Steve McCurry, Forlì accueille la première mondiale d'une grande exposition sur l'alimentation, avec 80 photographies en grande partie inédites.


Du 21 septembre 2019 au 6 janvier 2020, les Musées San Domenico de Forlì accueilleront en première mondiale une exposition inédite reprenant les clichés de Steve McCurry, quatre fois lauréat du World Press Photo : il s’agit de Food, un récit photographique de la nourriture comme élément universel, bien que si différent d’un pays à l’autre, un tour du monde des manières de la produire, de la transformer et de la consommer en soulignant sa valeur, l’attention portée au non-gaspillage et la culture à laquelle elle se réfère, un pont de connaissance entre les peuples. Avec 80 photographies, dont la plupart n’ont jamais été exposées ou imprimées auparavant, l’exposition, produite par Civitas srl et organisée par Monica Fantini, Fabio Lazzari et Biba Giacchetti avec le soutien de la Fondazione Cassa dei Risparmi di Forlì, fait partie du chapitre “Good Living Exhibitions” du projet de marketing territorial du même nom.

“Chaque photographie de Steve McCurry, souligne Monica Fantini, commissaire des ”Expositions du Bien Vivre“ avec Fabio Lazzari et Biba Giacchetti, recherche l’universel dans le particulier. Elle est paradigmatique d’une personne ou d’une communauté entière : c’est vrai pour les personnages en mouvement qui prennent un repas dans la solitude ou la douleur, comme pour les fragments de marchés où le poisson, les fruits ou les épices deviennent des odeurs, des sons, des saveurs et une participation émotionnelle à une réalité qui, dans ses différences, nous ramène à l’égalité des êtres humains”.

La scénographie de l’exposition, conçue par Peter Bottazzi, se développe en cinq sections qui suivent le cycle de vie des aliments. Les photographies, prises par McCurry en Amérique latine, en Asie et en Europe au cours de plus de 30 ans de carrière, sont accompagnées de structures scénographiques et de vidéos qui font de la visite une expérience physique et émotionnelle immersive. Après une première section présentant le cycle de vie des aliments, la deuxième section montre le pain comme un aliment primaire, un langage universel. La troisième section est consacrée à la production des aliments et donc au travail dans les champs, les plantations et en mer. La quatrième se concentre sur la transformation des aliments, tandis que la cinquième est consacrée à la cohésion qu’elle génère, au fait d’être ensemble pour les consommer, pour se nourrir, pour ne pas les gaspiller, des aliments ramenés à leur valeur centrale de vie.

Né en 1950 dans la banlieue de Philadelphie, McCurry a étudié le cinéma et l’histoire à l’université d’État de Pennsylvanie avant de travailler pour un journal local. Après de nombreuses années en tant que pigiste, il entreprend un voyage en Inde, le premier d’une longue série. Avec seulement un sac à dos pour les vêtements et un autre pour la pellicule, il parcourt le sous-continent, explorant le pays avec son appareil photo. À la frontière avec le Pakistan, il rencontre un groupe de réfugiés afghans qui lui permettent d’entrer illégalement dans leur pays, au moment où l’invasion russe ferme les frontières à tous les journalistes occidentaux. Réapparaissant avec des vêtements traditionnels et une barbe épaisse, McCurry passe des semaines parmi les moudjahidines, afin de pouvoir montrer au monde les premières images du conflit en Afghanistan, mettant enfin un visage humain à chaque titre de journal. Depuis lors, McCurry a continué à prendre des photos à couper le souffle sur les six continents. Son travail parle de conflits, de cultures en voie de disparition, de traditions anciennes et de cultures contemporaines, mais en gardant toujours au centre l’élément humain qui a fait de son image la plus célèbre, la fillette afghane, une photo si puissante. M. McCurry a reçu certains des prix les plus importants dans le domaine de la photographie, notamment la médaille d’or Robert Capa, le prix National Press Photographers’ et a remporté quatre fois le World Press Photo. Le ministre français de la culture l’a fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres ; plus récemment, la Royal Photographic Society de Londres lui a décerné la Centenary Medal for Lifetime Achievement.

L’exposition Steve McCurry’s Food est ouverte du mardi au dimanche de 9h30 à 19h. La billetterie ferme une heure plus tôt. Fermée tous les lundis et le 25 décembre. Ouvertures spéciales les 24 et 31 décembre de 9h30 à 13h30, le 1er janvier 2020 de 14h30 à 19h, le 26 décembre de 9h30 à 19h. Billets : plein tarif 12 euros, tarif réduit 10 euros pour les groupes de 15 à 25 personnes, les moins de 18 ans et les plus de 65 ans, les titulaires d’accords spéciaux, les étudiants universitaires munis d’une pièce d’identité. Gratuit pour les enfants jusqu’à 6 ans, un accompagnateur par groupe, les personnes handicapées avec accompagnateur, deux accompagnateurs par groupe scolaire, les journalistes avec badge, les guides touristiques avec badge. Pour plus d’informations sur l’exposition : info@mostramccurry.it, www.mostramccurry.it.

Image : Steve McCurry, Wadi Hadramaut, Yémen, 1999 © Steve McCurry.

Steve McCurry, Forlì accueille la première mondiale d'une grande exposition sur l'alimentation, avec 80 photographies en grande partie inédites.
Steve McCurry, Forlì accueille la première mondiale d'une grande exposition sur l'alimentation, avec 80 photographies en grande partie inédites.


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.