Franceschini : "Les chiffres de l'OCDE sur le tourisme font frémir. Aucun pays n'est épargné


Les prévisions de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) sur le tourisme pour 2020 sont très sombres : en effet, l’organisation prévoit une baisse de 45 % du tourisme international pour cette année, mais avec une fourchette qui, en fonction de l’évolution de la crise du coronavirus, pourrait s’élargir jusqu’à 70 %.

Ces prévisions sont également partagées par d’autres acteurs internationaux importants : par exemple, le World Travel and Tourism Council (WTTC), l’un des plus importants forums internationaux de l’industrie, a publié aujourd’hui une note estimant la perte de cent millions d’emplois dans le monde, dont 75 dans les pays du G20 (et 13 en Europe). En termes de pertes économiques, le WTTC estime une perte de 2,7 milliards de dollars (-708 millions pour l’Europe) du PIB mondial. Il s’agit d’ailleurs d’une prévision bien pire : il y a un mois, l’estimation était de 75 millions d’emplois en moins et de -2,1 milliards de PIB mondial. Le WTTC a donc alerté les ministres du tourisme du G20 car, souligne Gloria Guevara, présidente du WTTC, “la pandémie est en train d’anéantir tout le cycle du tourisme”. L’ampleur de la crise est telle qu’il faut immédiatement “soutenir et protéger le secteur”, a déclaré Gloria Guevara.

En Italie, c’est le ministre Dario Franceschini qui a exprimé son inquiétude. En Italie, a déclaré aujourd’hui le ministre des Biens culturels et du Tourisme, le tourisme est un secteur stratégique de l’économie qui contribue à hauteur de 13 % au PIB et représente environ 15 % de l’emploi. Nos entreprises sont en grande partie de taille moyenne et petite, il est donc crucial que chaque choix qui sera fait, y compris au niveau international, voie l’implication de toutes les catégories du secteur. Les données de l’OCDE sur les effets de la pandémie font frémir, aucun pays ne doit être laissé seul, nous avons besoin d’interventions extraordinaires pour soutenir les politiques nationales". M. Franceschini a également lancé un appel aux autres ministres du G20 pour qu’ils mettent en œuvre des politiques de soutien au secteur.

Franceschini :
Franceschini : "Les chiffres de l'OCDE sur le tourisme font frémir. Aucun pays n'est épargné


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.