Le ministère de la culture a publié un concours pour 518 fonctionnaires. Toutes les informations


L'avis de concours pour le recrutement de 518 agents non cadres au ministère de la Culture a été publié au Journal officiel. Toutes les infos

L’avis de concours pour le recrutement de 518 agents permanents à temps plein, ne faisant pas partie de l’encadrement, qui seront employés dans le domaine III, position économique F1, au ministère de la culture (MiC), à l’exception de la province de Bolzano, a été publié au Journal officiel. Concrètement, les postes concernent 268 archivistes, 130 bibliothécaires, 15 restaurateurs, 32 architectes, 35 historiens de l’art, 20 archéologues, 8 paléontologues, 10 démoethnoanthropologues.

Les archivistes assurent la recherche et le catalogage, la protection et la valorisation du patrimoine archivistique et des fonds documentaires, par la création de bases de données, de copies et de substituts de sécurité pour la consultation. Ils mèneront également des activités d’enseignement, de conférence et de formation pour les écoles d’archivage, en concevant et en mettant en œuvre des programmes éducatifs, ainsi que des activités d’édition et des publications scientifiques.

Les 130 bibliothécaires exerceront des activités d’identification et de détermination des caractéristiques et de la pertinence des biens et des collections de livres et de tout support analogique et numérique, ainsi que des activités d’étude, de recherche, de gestion, de formation, de valorisation, de promotion et de protection inhérentes aux biens livresques et documentaires. Des activités de collecte, de catalogage et d’indexation des matériaux et de restauration des biens seront nécessaires. En outre, ils auront un rôle de conseil et d’assistance scientifique auprès du public et mèneront des activités de publication liées au domaine de la bibliothéconomie et des disciplines connexes.

Les 15 conservateurs assureront l’entretien et la restauration des biens culturels et participeront à la formation et à la formulation de projets pour l’entretien des biens.

Les 31 officiers architectes devront examiner et évaluer des projets d’entretien, de restauration, mais aussi de consolidation de fouilles, de mise en valeur et de conception architecturale, ainsi que de conception muséographique ; expertise et recherche méthodologique sur les types d’entretien pour les aspects historiques et artistiques du patrimoine culturel.

Les 35 historiens de l’art exerceront des activités d’étude, de recherche, de catalogage, de protection, de gestion, de mise en valeur et de formation concernant le patrimoine mobilier et immobilier présentant un intérêt historique et artistique. Ils dirigent des structures non gestionnaires et coordonnent des activités dans divers secteurs ; ils mènent des activités d’inspection ou d’évaluation particulièrement pertinentes. Ils examinent et évaluent les projets d’entretien, de restauration et de recherche présentés par des tiers, en vérifiant leur adéquation et la bonne exécution des travaux correspondants. Ils planifient et testent la conservation, la restauration, la valorisation, le déplacement et la manipulation des biens, en collaboration avec d’autres professionnels dans la conduite des travaux. Ils planifient, dirigent et exécutent les travaux d’inventaire et de catalogage des biens dont ils sont responsables, en veillant à la définition historico-artistique des biens. Ils s’occupent de l’organisation et de la gestion des musées et mènent des activités d’étude et de recherche sur les méthodologies et les technologies d’entretien, de consolidation et de restauration dans les laboratoires et les sites, en vérifiant la compatibilité entre les aspects historiques et artistiques des biens dont ils ont la charge et les traitements d’investigation et de conservation. Ils participeront à la formulation du programme triennal de travaux publics en ce qui concerne les interventions de restauration, de protection et de mise en valeur. Il joue le rôle de conseiller technique, d’expert et d’arbitre. Ils planifieront, organiseront et coordonneront des événements, des expositions, des conférences et des séminaires, à des fins scientifiques et populaires, et mettront en œuvre des programmes éducatifs, en réalisant également des activités didactiques, de formation et de communication. Enfin, ils gèrent les services éducatifs ou la section didactique des musées et supervisent le contenu culturel et scientifique des activités éducatives menées par les concessionnaires ; ils s’occupent des activités d’édition et rédigent des publications et des textes scientifiques.

Les 20 archéologues exercent des activités d’étude, de recherche, de catalogage, de protection, de gestion, de mise en valeur et de formation concernant les biens, meubles et immeubles, présentant un intérêt archéologique, y compris l’archéologie subaquatique et l’archéologie préventive. Ils planifient, dirigent et testent les activités de fouille, de conservation, de restauration et de valorisation des biens.

Les 8 paléontologues et les 10 démoethnoanthropologues seront respectivement responsables des activités liées à la protection et à la conservation des restes organiques fossiles et à la promotion du patrimoine culturel démoethnoanthropologique, en mettant l’accent sur les questions relatives aux sociétés multiethniques et multiculturelles.

Pour participer à la sélection des 518 postes du ministère de la culture, les conditions suivantes doivent être remplies: Citoyenneté italienne ou citoyenneté d’un État membre de l’Union européenne ; âge minimum de 18 ans ; diplôme spécifique pour chaque profil professionnel indiqué ; aptitude physique à l’exercice des fonctions ; jouissance des droits civils et politiques ; ne pas avoir été exclu de l’électorat politique actif ; ne pas avoir été licencié ou déchargé d’un emploi au sein de l’administration publique.

La sélection comprendra une épreuve écrite, une épreuve orale et l’évaluation des qualifications.

La candidature au concours doit être soumise uniquement par voie électronique, par authentification numérique et en remplissant le formulaire de candidature sur le portail inPA à l’adresse http://www.inpa.gov.it/ après s’être enregistré sur le même portail. L’inscription en ligne, le remplissage et la soumission de la candidature doivent être effectués dans un délai de 30 jours à compter du lendemain de la publication de cet avis au Journal officiel. Toutes les communications relatives au concours, y compris le calendrier de l’épreuve écrite, de l’épreuve orale et de leurs résultats, se feront par l’intermédiaire du portail inPA.

La candidature doit être soumise au plus tard le 9 décembre 2022.

Le ministère de la culture a publié un concours pour 518 fonctionnaires. Toutes les informations
Le ministère de la culture a publié un concours pour 518 fonctionnaires. Toutes les informations


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.