Tiepolo et Naples Liberty, les deux grandes expositions d'automne de la Gallerie d'Italia à Milan et à Naples


Les Gallerie d'Italia de Milan et de Naples présentent deux grandes expositions cet automne : Tiepolo. Venise, Milan, Europe et Naples Liberté. N'aria 'e primmavera.

Les Gallerie d’Italia de Milan et de Naples présentent deux expositions importantes pour l’automne.

Du 25 septembre 2020 au 24 janvier 2021, le Palazzo Zevallos Stigliano à Naples accueillera l’exposition Napoli Liberty. N’aria ’e primmavera, organisée par Luisa Martorelli et Fernando Mazzocca. Plus de soixante-dix œuvres seront exposées pour témoigner de l’originalité du style Liberty dans la capitale de la Campanie, parmi lesquelles des peintures, des objets en or précieux et en pierre semi-précieuse, des graphiques et des affiches publicitaires, mettant en évidence les caractéristiques originales de l’art à Naples entre 1889 et 1915. Capitale de la modernité, Naples propose le style Art nouveau, des arts majeurs aux arts appliqués.

L’exposition offre un aperçu du séjour à Naples de Felice Casorati, qui a participé aux premières expériences de l’avant-garde sécessionniste. L’exposition napolitaine s’ouvre sur ces peintures, anticipant les œuvres des protagonistes de l’Art nouveau dans les salles suivantes : Edgardo Curcio, Francesco Galante, Odoardo Pansini, Raffaele Uccella, Eugenio Viti, Costantino Barbella, Filippo Cifariello et Saverio Gatto.

Un espace important sera consacré aux arts appliqués; parmi les œuvres exposées figurera la fontaine du Héron (1887) de Filippo Palizzi.
Dans le Museo Scuola Officina (aujourd’hui Museo Artistico Industriale), au début du XXe siècle, les maîtres et les élèves des ateliers de l’Officina della Ceramica e Stipetteria ont été actifs dans la production d’objets en accord avec les manufactures exposées aux Expositions universelles et ont réalisé des décorations florales typiques du nouveau style. L’école d’art de Sorrente a également remis au goût du jour la production de meubles marquetés : deux œuvres d’Almerico Gargiulo sont exposées. Des pièces de grande qualité seront également exposées dans le domaine de la bijouterie précieuse et de la fabrication de pierres dures (corail, nacre et écaille de tortue), un genre dans lequel Naples est devenue la première en Europe. On pourra admirer des bijoux d’Emanuele Centonze, Gaetano Jacoangeli et Vincenzo Miranda, et l’école du corail de Torre del Greco, qui s’est distinguée par son travail raffiné, éclectique et moderne des pierres semi-précieuses, sera également représentée. Le tableau Séductions de Vincenzo Migliaro (1906) est au cœur de cette section.

L’exposition se termine par des affiches et des graphiques publicitaires dans lesquels Naples est l’un des principaux centres italiens. Des œuvres d’artistes de renommée internationale tels que Leonetto Cappiello, Marcello Dudovich, Vincenzo Migliaro et Pietro Scoppetta seront exposées.

La vedette de la Gallerie d’Italia de la Piazza Scala de Milan sera plutôt Giambattista Tiepolo, du 30 octobre 2020 au 21 mars 2021 : il s’agit de la première exposition consacrée au peintre dans la capitale lombarde. Organisée par Fernando Mazzocca et Alessandro Morandotti, sous la coordination générale de Gianfranco Brunelli, l’exposition Tiepolo. Venise, Milan, Europe présentera environ soixante-dix œuvres de Tiepolo et d’importants artistes qui lui sont contemporains, dont Antonio Pellegrini, Giovanni Battista Piazzetta, Sebastiano Ricci et Paolo Pagani. À l’occasion du deux cent cinquantième anniversaire de la mort de Tiepolo, sa carrière artistique sera retracée, ainsi que ses principales commandes dans les villes qui l’ont vu comme protagoniste (Venise, Milan, Dresde et Madrid).

Dans l’itinéraire de l’exposition, de ses années de formation à Venise à sa consécration dans les grandes cours européennes, les visiteurs pourront admirer des chefs-d’œuvre extraordinaires : des mythologies juvéniles de la Galerie de l’Académie de Venise au Martyre de saint Barthélemy peint en 1722 pour l’église de San Stae à Venise, exposé à côté du Martyre de saint Jacob de Piazzetta réalisé pour le même lieu. Les années de la première maturité de Tiepolo sont représentées par les grands cycles de toiles pour les palais vénitiens des familles Sandi et Zenobio. La première étape de son affirmation internationale est Milan. Des œuvres restaurées pour l’occasion seront exposées, comme les fresques de la basilique de Sant’Ambrogio et la fresque du Palazzo Gallarati Scotti.

Il sera possible de suivre les étapes préparatoires de la fresque de la Galerie sur le piano nobile du Palazzo Clerici à travers quelques dessins et une esquisse provenant du Kimbell Art Museum de Fort Worth. Les productions allemandes sont plutôt représentées par l’esquisse d’un escalier de la Résidence de Würzburg de Stuttgart, et par la libre réinvention d’un sujet conçu pour le prince électeur de Saxe et roi de Pologne Auguste III : le Banquet d’Antoine et Cléopâtre, documenté ici dans la variante de la National Gallery de Londres.

Les années en Allemagne et en Espagne sont celles d’une étroite collaboration entre Tiepolo et ses fils, en particulier avec Giandomenico : l’exposition se termine par une confrontation entre le père et les fils, avec le Saint François d’Assise recevant les stigmates du Musée du Prado et Abraham et les anges de la Gallerie dell’Accademia de Venise.

Pour plus d’informations : www.gallerieditalia.com

Image : Giambattista Tiepolo, Saint François d’Assise recevant les stigmates (1767-1769 ; huile sur toile, 278 x 153 cm ; Madrid, Prado) Crédit Museo Nacional del Prado

Tiepolo et Naples Liberty, les deux grandes expositions d'automne de la Gallerie d'Italia à Milan et à Naples
Tiepolo et Naples Liberty, les deux grandes expositions d'automne de la Gallerie d'Italia à Milan et à Naples


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.