Le Louvre acquiert deux importants panneaux du XIVe siècle de Matteo Giovannetti


Le Louvre acquiert deux importants panneaux de Matteo Giovannetti, un artiste de Viterbe du XIVe siècle qui a longtemps travaillé à Avignon à la cour des papes.

Le Louvre a annoncé l’acquisition de deux importants panneaux de Matteo Giovannetti (Viterbe, documenté entre 1322 et 1369), représentant une Sainte Catherine d’Alexandrie et un Saint Antoine Abbé, qui seront affectés au département des Pitutra. Selon le musée, il s’agit d’une des acquisitions les plus importantes de l’année 2021. Les deux panneaux ont été exécutés vers 1345 par Matteo Giovannetti, le peintre le plus important au service des papes à Avignon après la mort de Simone Martini, le grand maître de l’école siennoise qui s’était installé en France et était mort à Avignon en 1344. Les deux œuvres sont entrées dans les collections nationales à la suite d’un achat.

Ces deux panneaux constituent des témoignages rares de la production de Matteo Giovannetti, peintre de Viterbe qui s’est imposé comme le principal créateur des décors à fresque du Palais des Papes d’Avignon et de la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon. Ses œuvres constituent un lien très original entre la culture de l’Italie de Giotto et de Simone Martini et la culture française, s’imposant comme une source d’inspiration féconde pour les peintres français et nordiques de la fin du Moyen Âge et ouvrant en quelque sorte la voie au gothique international. Les Sainte-Catherine et Saint-Antoine revêtent une importance historique particulière pour les collections nationales françaises : ils comptent en effet parmi les plus anciens vestiges de peintures exécutées sur le sol français au XIVe siècle et constituent un précédent important au célèbre Portrait du roi Jean le Bon, qui a ouvert le cours de la peinture française au Louvre.

Les deux panneaux de Matteo Giovannetti acquis par le Louvre
Les deux panneaux de Matteo Giovannetti acquis par le Louvre

Ces œuvres reflètent le talent, l’invention et l’originalité d’un grand artiste, doté d’un langage très personnel, empreint de naturalisme et d’une franchise parfois surprenante : s’appuyant sur les codes iconographiques traditionnels, le peintre offre ici une image actualisée et naturelle des deux personnages, faisant référence au raffinement de la cour d’Avignon, auquel renvoient certains détails (costumes, coiffures, etc.), et développant un intérêt nouveau pour le portrait. Le visage de saint Antoine n’a en effet rien de conventionnel et sa caractérisation en fait presque un portrait.

D’environ 64 cm sur 19,8 cm de hauteur, ces deux panneaux proviennent d’un important triptyque peint à Avignon pour un riche mécène vénitien (selon Roberto Longhi, il s’agit du “plus beau triptyque peint pour Venise dans la première moitié du XIVe siècle”), et sont apparus pour la première fois sur le marché en 1900 dans le cadre de la vente de la collection léguée par le comte Cernazai au Séminaire archiépiscopal d’Udine. Les autres panneaux qui faisaient partie de l’ensemble sont connus : le Louvre a acquis l’Ange annonciateur et la Vierge annonciatrice en 1996.

Les deux panneaux de Matteo Giovannetti sont restés en réserve au Louvre entre 2015 et 2020, à la demande de leur propriétaire, de sorte que le public les connaissait déjà. Ils font désormais partie de la collection du musée. Le Louvre poursuit ainsi sa politique d’acquisition d’œuvres italiennes des XIVe et XVe siècles : l’achat des deux panneaux de Matteo Giovannetti fait suite à celui du Saint Jean-Baptiste de Giovanni di Tommasino Crivelli (2016), de l’Apparition du Christ à la Vierge de Domenico del Ghirlandaio (2019), de la Crucifixion de Nicola di Ulisse da Siena (2021) et du Songe de saint Joseph du Maître de l’Osservanza (2021).

Le Louvre acquiert deux importants panneaux du XIVe siècle de Matteo Giovannetti
Le Louvre acquiert deux importants panneaux du XIVe siècle de Matteo Giovannetti


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.