Art et colonialisme, une conférence internationale à Padoue avec des experts mondiaux


Les 7 et 8 février se tiendra à Padoue la conférence "Aspects critiques et propositions visuelles de la confrontation avec l'altérité entre le XIXe et le XXe siècle".

Les 7 et 8 février 2019, le Département des patrimoines culturels de l’Université de Padoue accueille la conférence Aspects critiques et propositions visuelles de la confrontation avec l’altérité entre le XIXe et le XXe siècle. Journées internationales d’étude, consacrées au thème “art et colonialisme” et organisées par Giuliana Tomasella, Marta Nezzo et Priscilla Manfren. Il s’agit d’une conférence internationale qui réunit certains des plus grands experts des arts non européens et des productions coloniales pour mieux se concentrer sur les relations complexes et fascinantes qui se sont développées au cours des deux derniers siècles entre les États du Vieux Continent et les nombreuses civilisations alternatives : à travers le médium privilégié des arts visuels, les aspects critiques du thème de l’art en tant qu’outil de propagande utile pour construire une conscience coloniale nationale et les liens de cette production artistique particulière avec l’histoire et les événements politiques qui ont marqué le développement de l’impérialisme européen sont mis en évidence. Outre des aperçus sur les artistes qui ont contribué au développement de l’art colonial et de ses manifestations, il y aura quelques notes sur les résultats actuels de cette confrontation, en notant la configuration actuelle du binôme identité-impérialité, tel qu’il est abordé par les musées et les critiques dans l’utilisation conjointe d’objets européens et non-européens. Il sera ainsi possible de dresser un tableau d’ensemble où se croisent l’art contemporain, l’art extra-européen, l’anthropologie et l’ethnologie, mettant en lumière les nouvelles perspectives interprétatives des études.

La conférence s’inscrit dans la ligne de recherche sur les arts non-européens et les productions coloniales développée par l’Université de Padoue depuis des années. Vous trouverez ci-dessous le programme des deux journées. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web du Département du patrimoine culturel de l’Université de Padoue.

Jeudi 7 février 2019, 14h30

Salutations institutionnelles
ANDREA TOMEZZOLI (directrice du cours de doctorat en histoire, critique et conservation du patrimoine culturel)

ART COLONIAL : DÉFINITION ET ASPECTS CRITIQUES

DOMINIQUE JARRASSÉ (Univ. Bordeaux-Montaigne)
Définition et usages propagandistes de l’art colonial. Approche comparée entre la Belgique, la France et l’Italie (1920 - 1940)

GIULIANA TOMASELLA (Univ. de Padoue)
Per una storia dell’arte coloniale : iI libro inedito di Michele Biancale (1940)

REPRÉSENTATIONS DE L’ALTÉRITÉ

MASSIMO ZACCARIA (Univ. de Pavie)
De Sir Robert Napier à Hadish Zemen : pour une histoire de la photographie en Erythrée 1868-1941

PRISCILLA MANFREN (Univ. de Padoue)
La Somalie coloniale entre art et propagande : œuvres et expositions de quelques auteurs italiens

MARIA PAOLA DETTORI (Surintendant de Sassari et Nuoro)
Colonies. Réflexions sur l’identité, la fortune et le rôle des artistes sardes à l’étranger

CHIARA MARIN (Univ. de Padoue)
Les colonies d’artistes graphiques : Dudovich, Testi, Carboni entre fascination exotique et instances propagandistes

VANESSA RIGHETTONI (Univ. de Udine)
Images, race et guerre d’Éthiopie. Quelques cas dans la presse périodique italienne

Vendredi 8 février 2019, 09:00

EXPOSITIONS, MUSÉES, ARCHITECTURE

LUÍS ÁNGEL SÁNCHEZ GÓMEZ (Univ. Complutense de Madrid)
La otredad evangelizada y exhibida : una revision de las exposiciones etno-misionales (1851-1958)

MARTA BOSCOLO MARCHI (Directrice du Musée d’art oriental de Venise)
Une maison pour l’Orient à Venise. La collection Bourbon au Musée d’art oriental

LUCA QUATTROCCHI (Univ. de Sienne)
Composition et volume : l’Art déco en Tunisie entre modèles importés et culture locale

ARTS NON-EUROPEENS : PROBLEMES DE RECEPTION

MARTA NEZZO (Univ. de Padoue)
La réception scientifique de l’art africain dans l’Italie du début du XXe siècle : notes

LUCA PIETRO NICOLETTI (Fondaz. Passare - Milan)
Les primitifs à Milan. Moments de réception dans l’après-guerre

LEOPOLDO IVAN BARGNA (Univ. de Milano-Bicocca)
Un monde en noir et blanc ? Race et art contemporain, entre collection et archive

ALESSANDRO DEL PUPPO (Univ. d’Udine)
“Je suis l’autre”, mais qui parle ? Réflexions sur une exposition ancienne et récente

Art et colonialisme, une conférence internationale à Padoue avec des experts mondiaux
Art et colonialisme, une conférence internationale à Padoue avec des experts mondiaux


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.