Le cyclisme raconté par les grands noms de la photographie. Une exposition à Val di Sole


Au château de Caldes, dans le Val di Sole, une exposition présente le cyclisme raconté par les grands noms de la photographie, de Robert Capa à Alex Majoli.

Le cyclisme doublement protagoniste à Val di Sole. Sur le terrain, avec les championnats du monde de MTB pour les spécialités Cross Country, 4X, Downhill, XCC et E-MTB que le Val di Sole accueillera du 25 au 29 août, et dans l’histoire de la photographie avec la grande exposition, en première mondiale, Vite di corsa. La bicyclette et les photographes de Magnum. De Robert Capa à Alex Majoli, du 1er juillet au 26 septembre 2021 au château de Caldes (Trente).

L’exposition des maîtres de la célèbre agence photographique Magnum (environ 80 images, dont beaucoup n’ont jamais été exposées au public), sera accueillie par l’ancien château de Caldes, grâce à la collaboration du château de Buonconsiglio, des monuments et des collections provinciales et du Rete dei castelli del Trentino.

La promotion de l’événement mondial et de cette exposition-événement originale est assurée par l’office du tourisme du Val di Sole qui, pour l’exposition - organisée par la société Suasez - agit en collaboration avec le château du Buonconsiglio, les monuments et les collections de la province et la municipalité de Caldes.

L’exposition est organisée par Marco Minuz, qui a choisi des photographies d’auteur explorant la dimension humaine du sport qui fait du cyclisme l’un des sports les plus populaires et les plus appréciés. Elle retrace les épopées des champions et les grands événements internationaux, le Tour de France en tête, mais aussi l’humanité quotidienne et extraordinaire des champions et du public qui, au bord des routes et sur la ligne d’arrivée, les soutient, s’identifie à eux et à leur engagement. Sueur, boue, ténacité, exploits d’hommes qui égrènent les kilomètres, se mesurant avant tout à eux-mêmes, à leur force et à leurs limites. Saisissantes sont les images d’hommes épuisés, qui s’effondrent littéralement sur l’asphalte ou les pavés dès qu’ils franchissent la ligne d’arrivée, la participation émue de leurs supporters, la sérénité indifférente d’un troupeau qui continue de paître tandis que les humains semblent s’extasier devant l’exploit de leur champion.

La spectaculaire séquence d’images de l’exposition s’ouvre sur une série peu connue de photographies prises par Robert Capa en 1939, alors qu’il était chargé par le magazine"Match" de couvrir le Tour de France de cette année-là. Il s’agit de photographies où l’accent est mis principalement sur la participation du public à la course, en captant les regards et les équilibres de composition.

Une autre série rassemble des photos prises par Guy Le Querrec lors du Tour de France 1954. À l’époque, le photographe n’avait que 13 ans et passait ses vacances d’été en Bretagne, où se déroulait la célèbre course cycliste. Une trentaine d’années plus tard, en 1985, le photographe est invité à suivre l’équipe cycliste Renault-Elf pendant les entraînements d’hiver ; au cours de cette saison, il photographie le champion Laurent Fignon et suit le championnat de cyclocross.

La visite se poursuit avec les photographies de Christopher Anderson du cycliste Lance Amstrong en 2004, suggérant la triste fin de la carrière de ce sportif pour cause de dopage.

Une section sera consacrée aux spectateurs et à leurs rituels avec des photos de Mark Power, Robert Capa, Harry Gruyaert et Richard Kalvar. Puis les images prises par le photographe français Harry Gruyaert lors du Tour 1982 et une section consacrée aux vélodromes, avec des images de René Burri, Stuart Franklin et Raymond Depardon. Le photographe italien Alex Majoli sera présent avec des photos consacrées au célèbre fabricant de vélos milanais Alberto Masi et à son atelier situé sous les virages du vélodrome Vigorelli. Enfin, une sélection d’images de Peter Marlow consacrée à des fragments de la vie quotidienne des coureurs engagés dans le Tour de Bretagne en 2003.

Le projet vise à explorer, à travers le regard des célèbres photographes de Magnum, la dimension humaine de l’un des sports les plus suivis par le grand public. Le choix de la sensibilité des auteurs de cette agence nous permet d’aller au-delà des exploits sportifs, et de porter l’attention sur l’alchimie du cyclisme, le seul sport, comme le disait Gianni Mura, où “celui qui fuit n’est pas un lâche”.

Pour plus d’informations, visitez le site officiel de Val di Sole.

Photo : Robert Capa, Tour de France (1939). Centre international de la photographie / Magnum Photos

Le cyclisme raconté par les grands noms de la photographie. Une exposition à Val di Sole
Le cyclisme raconté par les grands noms de la photographie. Une exposition à Val di Sole


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.