Chicago : même les statues de la ville portent des masques


Les institutions culturelles de Chicago ont décidé de donner le bon exemple aux citoyens en faisant porter aux statues des masques contre le Coronavirus.

Même les statues portent des masques par mesure de sécurité face à l’urgence sanitaire Covid-19 : c’est le cas à Chicago, où trois sculptures de la ville ont la bouche couverte par le masque pour inviter les habitants à suivre le bon exemple.

Dans l’Illinois, le port du dispositif de protection est obligatoire pour marcher dans les rues, afin de protéger les autres et de se protéger soi-même.

Les grandes institutions culturelles de Chicago ont répondu à l’invitation en faisant porter des masques à de grandes sculptures placées dans l’espace public. C’est le cas notamment des deux lions en bronze, créés par Edward Kemeys à la fin du XIXe siècle, qui gardent l’entrée du prestigieux Art Institute. Ceux-ci sont le symbole de la ville : l’institution culturelle a donc décidé de faire en sorte que les deux sculptures monumentales servent d’exemple.

Sur la Daley Plaza, en revanche, se trouve la sculpture géante en acier de Pablo Picasso, qui ressemble à un masque et qui, elle aussi, a été conçue pour porter un masque de protection.

Les masques, fabriqués dans un matériau résistant aux intempéries, portent les couleurs de Chicago: quatre étoiles rouges disposées horizontalement sur un champ blanc avec deux bandes bleues parallèles.

Crédit photo Scott Olson/AFP

Chicago : même les statues de la ville portent des masques
Chicago : même les statues de la ville portent des masques


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.



Finestre sull'Arte