec des œuvres de Balla”.

Bartolomeo Pietromarchi, directeur de MAXXI Arte et commissaire du projet, a déclaré :"Casa Balla. De lamaison à l’univers et retour est une nouvelle étape importante dans le grand travail du MAXXI visant à valoriser et à réinterpréter le patrimoine historique de l’art contemporain. La maison de Giacomo Balla, après trente ans de fermeture, revient enfin à la lumière. La maison, avec ses décorations, son mobilier et ses œuvres d’art, exprime la personnalité de l’artiste sous toutes ses formes et représente l’un de ses plus grands chefs-d’œuvre. Grâce à la réouverture de la maison du maître futuriste, nous retrouvons une partie de notre ADN, l’une des plus grandes histoires de l’art du XXe siècle qui a changé à jamais la manière de faire, de concevoir et de vivre la pratique de l’art. Cet événement exceptionnel est complété par l’exposition à la Galerie 5 du MAXXI où des artistes et des créateurs italiens et internationaux ouvrent notre regard sur une conception de l’art actuel qui est la fille de la leçon de Balla et du Futurisme, faite d’intersections continues entre différents langages et techniques expressives, d’un lien profond avec la vie quotidienne, d’un défi constant aux limites des catégories expressives traditionnelles".

“La modernité envisagée par Balla et ses filles est une modernité qui nous est très familière aujourd’hui : elle parle de dépassement des barrières disciplinaires, de contaminations et de mélanges conceptuels, de coexistence entre le langage abstrait et le langage figuratif”, a ajouté Domitilla Dardi, commissaire du projet. Et surtout, de l’identification entre l’art et la vie : vivre leur art sans interruption est ce qui fait d’eux un “projet diffus” qui implique aussi bien des peintures que des plats de tous les jours, des sculptures, des meubles, mais aussi les vêtements qu’ils portaient, devenant eux-mêmes des œuvres d’art autopropulsées. Ce n’est pas un hasard si les grands designers des années 1970 ont trouvé leurs racines dans cette approche, et si les contemporains parviennent avec agilité à poursuivre la réflexion, aujourd’hui ce futur est devenu notre présent.

La maison futuriste de Via Oslavia est la maison où Balla a vécu et travaillé de 1929 à sa mort. Elle sera ouverte aux visiteurs à partir du 25 juin, tous les week-ends pendant plus de cinq mois ; les visites, préparées et conduites par le Bureau de l’éducation du MAXXI, seront échelonnées sur différents créneaux horaires et réparties en groupes de huit personnes. La réservation est obligatoire à l’adresse www.maxxi.art.
Le maître s’est installé dans l’appartement de Via Oslavia à Rome avec sa femme Elisa et leurs deux filles Luce et Elica, également peintres, qui y ont vécu et l’ont conservé jusque dans les années 1990. Grâce à un long et minutieux processus de reconnaissance, d’étude et de sécurisation de la propriété par le MAXXI et la Surintendance spéciale de Rome, il a été possible d’aménager la maison et de la rendre accessible au public.

L’exposition au MAXXI présente des tapisseries, des dessins, des esquisses et des meubles qui faisaient partie de la Casa Balla, en dialogue avec huit nouvelles productions d’architectes, d’artistes et de designers contemporains internationaux. Des œuvres inédites créées pour l’occasion qui réfléchissent aux nombreuses suggestions de la Casa Balla en tant qu’œuvre d’art totale, mettant en évidence l’actualité de la pensée de l’artiste aux multiples facettes, créant un lien spatio-temporel entre la maison des années 1930 et le musée du XXIe siècle. Ila Bêka et Louise Lemoine, Carlo Benvenuto, Alex Cecchetti, Jim Lambie, Emiliano Maggi, Leonardo Sonnoli, Space Popular, et Cassina avec Patricia Urquiola ont participé à l’étude des suggestions de Casa Balla : leurs productions rencontreront d’importants originaux de Giacomo Balla, provenant de collections privées, y compris celles des héritiers de Giacomo Balla, et pour la première fois réunis ici et accessibles au public. Il s’agit notamment de la porte du Studiolo rouge, de dessins et d’études pour des vêtements, comme celui réalisé pour Luce, provenant de la Fondation Biagiotti Cigna et de la Collection Laura et Lavinia Biagiotti, qui conservent un patrimoine de plus de trois cents œuvres de Balla, dont le noyau principal est constitué d’œuvres et d’études sur le design et la mode et constitue la plus importante collection d’arts appliqués au monde.

Pour plus d’informations : www.maxxi.art

Le MAXXI ouvre pour la première fois au public la maison futuriste de Giacomo Balla
Le MAXXI ouvre pour la première fois au public la maison futuriste de Giacomo Balla


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.