Dans son discours de fin d'année, le Président Sergio Mattarella souligne le rôle de la culture et de l'éducation


Dans son traditionnel discours de fin d'année à la nation, le Président de la République, Sergio Mattarella, a souligné le rôle de la culture et de l'éducation.

La culture a occupé une place prépondérante dans le discours de fin d’année du Président de la République Sergio Mattarella. Après avoir rappelé que l’année qui vient de s’achever a célébré Léonard de Vinci, que celle qui s’ouvre célébrera Raphaël et qu’en 2021 ce sera au tour de Dante Alighieri, M. Mattarella a souligné l’importance de la culture pour notre société.

“La mosaïque qui constitue la société italienne”, a déclaré le président, “comporte de nombreuses tesselles précieuses. Je pense, entre autres, au monde de nos universités, de nos centres de recherche et de nos prestigieuses institutions culturelles. J’ai connu et apprécié à maintes reprises l’activité qui se déroule dans cette constellation de lieux de pensée, d’innovation, de science. Il s’agit d’un patrimoine inestimable d’idées et d’énergie pour construire l’avenir. Il est essentiel qu’il soit accessible à tous. Qu’il soit connu, raconté, partagé. Que les obstacles soient levés et que la relation entre les institutions culturelles et la société ainsi que l’accès à la connaissance soient facilités”.

Et encore, “la culture”, a déclaré Sergio Mattarella, “est un grand moteur de la qualité de vie et rend le tissu social d’un pays plus solide”. Il n’a pas manqué d’avoir une pensée pour les capitales de la culture: “Nous remercions Matera, qui a fait honneur à l’Italie et à son Mezzogiorno, en cette année où elle a été Capitale européenne de la culture. Dans cet esprit, j’adresse mes meilleurs vœux à Parme qui, avec son extraordinaire patrimoine humain et artistique, sera à partir de demain la capitale italienne de la culture pour 2020”.

Pour ce faire, M. Mattarella a fait référence à un objet de design artistique qu’une association de personnes handicapées lui avait offert à Noël : une chaise, “très simple mais que je garderai précieusement”, a déclaré le président, car elle porte l’inscription “Quand on perd le droit d’être différent, on perd le privilège d’être libre”. Un message qui “exprime pleinement le véritable sens de la coexistence”, a déclaré M. Mattarella.

À la fin de son discours, M. Mattarella a salué Luca Parmitano, le premier astronaute italien à commander la station spatiale internationale, et a partagé l’une de ses idées : “de là-haut, de ce vaisseau spatial (comme il me l’a dit lorsque nous nous sommes connectés), il sent à quel point les inimitiés, les oppositions et la violence sur une planète de plus en plus petite et recroquevillée paraissent incompréhensibles et insensées”. Et, a conclu le président, Parmitano “a transmis un message que je fais mien : l’espoir consiste à avoir toujours quelque chose à atteindre”.

Dans son discours de fin d'année, le Président Sergio Mattarella souligne le rôle de la culture et de l'éducation
Dans son discours de fin d'année, le Président Sergio Mattarella souligne le rôle de la culture et de l'éducation


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.