Lac Nemi, que voir: itinéraire en 5 étapes


Que voir au lac de Nemi, dans les collines albanaises: un itinéraire en cinq étapes.

Le lac Nemi est un splendide lieu de villégiature depuis l’époqueromaine. Facilement accessible depuis la capitale, le lac Nemi est un lac volcanique qui présente des caractéristiques similaires à celles du lac Albano, par rapport auquel il est considérablement plus petit. D’un point de vue géologique, il fait partie de la zone connue sous le nom de complexe volcanique des Colli Albani et se distingue encore aujourd’hui par la beauté de ses eaux, tout à fait propices à la baignade, mais aussi par l’environnement évocateur dans lequel il est immergé, sans parler des nombreuses traces de sa longue histoire, dont ses rives sont parsemées. Dans l’Antiquité, il y avait près du lac une forêt et un lieu de culte dédié à la déesse Diane, d’où le nom de Nemi. Aujourd’hui encore, le lac Nemi est une destination incontournable pour des vacances placées sous le signe de la détente, de la culture et de la bonne chère. Parmi les eaux cristallines du lac de Nemi, les musées et les nombreux sites archéologiques de ce riche territoire, il ne faut pas oublier les nombreux plats typiques de la cuisine du Latium que l’on peut déguster dans les restaurants disséminés dans la ville de Nemi et ses environs et, enfin, les savoureuses fraises, célébrées chaque année au mois de juin lors de la fête du même nom. Voici cinq étapes à ne pas manquer lors de votre voyage au lac de Nemi.

1. Le musée des bateaux romains de Nemi

Depuis l’Antiquité, le lac de Nemi fait l’objet d’une légende concernant deux fabuleux navires de dimensions gigantesques, construits à l’époque romaine, pleins de faste et contenant peut-être des trésors, qui auraient été enterrés au fond du lac pour des raisons mystérieuses. Cette légende a commencé à circuler probablement dès le 1er siècle de notre ère, puis tout au long du Moyen-Âge, créditée de temps à autre par la découverte occasionnelle d’étranges trouvailles par les pêcheurs sur le lac. Les deux navires, longs de 70 mètres et larges de plus de 25 mètres, avaient en fait été construits par l’empereur Caligula, en l’honneur de la déesse égyptienne Isis et de la déesse locale Diane, protectrice de la chasse. Fruit d’une ingénierie avancée et splendidement décorés, Caligula les utilisait comme des palais flottants pour vivre ou séjourner sur le lac, ou pour simuler des batailles navales. Mais après sa mort en 41 après J.-C., le Sénat de Rome, pour effacer sa mémoire, fit détruire toutes les œuvres de Caligula, y compris les navires de Nemi, qui furent coulés. Remises à jour, celles-ci sont conservées depuis les années 1930 dans un grand musée construit spécialement pour les accueillir. Les deux grandes coques ont malheureusement été détruites dans un incendie en 1944, mais il est encore possible aujourd’hui d’apprécier leur grandeur au Museo delle Navi Romane. Le musée dispose d’une aile consacrée aux navires, dont certains matériaux sont exposés, comme la reconstruction du toit avec des tuiles en bronze, deux ancres, le revêtement de la roue d’étrave et certains équipements originaux ou reconstruits du navire. Deux maquettes à l’échelle 1:5 des navires sont également exposées, ainsi que bien d’autres choses. Une autre aile est consacrée au peuplement du territoire albanais à l’époque républicaine et impériale, et plus particulièrement aux lieux de culte.

Le musée des navires romains à Nemi
Le musée des navires romains de Nemi

2. Nemi

Au cœur des collines albanaises, Nemi est l’un des lieux symboliques de la région des Castelli Romani et conserve un charme intemporel entre ses ruelles, ses places et ses points de vue caractéristiques et suggestifs. Traversée par la Via Francigena et toujours destination de pèlerins et de voyageurs, Nemi est bien plus que son splendide lac. Le charme de ce village d’origine ancienne, avec sa tour et ses maisons qui se reflètent dans les eaux bleues du lac, entouré de roseaux et de serres de fraises, a enchanté poètes et peintres au fil du temps, tout comme il fascine aujourd’hui les nombreux touristes qui le visitent régulièrement. Ajoutez à cela que toutes les rues de Nemi sont imprégnées du parfum des fameuses fraises, que l’on peut déguster de mille façons dans les petites boutiques et pâtisseries du centre: des glaces aux pâtisseries, en passant par les bonbons et les boissons. L’expérience absolument incontournable est ensuite de se promener sous les frondaisons de la forêt qui embrasse le village. Considéré comme sacré depuis l’époque romaine, le bois abritait le temple de Diane Nemorense, centre religieux et politique de la Ligue latine, dont on peut voir aujourd’hui un mur de grandes niches, une partie du pronaos avec au moins un autel votif, et quelques colonnes.

Lac Nemi. Photo Municipalité de Nemi
Lac de Nemi. Photo Municipalité de Nemi

3. Genzano di Roma

Genzano di Roma est un petit bijou situé sur le versant extérieur du cratère volcanique du lac de Nemi. Le cœur de Genzano di Roma est son village médiéval bien préservé, considéré par beaucoup comme l’un des plus beaux de toute la région des Castelli Romani. Ce dédale de ruelles et de rues étroites est dominé par deux grands édifices monumentaux: le palais Sforza Cesarini, expression du pouvoir de la baronnie des seigneurs de Genzano, et l’église Santa Maria della Cima, témoignage de l’ancien pouvoir religieux. Autour et entre ces deux symboles de Genzano di Roma se trouvent de nombreuses maisons médiévales en terrasses qui donnent sur le lac, tandis que l’on peut encore voir les vestiges d’une double enceinte reliée par des tours, qui entourait le castrum. À ne pas manquer, la visite du parc Sforza Cesarini: un véritable hommage à l’amour. Construit par le duc Lorenzo Sforza Cesarini pour son épouse anglaise Carolina Shirley, il offre une promenade romantique parmi les espèces végétales locales et exotiques, comme les cèdres de l’Atlantique et les séquoias, ainsi que les chênes verts, les charmes noirs et les lauriers, qui ont attiré autrefois de nombreux artistes du Grand Tour du XIXe siècle.

Genzano di Roma. Photo Italia.it
Genzano di Roma. Photo par Italia.it

4. Le temple de Diane

Les traces tangibles de l’ancienne Nemi sont les vestiges du temple de Diane. Dans cette zone, la première découverte notable remonte au XVIe siècle avec la mise au jour d’une dédicace à Diane-Vesta, aujourd’hui conservée dans les Musées Capitolins de Rome. À partir de 1700, les premières campagnes archéologiques ont été lancées et ont permis de mettre au jour de nombreux matériaux votifs, les niches semi-circulaires et l’enceinte sacrée. Tout au long des XVIIIe et XIXe siècles, l’ensemble de la zone du sanctuaire a fait l’objet de fouilles et de recherches continues qui ont complètement démembré l’énorme patrimoine mis au jour, une partie des matériaux découverts appartenant aujourd’hui au State Museum de Copenhague, à la ville de Palma de Majorque, au Museum of Nottingham, au National Archaeological Museum of Villa Giulia de Rome et au Museum of the University of Philadelphia. Selon les spécialistes, la zone du sanctuaire, déjà fréquentée depuis l’âge du bronze moyen, a acquis une grande importance politique à l’époque archaïque, puisqu’elle est devenue le centre fédéral des cités latines unifiées. L’aspect actuel du complexe serait plutôt daté de la fin du IIe siècle avant J.-C., lorsqu’il a pris une forme monumentale et scénique.

Le temple de Diane. Photos Visite des Castelli Romani
Le temple de Diane. Photo Visit Castelli Romani

5. La terrasse des amoureux

La terrasse des amoureux est un lieu incontournable de votre séjour au lac Nemi. Elle offre une vue imprenable sur les eaux limpides du lac. Inaugurée le jour de la Saint-Valentin 2015, la terrasse des amoureux porte le nom des amours mythologiques de la vallée du lac, en particulier celles de Diane et Virbius et de Numa Pompilius et de la nymphe Egeria. Entre légendes et traditions ancrées dans la nuit des temps, la Terrasse des Amoureux est aujourd’hui l’une des principales attractions de Nemi, attirant de nombreux visiteurs en toute saison. Depuis la terrasse, nichée entre le lac, le village et la nature luxuriante des collines albanaises, vous pouvez laisser votre regard se promener au loin, mais surtout vous détendre dans les nombreux restaurants de la région, où vous pourrez déguster, dans un cadre absolument romantique, non seulement de nombreuses spécialités à base de fraises omniprésentes, mais aussi des plats typiques de la riche cuisine du Latium.

La terrasse des amoureux. Photo Municipalité de Nemi
La terrasse des amoureux. Photo Municipalité de Nemi

Lac Nemi, que voir: itinéraire en 5 étapes
Lac Nemi, que voir: itinéraire en 5 étapes


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.