Le Metropolitan Museum restitue trois objets en bronze au Nigeria


Le Metropolitan Museum de New York a restitué au Nigeria trois objets en bronze volés au Royaume du Bénin par les Britanniques en 1897, qui avaient déjà été restitués au Nigeria en 1950, mais qui avaient ensuite été mis sur le marché dans des circonstances peu claires.

Le Metropolitan Museum de New York a officiellement restitué au Nigeria trois œuvres d’art volées par les Britanniques au XIXe siècle : deux reliefs du XVIe siècle et une tête en bronze du XIVe siècle provenant du royaume de Benini, qui avaient été saisis par les Britanniques lors de l’occupation de 1897, puis transférés au British Museum. Les trois objets sont restés en Angleterre jusqu’en 1950, date à laquelle le Royaume-Uni les a restitués au Nigeria : ils ont été exposés pendant un certain temps au Musée national de Lagos, après quoi ils sont revenus sur le marché dans des circonstances peu claires et ont été achetés par un collectionneur privé de New York qui en a fait don au Metropolitan en 1991, où ils sont restés pendant des années. À la suite d’une recherche collaborative menée l’année dernière par le Metropolitan et le British Museum, le musée new-yorkais a contacté la Commission nationale des musées et monuments du Nigeria (NCMM) pour demander des éclaircissements sur le statut de ces œuvres et, au cours des échanges, a déterminé que les œuvres devaient être restituées au Nigeria. Les œuvres avaient déjà été retirées de l’exposition en juin dernier.

L’annonce, faite en juin, a été confirmée hier par un accord entre le directeur du Metropolitan, Max Hollein, et le directeur général du NCMM, Abba Isa Tijani. Tijani, pour sa part, a félicité le Met “pour la transparence dont il a fait preuve. Le NCMM comprend qu’il existe de grandes possibilités de collaborations de toutes sortes, y compris des expositions itinérantes avec un grand nombre de ces objets précieux. Le NCMM devrait poursuivre cette démarche conjointement avec le plus grand nombre possible de partenaires disponibles dans le cadre d’accords potentiels. Le NCMM se réjouit à l’idée d’un futur d’activités conjointes avec le Met. Nous travaillerons avec d’autres collègues sur le projet Digital Benin et sur de nombreuses autres initiatives intéressantes à discuter”. Le ministre nigérian de la culture, Alhaji Lai Mohammed, a invité “les autres musées à s’inspirer de cette décision. Le monde de l’art peut être meilleur si chaque propriétaire de biens culturels prend en compte les droits et les sentiments des dépossédés”.

"Le Metropolitan, a déclaré M. Hollein, est heureux d’avoir pris l’initiative de restituer ces œuvres et s’engage à faire preuve de transparence et à acquérir des biens culturels de manière responsable. Le musée new-yorkais a également signé un accord visant à fournir au pays africain un engagement partagé pour de futurs échanges d’expertise et d’œuvres d’art, y compris des prêts de matériel du Bénin par le Metropolitan en préparation de l’ouverture d’un nouveau musée à Benin City, ainsi que pour les musées nationaux du Nigéria. Des prêts arriveront du Nigeria pour la réouverture de l’aile Michael C. Rockefeller du musée new-yorkais, prévue en 2024. "La signature du protocole d’accord aujourd’hui, a souligné M. Hollein, est un moyen important de démontrer notre engagement dans le partenariat entre le Met et la Commission nationale nigériane pour les musées et les monuments. Nous sommes impatients de travailler ensemble sur des prêts d’œuvres d’art et des échanges d’idées et de connaissances.

Le Metropolitan Museum restitue trois objets en bronze au Nigeria
Le Metropolitan Museum restitue trois objets en bronze au Nigeria


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.