Un kilomètre de mosaïques : la promenade artistique de Marotta dans la région des Marches


Depuis quelques années, la ville de Marotta, dans la région des Marches, a lancé un projet de décoration de son front de mer avec des mosaïques, qui couvrent déjà un kilomètre de promenade. Dans les mois à venir, des centaines de mètres supplémentaires seront ajoutés.

Un kilomètre de promenade entièrement recouvert de mosaïques: plus de deux cents au total. Tel est le projet de la ville de Marotta, dans la région des Marches, qui a lancé en 2015 l’initiative visant à offrir aux citoyens et aux touristes une promenade colorée créée par des artistes italiens et internationaux. Le projet de régénération urbaine, intitulé Mosaichiamo la città (Mosaquons la ville), est organisé par l’association culturelle Chiaro Scuro et soutenu par l’administration municipale de Mondolfo, dont Marotta est un hameau.

La technique utilisée, appelée “Trencadis” (qui consiste à réutiliser des fragments irréguliers de céramique, de verre et d’autres matériaux qui, de déchets, se transforment en mosaïques artistiques), est la même que celle utilisée par le grand Antoni Gaudí pour ses œuvres à Barcelone. Les mosaïques de Marotta, qui est aussi une ville Pavillon Bleu pour ses plages, recouvrent le muret qui sépare la plage de la promenade et de la piste cyclable, et les organisateurs font savoir qu’elles sont destinées à s’étendre car, dans les prochains mois, 500 mètres supplémentaires de promenade viendront s’ajouter aux œuvres existantes, sur lesquelles des volontaires seront présents pour réaliser les travaux.

Chaque mosaïque a un thème défini. Par exemple, une mosaïque contre la violence de genre, La danse des petits souliers rouges (45 mètres de mosaïques, représentant plus de 130 petits souliers rouges portant la signature de nombreux artistes, y compris internationaux), une mosaïque sur la malnutrition infantile, celles qui célèbrent Marotta et la région des Marches, et des mosaïques dédiées à la mer (comme La mer d’hiver de Giuliano De Minicis, avec la signature d’Enrico Ruggeri) : c’est en effet Marotta qui a célébré la célèbre chanson, et Ruggeri est également citoyen d’honneur depuis 2015). De nombreuses mosaïques font partie de l’initiative Frammentiuniti, créée en collaboration avec des artistes de la région et d’ailleurs. Comme Big Fish, conçue par Francesco Diotallevi et réalisée fragment par fragment avec Chiaro Scuro. On peut la voir près de l’embarcadère, un endroit qui offre un splendide panorama sur la Riviera du Conero.

Chaque année, une mosaïque est consacrée à un grand thème social, avec la participation de centaines d’artistes du monde entier. En 2021, le thème de la paix a été choisi et le 21 septembre, le projet de jumelage artistique sera présenté avec l’artiste mosaïste et ambassadeur de la paix à Sousse (Tunisie) Bady Essid Jaballah. Une mosaïque de 50 mètres sera dévoilée à l’occasion de la Journée internationale de la paix. Le festival Mosaichiamo la Città est déjà prévu pour 2022. Le tout avec la participation et le soutien de grandes entreprises : Vinavil est partenaire du projet et s’associe à Edil Marotta. C’est avec toutes ces références que Marotta se prépare à la relance du tourisme.

Un kilomètre de mosaïques : la promenade artistique de Marotta dans la région des Marches
Un kilomètre de mosaïques : la promenade artistique de Marotta dans la région des Marches


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.