Une exposition consacrée à Raphaël et aux tapisseries à Urbino


Du 21 mai au 12 septembre 2021, la Galleria Nazionale delle Marche à Urbino consacre une exposition à Raphaël et à ses tapisseries.

La Galleria Nazionale delle Marche, en collaboration avec les Musées du Vatican et le Mobilier National de Paris, présente une exposition consacrée à Raphaël et à ses tapisseries au Palazzo Ducale d’Urbino du 21 mai au 12 septembre 2021. L’exposition Sur le fil de Raphaël. Entreprise et fortune dans l’art de la tapisserie, organisée par Anna Cerboni Baiardi et Nello Forti Grazzini, se propose d’étudier à la fois l’apport du peintre dans le domaine de la tapisserie (il expérimente des inventions et réalise des cartons qui sont ensuite tissés dans des ateliers flamands) et la fortune dont les œuvres de Raphaël ont bénéficié au fil des siècles dans la production de tapisseries.

À travers douze grandes œuvres tissées dans les meilleures tapisseries européennes, représentant principalement les peintures des salles du Vatican, Urbino pourra montrer l’œuvre picturale monumentale de Raphaël dans la majestueuse salle du Trône. Les espaces d’exposition accueilleront ses œuvres les plus grandioses, peintes à Rome pour les papes, appréciées par les artistes, les critiques et les connaisseurs de tous âges.

L’exposition d’Urbino s’inscrit dans le sillage des recherches sur l’irradiation de l’œuvre de Raphaël, vérifiant sa fortune dans le domaine de la tapisserie. Grâce à la conception de l’exposition par les architectes de la Galleria Nazionale delle Marche, les visiteurs retrouveront les célèbres tapisseries peintes par Raphaël à Rome, exposées ici dans les couleurs et les tissages de la tapisserie. Onze des tapisseries exposées proviennent du Mobilier National à Paris et témoignent de ce que la France, plus que tout autre pays, sous le règne de Louis XIV (mais ensuite jusqu’au XIXe siècle), a nourri une véritable vénération pour Raphaël, au point de concevoir le projet “fou” de recréer en tapisserie à Paris, en plusieurs répliques, les fresques les plus célèbres de l’église d’Urbino.Urbino, en utilisant, d’une part, les peintres français de l’Académie de France résidant à Rome pour copier les prototypes d’après nature, et d’autre part, l’extraordinaire habileté des tapissiers encadrés par Colbert sous l’égide de la manufacture des Gobelins, ouverte à Paris et active exclusivement pour les commandes royales, où de nombreuses tapisseries ont été tissées.

La Galleria Nazionale delle Marche a contribué non seulement à la connaissance de cet art raffiné, mais aussi à la préservation des précieux textiles en soutenant financièrement la restauration de certaines pièces prêtées par le Mobilier National à Paris.

Image : Manufacture des Gobelins, atelier Lefebvre (d’après Raphaël), Jugement de Paris (1691 - 1703 ; tapisserie, 455 x 640 cm ; Paris, Mobilier National)

Une exposition consacrée à Raphaël et aux tapisseries à Urbino
Une exposition consacrée à Raphaël et aux tapisseries à Urbino


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.