Le Museo Novecento de Florence fait peau neuve


Le nouveau directeur du Museo Novecento de Florence, Sergio Risaliti, va donner un nouveau souffle au musée en organisant une série d’expositions et de projets temporaires et en réorganisant la disposition des collections pour une meilleure utilisation du patrimoine du musée.
L’exposition conçue par Sergio Risaliti et organisée par Eva Francioli, Francesca Neri et Stefania Rispoli(Muse), intitulée “Le dessin du sculpteur”, a été inaugurée le 21 avril et restera ouverte jusqu’au 12 juillet 2018. Elle se concentre sur le dessin, également en relation avec d’autres disciplines artistiques ou sciences. Présentée au premier étage du musée, l’exposition montre des œuvres graphiques d’Adolfo Wildt, Jacques Lipchitz, David Smith, Louise Bourgeois, Luciano Fabro, Rebecca Horn et Rachel Whiteread.

Le 21 avril également, le projet “Paradigm. The Architect’s Table” qui se terminera le 21 juin 2018, sous la direction de Laura Andreini et avec la participation du nouveau directeur du pavillon italien à la prochaine Biennale d’architecture, Mario Cucinella.
Du 21 avril au 20 septembre 2018, l’exposition " Di un sole dorato" (D’un soleil d’or ), sous la direction de Lorenzo Bruni, sera inaugurée et, au cours de la même période, l’exposition vidéo “Il corpo è un indumento sacro” (Le corps est un vêtement sacré ), conçue par Beatrice Bulgari pour In Between Art Film et sous la direction de Paola Ugolini, sera également ouverte au public.

Enfin, du 21 avril au 21 juin 2018, est présenté le projet The Wall, un format d’exposition original conçu par Risaliti qui, pour ses débuts, porte la signature de Marco Bazzini avec la collaboration d’Isia Firenze et s’intitule “Il Buio. Aux limites de la vision”.
La disposition des salles ne sera pas le seul changement dans le musée : un portail extérieur a été installé avec les mots “Museo” et en dialogue avec la Piazza Santa Maria Novella par l’artiste Paolo Parisi en collaboration avec les étudiants de l’Accademia di Belle Arti di Firenze.

Quatre artistes florentins, Marco Bagnoli, Paolo Masi, Maurizio Nannucci et Remo Salvadori, avec le projet “Grafts”, proposent quatre œuvres qui dialoguent avec l’architecture Renaissance de l’ancien hôpital Léopoldin.

Risaliti précise : “Le musée auquel nous pensons est une réalité fluide, un laboratoire et un gymnase ; une institution multitâche qui génère des expériences et des pratiques multiples, et préfère le dynamisme à l’immobilité. C’est un lieu de narration et de contemplation, d’éducation et de découverte. Sans jamais négliger la recherche et l’approfondissement, le Museo Novecento sera un lieu d’émerveillement et de découverte pour les enfants, les jeunes et les familles. Et lorsque cela sera possible, il se déplacera même avec ses collections et ses œuvres dans les écoles et les foyers, les hôpitaux et les lieux de détention, afin de réduire la distance entre l’art et la vie”.

Le maire Dario Nardella a quant à lui souligné : “Le ”nouveau“ Museo Novecento sera un espace ”jeune“ et original dans le panorama de la ville, rassemblant le meilleur patrimoine de nos collectionneurs mais avec un regard tourné vers l’avenir. En 2017, le Museo Novecento a été visité par environ 45 000 personnes ; l’objectif, avec cette vaste opération de rénovation, est d’augmenter ce chiffre de 20 %”.

Photo : le nouvel aménagement du Museo Novecento à Florence

Le Museo Novecento de Florence fait peau neuve
Le Museo Novecento de Florence fait peau neuve


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.