Venise, restauration des fresques du XVIIIe siècle du palais Badoer


Les fresques et stucs du XVIIIe siècle du palais Badoer, siège de l'université de l'Iuav, ont été restaurés à Venise. La lisibilité totale du cycle de valeur a été rétablie.

Les travaux de restauration des deux salles du premier piano nobile du bâtiment de l’Université Iuav à Palazzo Badoer ont été achevés à Venise: il s’agit de la restauration conservatrice de deux plafonds décorés de fresques et de stucs datant de la fin du XVIIIe siècle, qui fait suite à la rénovation complète, à la modernisation des installations et à l’amélioration de l’efficacité énergétique des locaux, achevée en mars 2022. Les fresques qui décorent les salles du Palazzo Badoer ont fait l’objet d’interventions qui ont partiellement altéré leurs couleurs d’origine.

Les surfaces peintes étaient compromises en raison de l’accumulation de patines au fil du temps (noir de fumée, particules, poussière) et d’infiltrations d’eau ; les surfaces en stuc avaient été partiellement recouvertes par des couches de scialbi (couches légères de mortier ou de chaux) qui avaient changé de couleur, passant du bleu clair au vert ; certaines parties des décorations en surplomb, des chapiteaux et des moulures s’étaient détachées et avaient été perdues.

La restauration (réalisée par le département technique de l’Université Iuav de Venise, directeur Ciro Palermo, directrice des travaux Caterina Gottardi, entrepreneur Costruzione & Restauro di Giuseppe Tonini) a permis de remédier aux problèmes manifestés par le cycle et de redonner aux œuvres leur lisibilité d’origine. Après la phase de diagnostic préliminaire, au moyen de relevés thermographiques et endoscopiques, nous avons procédé à la consolidation des parties détachées et au nettoyage des surfaces ; toutes les discontinuités (fissures, trous, lacunes) ont été égalisées et comblées par des enduits, et enfin, l’accompagnement chromatique des enduits et les retouches picturales des surfaces peintes ont été effectués. Les fresques du rez-de-chaussée peuvent enfin être lues sous leur meilleur jour.

Les deux salles, l’une appelée salle Diane ou Junon et l’autre salle des Arts, sont contiguës et leurs décorations ont vraisemblablement été réalisées lors d’une modernisation des lieux pour la célébration d’un mariage. L’exquise décoration du plafond de l’alcôve de la salle de Diane, enfermée dans un cadre ovale finement décoré de fleurs colorées et de feuilles en pâte débordante, rappelle la représentation de la Concorde conjugale: un jeune couple est représenté, accompagné d’Hyménée tenant une torche en présence de Cupidon ; un arc et une turquoise sont aux pieds du jeune homme, qui tient une draperie avec deux cœurs, tandis que la jeune fille tient dans ses mains un nid d’hirondelles. Dans la deuxième salle, au centre des quatre côtés du plafond, à l’intérieur de cadres moulés en surplomb, se trouvent des monochromes peints à fresque représentant des allégories des arts, de la peinture, de la sculpture, de la littérature et de la musique. Aux quatre coins, deux griffons en stuc tiennent une guirlande et un aigle tient une coquille.

En ce qui concerne une éventuelle attribution, “l’exécution des stucs et de la fresque”, explique le restaurateur Giuseppe Tonini, “peut être comparée à des plafonds réalisés à la même époque par des peintres tels que Costantino Cedini, Fabio Canal et Giovanni Scajaro et des stucateurs tels que V. Colomba, V. Colonna”. Colomba, V. Colonna et F. Castelli, présents dans d’autres palais de Venise : par exemple Cà Corner della Regina, Cà Contarini à Santa Maria Zobenigo (Santa Maria del Giglio), Cà Garzoni à Sant’Angelo, Cà Zorzi, Casa Musatti à Santa Maria Zobenigo et enfin Cà Badoer à S. Apostoli’.

Le palais Badoer, siège de l’enseignement supérieur de l’université Iuav de Venise, accueille l’école doctorale, l’école de spécialisation en patrimoine architectural et paysage, les cours de maîtrise et le centre d’études ClassicA. Le bâtiment, documenté depuis 1350, était à l’origine la “maison du prieuré de San Giovanni Evangelista”, appartenant à la famille Badoer. Diverses interventions se sont succédées, documentées depuis 1712, jusqu’à la situation actuelle du bâtiment. En 1974, l’Iuav a acheté le palais et, en 1978, a entamé des travaux extraordinaires d’entretien et d’adaptation fonctionnelle pour en faire le siège du département d’histoire de l’architecture. Les nouveaux travaux de restauration, de modernisation et d’efficacité énergétique ont été achevés en mars 2022 avec l’inauguration de quatre nouvelles salles de classe pouvant accueillir un total de 110 étudiants.

Le jardin du Palazzo Badoer, qui abrite un petit théâtre où sont organisées des lectures et des manifestations estivales, a été dédié à la jeune chercheuse Valeria Solesin.

Les fresques restaurées Les
fresques restaurées
Les fresques restaurées Les
fresques
restaurées
Les fresques restaurées Les
fresques
restaurées
Les fresques restaurées Les fresques
restaurées
Les fresques restaurées Les fresques
restaurées
Les fresques restaurées
Les
fresques restaurées

Venise, restauration des fresques du XVIIIe siècle du palais Badoer
Venise, restauration des fresques du XVIIIe siècle du palais Badoer


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.