Création à Camerino d'un pôle d'excellence pour la restauration des ouvrages endommagés par le tremblement de terre dans la région des Marches


Un grand projet de régénération urbaine est prévu à Camerino pour la création du premier centre d'excellence pour la restauration des œuvres d'art endommagées par le tremblement de terre dans la région des Marches.

La ville de Camerino renaîtra grâce à un important projet de régénération urbaine qui prévoit la création du premier pôle d’excellence pour la restauration des œuvres d’art endommagées par le tremblement de terre dans la région des Marches, ainsi que des espaces muséaux, des laboratoires d’enseignement et des résidences universitaires. Tel est le contenu de l’accord de coopération institutionnelle signé par le Commissaire extraordinaire pour le tremblement de terre de 2016, l’Agenzia del Demanio, la Direction régionale des musées des Marches, l’Université de Camerino, la Surintendance de l’archéologie, des beaux-arts et du paysage pour les provinces d’Ascoli Piceno, Fermo et Macerata, et la municipalité de Camerino. L’accord vise à mettre en œuvre le projet de valorisation des biens publics Ex Casermette di Torre del Parco, Chiesa di San Francesco, Ex Carcere Giudiziario et Ex Caserma dei Carabinieri, afin de contribuer à la récupération et à la revitalisation de la zone durement touchée par le tremblement de terre, dans une optique de croissance économique et sociale. Les fonds de reconstruction sont ceux envisagés par le Commissaire extraordinaire du gouvernement, soit environ 10,4 millions d’euros, en plus des presque 30 millions d’euros alloués dans le cadre du Plan national de récupération et de résilience (Pnrr).

La conception et la mise en œuvre des interventions reposent sur le modèle de reconstruction publique, promu par l’Agenzia del Demanio, qui vise à régénérer le tissu social et économique du territoire en s’inspirant des principes de durabilité, de transformation numérique, d’accessibilité et de connectivité.

Le concept qui sous-tend le projet de régénération urbaine est de créer une connexion entre les différents complexes immobiliers situés dans la périphérie et dans le centre historique. En particulier, le projet de valorisation et de refonctionnalisation de l’Ex Casermette de Torre del Parco envisage la création d’un pôle d’excellence pour la restauration du patrimoine culturel, en tant qu’élément de revitalisation socio-économique et culturelle de la ville de Camerino, afin de promouvoir l’offre touristique, d’attirer les investissements et de créer des emplois. La première intervention sur huit bâtiments, qui a déjà été inaugurée ces derniers jours, prévoit un financement d’environ 10 millions d’euros avec des fonds du PNC (Plan national complémentaire au PNR pour les zones touchées par les tremblements de terre de 2009 et 2016), tandis que le deuxième lot concerne dix-huit bâtiments avec un financement d’environ 20 millions d’euros avec des fonds du PNR.

Les bâtiments seront améliorés sur le plan sismique et toute la zone sera réhabilitée pour créer un Recovery Art, le premier centre d’hébergement et de récupération des biens artistiques et culturels endommagés par des catastrophes dans la région des Marches. Des espaces éducatifs et d’exposition sont également prévus pour accueillir temporairement les œuvres restaurées les plus prestigieuses avant qu’elles ne soient réinstallées dans leur lieu d’origine. Le nouveau pôle se veut donc un centre d’intérêt pour le personnel du ministère de la culture, les experts en restauration, les professeurs d’université, les étudiants, les citoyens et les touristes amateurs d’œuvres d’art. Une initiative de régénération urbaine qui se veut un moteur de revitalisation pour la ville de Camerino, en l’impliquant activement dans le projet Recovery Art, en tant que point de référence et d’utilisation pour les citoyens et pour le développement du tourisme muséal dans la région.

L’intervention sur l’église Saint-François, l’ancienne prison judiciaire et l’ancienne caserne des carabiniers, toutes situées dans le centre historique, prévoit un financement total de 10,4 millions d’euros, alloués par l’ordonnance spéciale n° 27 du 14.10.2021 du commissaire extraordinaire du gouvernement pour le tremblement de terre de 2016. Le concept du projet repose sur la création d’un pôle culturel scientifique et muséal destiné à accueillir des espaces d’exposition, des laboratoires d’enseignement et des salles de classe en accord avec l’offre éducative de l’Université de Camerino, des logements d’hôtes pour les professionnels et des résidences universitaires. L’objectif est de ramener la galerie d’art civique à l’intérieur de l’église de San Francesco et de créer un musée d’excellence en matière d’art contemporain, afin de relancer le village sur les plans social, économique, culturel et touristique. L’accord de mise en œuvre peut être étendu à d’autres biens appartenant à l’État, à des biens municipaux ou à d’autres administrations publiques. Il s’ajoute à d’autres initiatives déjà en cours dans le cadre desquelles l’État s’est engagé à construire la nouvelle caserne des pompiers et des carabiniers.

“D’un dépôt d’armes à un laboratoire de récupération et de renaissance pour les œuvres endommagées par le tremblement de terre : la remise en fonction de l’ancienne Casermette de Camerino est un exemple de régénération urbaine dans le cratère du tremblement de terre de 2016”, a déclaré le commissaire pour la reconstruction du tremblement de terre de 2016, Guido Castelli. “Nous mettons en valeur des bâtiments qui, à partir de leur fonction militaire d’origine, peuvent être adaptés aux besoins de garde et de récupération des quelque 30 000 biens culturels qui ont été retirés des églises et des bâtiments endommagés par le tremblement de terre. Nous voulons accompagner la communauté de Camerino, qui a affronté les adversités de ces années avec courage et grande dignité, sur le chemin difficile de la reconstruction et de la réparation. Après le décret spécial récemment approuvé, qui prévoit la construction du centre historique de Camerino, il s’agit d’un autre pas en avant important pour la ville ducale”.

Création à Camerino d'un pôle d'excellence pour la restauration des ouvrages endommagés par le tremblement de terre dans la région des Marches
Création à Camerino d'un pôle d'excellence pour la restauration des ouvrages endommagés par le tremblement de terre dans la région des Marches


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.