Le monde sauvera-t-il la beauté ? Une exposition sur la protection du patrimoine culturel dans les musées du Château Saint-Ange


Le musée national du Château Saint-Ange présente une exposition sur les systèmes de prévention et de sécurité pour la protection des biens culturels adoptés par les musées et les lieux de culture.

Le 13 juillet au Musée national du Château Saint-Ange à Rome, l’exposition Il mondo salverà la bellezza ? Prévention et sécurité pour la protection des biens culturels, organisée par Vincenzo Lemmo et ouverte au public jusqu’au 4 novembre 2021.

L’événement est conçu et organisé par le Centre européen du tourisme et de la culture de Rome, dirigé par Giuseppe Lepore, en collaboration avec la Direction générale de la sécurité des biens culturels MIC, le Commandement de la protection des biens culturels du département des carabiniers et le Musée national du Château Saint-Ange.

Dans un moment aussi particulier et délicat que celui que vit le monde avec la pandémie, la beauté, entendue comme le meilleur de la production artistique et spirituelle, semble être le seul outil utile pour sauver les consciences et assouvir le désir inné de beauté. Si la beauté peut sauver le monde, sommes-nous capables de sauvegarder ce bien précieux ? Comment sécuriser cet immense patrimoine ? Le monde sauvera-t-il la beauté ?

C’est précisément de ces questions qu’est née l’idée de cette exposition : il ne s’agit pas seulement d’une exposition d’objets récupérés par le Commandement des carabiniers pour la protection du patrimoine culturel, dirigé par le général de brigade Roberto Riccardi, mais aussi de présenter les systèmes de prévention et de sauvegarde adoptés par les musées et les sites culturels de l’État, sous la coordination de la Direction générale de la sécurité du patrimoine culturel du MiC. L’exposition est divisée en plusieurs sections dans lesquelles le visiteur sera accompagné pour découvrir des histoires de récupération, de sauvegarde et de protection racontées de manière narrative et visuelle.

L’exposition présente des œuvres importantes attribuées à des artistes tels que Brueghel et Véronèse, ainsi que des pièces telles qu’un fragment de l’obélisque situé à Montecitorio. Une section de l’exposition est consacrée à la récupération des biens culturels et aux enquêtes qui ont conduit à la restitution d’objets illégalement volés et à leur sécurisation ultérieure. Protéger l’art et sa beauté signifie intervenir dans des scénarios d’urgence où le travail de sauvegarde devient urgent et délicat : important est l’engagement du MiC et du Commandement des Carabiniers TPC dans les zones du territoire national touchées par des tremblements de terre et d’autres catastrophes naturelles grâce à l’institution des Casques bleus pour la culture. Les récents tremblements de terre dans les Abruzzes, le Latium, les Marches et l’Ombrie ont mis en évidence des problèmes critiques, mais ils ont également constitué un excellent terrain d’entraînement et le modèle, en accord avec la protection civile italienne et l’UNESCO, a été exporté dans plusieurs pays étrangers.

L’exposition vise également à faire connaître à tous les histoires et le message d’espoir : le parcours sera enrichi de panneaux et de légendes en écriture braille et de reproductions en relief des œuvres pour les aveugles.

Pour plus d’informations : www.castelsantangelo.beniculturali.it

Heures d’ouverture : Du mardi au dimanche de 9 h à 19 h 30. Fermé le lundi.

Le monde sauvera-t-il la beauté ? Une exposition sur la protection du patrimoine culturel dans les musées du Château Saint-Ange
Le monde sauvera-t-il la beauté ? Une exposition sur la protection du patrimoine culturel dans les musées du Château Saint-Ange


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.