À Rome, une exposition de dessins inédits de Pontormo à l'Istituto Centrale per la Grafica


Du 14 décembre 2021 au 20 mars 2022, l'Istituto Centrale per la Grafica de Rome exposera un important noyau de dessins inédits de Pontormo. Une occasion de voir en direct des feuilles très fragiles qui, après l'exposition, retourneront au repos pour de nombreuses années.

Du 14 décembre 2021 au 20 mars 2022, il sera possible de voir des dessins inéd its de Pontormo (Jacopo Carucci ; Pontorme di Empoli, 1494 - Florence, 1556), qui font partie de la collection de chefs-d’œuvre de l’artiste conservés à l’Institut central de graphisme de Rome. L’exposition, intitulée Di mano di Jacopo da Puntorme. Dessins de Jacopo da Pontorme dans les collections de l’Institut central de graphisme, se tient au siège de l’Institut, dans la Salle Dante, à l’intérieur du Palais de la Calcografie (Via Poli, 54), derrière la fontaine de Trévi. Ce groupe de chefs-d’œuvre, peu vu même par les spécialistes, la fragilité intrinsèque de ces objets ayant toujours découragé leur prêt, révèle l’activité créatrice la plus intime de l’artiste.

Il s’agit d’un noyau très important de dessins, presque tous recto-verso, qui sera exposé lors d’un événement unique dans les dix prochaines années et peut-être plus, mais qui constitue un moment de réflexion particulier pour tous, surtout parce qu’il s’agit d’un noyau de dessins tout droit sortis du travail de l’artiste, une sorte d’archives personnelles d’atelier dont l’importance, pendant toutes ces années, avait échappé aux connaisseurs de l’art de Pontormo.

À l’exception d’une feuille, achetée par le Gabinetto Nazionale delle stampe en 1913, tous les dessins proviennent de la prestigieuse collection Corsini, qui se trouvait autrefois au Palazzo Corsini alla Lungara (aujourd’hui la Galerie Corsini) ; la bibliothèque Corsini (où les dessins et les gravures étaient généralement conservés collés dans des volumes) fut donnée par le pape Clément XII à son neveu Neri Maria en 1733 et agrandie pendant plus d’un siècle par les descendants de la famille. En 1883, le prince Tommaso Corsini en fit don à l’Accademia dei Lincei et en 1895, grâce à l’intérêt de l’historien de l’art Adolfo Venturi, une partie importante des volumes contenant les dessins et les gravures constitua le noyau originel du Gabinetto Nazionale delle Stampe, créé en 1895 pour la conservation et l’étude des œuvres graphiques. Et c’est de l’union du Gabinetto Nazionale delle Stampe et de la Calcografia Nazionale di eredità pontificia qu’est né en 1975 l’Istituto Nazionale per la Grafica, devenu “central” en 2014 suite à la réforme Franceschini.

Jacopo Pontormo, Étude préparatoire pour la lunette avec Sainte Cécile (1516-18/1519 ; sanguine et rehauts de craie sur papier vergé ivoire, 230x400 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Corsini, inv. FC124161r)
Jacopo Pontormo, Étude préparatoire pour la lunette avec sainte Cécile (1516-18/1519 ; sanguine et rehauts de craie sur papier vergé ivoire, 230x400 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Corsini, inv. FC124161r)
Jacopo Pontormo, Étude pour le portrait de Piero de' Medici (1519 sanguine sur papier vergé ivoire, 280 x 195 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Corsini, inv. FC124162r)
Jacopo Pontormo, Étude pour le portrait de Piero de’ Medici (1519 sanguine sur papier vergé ivoire, 280 x 195 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Corsini, inv. FC124162r)
Jacopo Pontormo, Saint Christophe (1519 - 1522 sanguine et traces de craie sur papier vergé ivoire, 410x261 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Corsini, inv. FC124254r)
Jacopo Pontormo, Saint Christophe (1519 - 1522 sanguine et traces de craie sur papier vergé ivoire, 410x261 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Corsini, inv. FC124254r)
Jacopo Pontormo, Étude pour le San Giovannino de la Pala Pucci, du Taccuino (1516-ante 1518 sanguine, pierre noire et traces de craie sur papier préparé avec de la lavis sanguine, 219x155 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Corsini, inv. FC124232)
Jacopo Pontormo, Étude pour le petit saint Jean du retable de Pucci, du Taccuino (1516-ante 1518 sanguine, pierre noire et traces de craie sur papier préparé lavis sanguine, 219x155 mm ; Rome, Institut central pour le graphisme, Fonds Corsini, inv. FC124232)
Jacopo Pontormo, Vierge à l'enfant avec saint Jean-Baptiste (1514-1515 sanguine sur papier vergé ivoire, 345 x 265 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Nazionale, inv. FN2943r)
Jacopo Pontormo, Vierge à l’enfant avec saint Jean-Baptiste (1514-1515 sanguine sur papier vergé ivoire, 345 x 265 mm ; Rome, Istituto Centrale per la Grafica, Fondo Nazionale, inv. FN2943r)

Organisée par Mario Scalini (directeur de l’ICG), Alessandro Cecchi (directeur de la Casa Buonarroti de Florence) et Giorgio Marini (directeur du Gabinetto Disegni e Stampe de l’ICG), l’exposition présente les 29 feuilles contenant les dessins de Pontormo conservés par l’ICG, dont la technique d’exécution est principalement la “sanguine”, parfois utilisée en combinaison avec la “pierre noire” ou les “rehauts de craie”. Sur environ la moitié de ces feuilles, les dessins au verso, qui représentent des études de figures, sont également présentés en fac-similé (pour des raisons de fragilité, les feuilles étant en effet si fines qu’elles ne supportent pas l’exposition verticale). Les fac-similés sont montés dans des passe-partout et encadrés. Au total, entre les originaux exposés dans les vitrines (recto) et les fac-similés au verso sur les murs, 47 œuvres de Pontormo sont exposées et 23 d’entre elles peuvent être rattachées au Taccuino Corsini, dont l’exposition propose une reconstitution philologique.

Sur l’un des côtés des feuilles, on peut également voir les “stations” qui servent à assembler les pages. Il s’agit principalement d’études de figures, donc d’un répertoire d’images, de premières idées, d’études d’après nature (ou même d’études préparatoires, par exemple pour la Pala Pucci de San Michele Visdomini à Florence) à utiliser selon les besoins. Ces feuilles sont de petit format (environ 210x150 millimètres). D’autres feuilles volantes de grande qualité se réfèrent plutôt à des études pour des compositions qui n’ont jamais été réalisées, comme par exemple le Saint Christophe, l’image directrice de l’exposition, l’étude pour la Lunette avec Sainte Cécile ou les études pour le Portrait de Piero de Medici. Pour l’occasion, le catalogue de l’exposition est publié par Allemandi Editore.

Notons enfin que, dans le but de témoigner du caractère extraordinaire des œuvres, l’Institut central du graphisme a signé un accord avec la société Centrica, entité privée avec laquelle collaborent déjà la Pinacothèque de Brera et la Galerie des Offices, afin de rendre visibles sur le web et en très haute définition toutes les pièces en possession de l’Institut et sur lesquelles converge l’ensemble de la critique quant à leur authenticité.

L’exposition est ouverte du mardi au dimanche de 10 h à 18 h (dernière entrée à 17 h 45). Fermeture exceptionnelle le 25 décembre et le 1er janvier. Billets : plein tarif € 11,00 ; tarif réduit € 2,00 (pour les étudiants de 18 à 25 ans), gratuit pour les membres conventionnés. Pour plus d’informations, consultez le site de l’Istituto Centrale per la Grafica.

À Rome, une exposition de dessins inédits de Pontormo à l'Istituto Centrale per la Grafica
À Rome, une exposition de dessins inédits de Pontormo à l'Istituto Centrale per la Grafica


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.