Pourquoi les musées ne rouvrent-ils pas ? Nous en discutons avec les syndicats de la fonction publique


Pourquoi les musées sont-ils fermés depuis si longtemps et pourquoi le gouvernement ne se décide-t-il pas à les rouvrir ? Nous en avons discuté avec les syndicats de la fonction publique du patrimoine culturel.

Pourquoi les musées ne rouvrent-ils pas ? Quel est le sens de la fermeture prolongée des lieux de culture, alors que les musées ont été fermés début novembre et que, hormis quelques ouvertures ponctuelles entre janvier et février (pas plus de deux semaines en moyenne), ils n’ont jamais rouvert ? Quels sont les intérêts en jeu ? L’ouverture des musées pose-t-elle réellement des problèmes majeurs de santé publique ? Les employés des musées publics ont-ils exercé des pressions sérieuses en faveur de leur réouverture ? Comment le problème des transports a-t-il été abordé ?

Nous nous sommes entretenus avec quatre des principaux syndicats de la fonction publique dans le secteur du patrimoine culturel pour connaître leur point de vue sur toutes ces questions très importantes et désormais urgentes : l’obstination du gouvernement à maintenir les musées fermés doit faire l’objet d’un débat approfondi. Dans les prochains jours, nous publierons les réponses de Claudio Meloni (Coordinateur national CGIL Funzione Pubblica Beni Culturali), Federico Trastulli (Coordinateur national UIL Funzione Pubblica Amministrazione Ministero della Cultura), Giuseppe Nolè et Valentina Di Stefano (CISL Funzione Pubblica Ministero della Cultura) et Giuseppe Zicarelli (Coordinateur Confintesa Funzione Pubblica Beni Culturali). Les syndicats UNSA Beni Culturali et USB Beni Culturali n’ont pas répondu à nos questions.

Quelques anticipations : la CGIL a fait savoir que pour les musées il n’y a pas de problèmes du point de vue de la sécurité, et que les décisions prises par le gouvernement concernant la fermeture des lieux de culture ont un contexte plus général, et le même syndicat espère que les lieux de culture rouvriront bientôt, en espérant que la campagne de vaccination leur permettra de le faire. Toujours selon l’UIL, la jouissance culturelle peut être autorisée en toute sécurité, et depuis que nous sommes sortis de l’urgence, nous sommes également en mesure de prendre des décisions plus claires, en évitant la discrimination entre les sites. Toujours selon l’UIL, la décision de fermer tous les musées (sans faire de distinction entre les grands et les petits ou entre les musées à vocation touristique et ceux plus liés aux habitudes des citoyens) a été mise en balance avec l’approche unifiée, sans tenir compte des facteurs qui auraient permis une réouverture partielle. Le CISL, quant à lui, nous a fait savoir qu’il tente de travailler sur le bien-être des travailleurs culturels, en accord avec le ministère, bien que ce ne soit pas facile car les ressources étaient très limitées même avant la pandémie. Selon la Confintesa, il y avait une grande différence entre les travailleurs publics des surintendances et ceux des musées, les premiers exigeant et continuant d’exiger une plus grande présence sur leur lieu de travail, tandis que les seconds auraient surtout poussé à la non-réouverture. De plus, selon le même syndicat, au moins pour les petits musées, il pourrait être décidé d’ouvrir davantage.

Nous publierons toutes les réponses dans les prochains jours.

Pourquoi les musées ne rouvrent-ils pas ? Nous en discutons avec les syndicats de la fonction publique
Pourquoi les musées ne rouvrent-ils pas ? Nous en discutons avec les syndicats de la fonction publique


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.