Les dessins de Michel-Ange pour la chapelle Sixtine exposés en Géorgie


L'exposition sur les dessins préparatoires de Michel-Ange pour la chapelle Sixtine s'ouvre à Tblisi, en Géorgie. Elle durera jusqu'au 3 avril.

Du 2 février au 3 avril, la Galerie nationale Dimitri Shevardnadze du Musée national géorgien de Tblisi expose les dessins préparatoires de Michelangelo Buonarroti pour les fresques qu’il aurait peintes pour la Chapelle Sixtine. Après le succès des expositions consacrées à Botticelli et au Caravage, c’est au tour de Michel-Ange d’être la vedette du musée géorgien: une collection de 200 esquisses, manuscrits, peintures, sculptures et pièces archéologiques conservés à la Casa Buonarroti de Florence, dont la présidente, Pina Ragionieri, a personnellement sélectionné les pièces qu’elle offrira à la galerie.

Parmi celles-ci figure l ’“Étude d’un bras pour un personnage de la voûte Sixtine”, que les spécialistes datent d’environ 1509-1510 et que Michel-Ange a exécutée au crayon noir, comme l’a commenté Ragionieri : "le trait très énergique rehaussé par l’utilisation plastique du clair-obscur, a incité Luciano Berti à définir “disegnar scolpendo” la technique utilisée ici, comme dans d’autres feuilles de jeunesse, par Michel-Ange et à trouver dans ce dessin un probable souvenir de l’antique Discobolo, mais surtout une main puissante qui reprend un motif expérimenté dans le David, et présent à plusieurs reprises dans les figures de la Voûte". Ce n’est pas un hasard si cet avant-bras droit tendu horizontalement a conduit les critiques à le rapprocher de différentes figures : Frey, par exemple, le réfère au bras du Dieu Père de la Création d’Adam, tandis que Wilde et Tolnay y reconnaissent une image en miroir du bras gauche du Noé ivre. Même si Thode considérait cette feuille comme une étape chronologiquement très postérieure du Jugement dernier, les traits saillants du signe et de la spiritualité de l’artiste sont désormais unanimement reconnus alors qu’il était encore jeune, qu’il sculptait le David et qu’il s’attaquait à l’entreprise de la Voûte".

L’événement est organisé par l’ambassade d’Italie et le musée national géorgien en coopération avec l’association culturelle MetaMorfosi, à l’initiative de nombreuses institutions : du côté italien, les ministères italiens des affaires étrangères et de la culture et le programme “VivereALL’italiana”, tandis que du côté géorgien, le ministère de la culture et de la protection des monuments, le ministère de l’économie et du développement économique, l’administration nationale du tourisme, Check-in-Georgia et la banque VTB.

“La coopération bien établie entre MetaMorfosi et Casa Buonarroti a permis à notre association de fournir à l’ambassade d’Italie à Tbilissi, pour l’organisation de cette exposition, une sélection de dessins de Michel-Ange à la fois puissante et raffinée.”L’étude du bras pour la voûte de la Chapelle Sixtine, exécutée par Michel-Ange au crayon noir, et l’étude de la tête pour le Déluge, exécutée par le maître au crayon rouge, représentent deux extraordinaires moments de synthèse artistique du génie de Michel-Ange qui méritent à eux seuls une exposition entière", a expliqué Vittorio Faustini, directeur général de MetaMorfosi, qui a également assisté à la présentation de l’exposition . MetaMorfosi, qui a déjà soutenu l’Ambassade d’Italie dans la réalisation de l’exposition précédente consacrée à Botticelli, veut ainsi confirmer son rôle de pont entre les cultures du monde, dans le signe permanent de la Renaissance italienne".

Les dessins de Michel-Ange pour la chapelle Sixtine exposés en Géorgie
Les dessins de Michel-Ange pour la chapelle Sixtine exposés en Géorgie


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.