Dario Franceschini : "Les vidéoclips sont des œuvres d'art. Et elles sont éligibles au crédit d'impôt


Franceschini déclare que les vidéoclips musicaux sont des œuvres d'art et étend le crédit d'impôt MiBACT aux vidéoclips.

À partir d’aujourd’hui, les clips musicaux sont égaux en tous points aux films, à l’art vidéo et même aux jeux vidéo : la décision émane du ministre des biens culturels, Dario Franceschini, qui a répondu à la pétition lancée par les musiciens, auteurs et chanteurs italiens, qui demandaient au MiBACT d’accorder aux clips musicaux le même traitement que celui dont bénéficient déjà les autres produits audiovisuels qui ont accès au crédit d’impôt. Depuis ce matin, le crédit d’impôt s’applique donc également aux clips musicaux.

Les vidéoclips, a déclaré M. Franceschini, ont interprété et interprètent au mieux l’imaginaire populaire, en faisant rêver des générations entières, et sont des œuvres d’art. C’est pourquoi il n’y avait aucune raison de les exclure des avantages fiscaux et j’ai corrigé ce matin une erreur : j’ai signé le décret reconnaissant les avantages du crédit d’impôt pour ce produit audiovisuel spécifique, car il ne fait aucun doute que les clips vidéo relèvent de l’art et de la créativité".

Photo : un extrait du clip vidéo de Rolls Royce par Achille Lauro.

Dario Franceschini :
Dario Franceschini : "Les vidéoclips sont des œuvres d'art. Et elles sont éligibles au crédit d'impôt


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.