L'évangéliaire à travers un écran tactile : le précieux manuscrit en haute définition


À partir du 16 décembre, au complexe muséal Santa Maria della Scala de Sienne, l'Evangeliario de la Biblioteca degli Intronati de Sienne, le précieux manuscrit byzantin, pourra être consulté via un écran tactile.

Grâce à la technologie numérique, l’Évangéliaire, le précieux manuscrit byzantin de la Biblioteca Comunale degli Intronati de Sienne, peut être parcouru. Et, grâce à un écran tactile, il est possible de commencer à le consulter. C’est le résultat d’un projet conjoint de la Biblioteca Comunale degli Intronati et de Santa Maria della Scala de Sienne, qui a vu la réalisation d’une numérisation complète et d’une campagne photographique à haute résolution, menées respectivement par le laboratoire de photoreproduction de la Biblioteca Comunale degli Intronati et par Haltadefinizione, une entreprise technologique de la maison d’édition Franco Cosimo Panini spécialisée dans la numérisation de peintures, de documents et de manuscrits anciens, en collaboration avec le partenaire technologique Memooria.

L’évangéliaire, qui doit être considéré comme un lectionnaire, puisqu’il contient les lectiones tirées des quatre évangiles, à lire pendant les célébrations liturgiques du rite byzantin pendant toute l’année, représente, en ce qui concerne la reliure, un magnifique témoignage de l’art byzantin et vénitien. La couverture, en argent doré, sur laquelle sont fixés de nombreux émaux cloisonnés réutilisés, est un travail d’orfèvrerie que l’on peut situer chronologiquement entre la seconde moitié du XIIIe siècle et le début du XIVe siècle ; les plaques d’émail byzantin datent de différentes périodes et peuvent être datées entre la fin du Xe siècle et le XIIIe siècle. La couverture en parchemin est richement enluminée de quatre figures à pleine page sur fond d’or représentant les évangélistes assis devant le pupitre sur lequel sont posés les outils. L’illustration du texte se caractérise également par une grande variété d’initiales enluminées anthropomorphes, végétales et zoomorphes exécutées avec un soin et un raffinement remarquables.

L’histoire de l’évangéliaire

C’est en 1359 que la Spedale Santa Maria della Scala est entrée en possession du précieux Evangeliario ainsi que d’un ensemble de reliques provenant du trésor impérial de Constantinople, grâce à une négociation menée à Venise par le frère Andrea di Grazia, émissaire de l’hôpital siennois, et le marchand florentin Pietro di Giunta Torrigiani. Par un acte rédigé à Venise le 28 mai, Torrigiani, qui avait obtenu les reliques en 1357 dans la métropole byzantine, “donna” les objets sacrés à l’hôpital pour une valeur de 3 000 florins d’or, en échange d’une rente viagère et de la mise à disposition d’une maison. En 1786, sur ordre du grand-duc Pietro Leopoldo, le codex (daté de la seconde moitié du XIe siècle) est passé à la Biblioteca della Sapienza, aujourd’hui Biblioteca comunale degli Intronati, et appartient depuis lors au fonds des manuscrits, identifié par la signature “X.IV.1”.

En 1996, après une longue période de restauration à la Bibliothèque Laurentienne pour la partie parchemin et à l’Opificio delle pietre dure pour la reliure, l’œuvre a été réunie avec le reste des reliques à l’occasion de l’exposition L’oro di Siena, dans le complexe muséal de Santa Maria della Scala, où elle est encore conservée aujourd’hui grâce à un prêt à long terme de la Bibliothèque. Ici, grâce à la campagne de numérisation, à partir du 16 décembre, il fera l’objet d’une nouvelle exposition qui le verra accompagné d’un dispositif multimédia, qui le rendra utilisable dans son intégralité, grâce également à l’utilisation de la technologie gigapixel+3D. En effet, grâce à une station multimédia interactive, il sera possible de feuilleter virtuellement et intégralement le volume, de naviguer et de zoomer sur les images, en découvrant les détails de l’extraordinaire appareil décoratif.

Compte tenu de la délicatesse et de l’importance du manuscrit, toutes les opérations de numérisation ont été effectuées sur place, où le personnel interne a également réalisé une copie complète des papiers internes qui composent le codex. En outre, l’acquisition tridimensionnelle de la couverture richement décorée a permis de cartographier avec précision toutes les formes de l’objet, en respectant fidèlement le rendu des couleurs, des tons, des détails, de la géométrie, de la netteté et de l’éclairage de la surface. La réalisation de la copie virtuelle, rendue possible grâce au financement du Gruppo Acea S.p.a., permettra aux visiteurs de s’immerger et d’apprécier le manuscrit d’une nouvelle manière grâce à l’utilisation d’outils de valorisation muséale conçus pour impliquer et enrichir la visite.

La nouvelle exposition de Santa Maria della Scala sera inaugurée le jeudi 16 décembre à 10h30.

Informations : Complexe muséal de Santa Maria della Scala Piazza del Duomo, 1 - Sienne infoscala@comune.siena.it www.santamariadellascala.com

L'évangéliaire à travers un écran tactile : le précieux manuscrit en haute définition
L'évangéliaire à travers un écran tactile : le précieux manuscrit en haute définition


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.