Val d'Orcia, que voir. Itinéraire en 10 étapes


Que voir dans le Val d'Orcia, en Toscane: un itinéraire de 10 étapes d'art et de villages.

Lorsque l’on parle d’images de la Toscane, il y en a une, en dehors des monuments, qui, dans l’iconographie, la représente par excellence: c’est le Val d’Orcia. Ou plutôt, peut-être que beaucoup ne le savent pas, mais ces cyprès au sommet d’une colline dans un contexte d’escarpements, de ravins, de prairies vertes et de champs de blé jaune d’or représentent précisément le paysage typique du Val d’Orcia. Là où la nature modelée par l’homme fait corps avec les villages médiévaux dans une union harmonieuse, à tel point qu’il a été inscrit en 2004 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous sommes dans le sud de la Toscane, dans la province de Sienne, près du Monte Amiata qui, à plus de 1 700 mètres d’altitude, est le plus haut volcan éteint d’Italie mais qui, malgré son inactivité, contribue, avec son cœur chaud provenant du sous-sol, aux eaux thermales de la région. Une terre riche en histoire et en villages à visiter pour déguster les produits typiques qui l’ont rendue célèbre dans le monde entier: du vin rouge de Montalcino, le Brunello, au fromage de brebis de Pienza, à la charcuterie de Cinta Senese, aux pâtes artisanales appelées “pici”. C’est sans doute le plus beau tronçon de la Via Francigena, aujourd’hui redécouvert et revitalisé pour le “slow tourism” moderne. Voici dix lieux à ne pas manquer lors d’un séjour dans le Val d’Orcia.

1. Pienza

Le centre historique de Pienza est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996 et doit son histoire au pape Pie II, né Enea Silvio Piccolomini, qui, né dans ce qui était alors le village de Corsignano, décida de le réaménager selon les canons urbanistiques et architecturaux de la Renaissance, de manière à faire émerger la “ville idéale”, c’est-à-dire la ville où l’on peut vivre en toute sécurité. la “ville idéale”, ce qu’il croyait être une ville utopique, qui incarnerait les principes et la philosophie de l’âge classique et de la grande Renaissance italienne. Il confie la tâche à l’architecte Bernardo di Matteo Gambardelli, dit Rossellino, en 1458, qui réalise l’ouvrage en quatre ans seulement. Au cœur de la ville se trouve la Piazza Pio II avec le Palazzo Comunale devant la cathédrale, dans le dualisme du pouvoir temporel et spirituel qui se regarde, le Palazzo de la famille Piccolomini et le Palazzo Borgia, qui abrite aujourd’hui le musée diocésain. La cathédrale Santa Maria Assunta est considérée comme l’un des principaux exemples de la Renaissance. La façade est en travertin, l’intérieur est divisé en trois nefs de même hauteur et le clocher a une base octogonale. L’hôtel de ville présente également une façade en travertin avec quatre fenêtres à meneaux et une tour à base carrée avec une horloge. L’entrée est précédée d’une loggia à trois arcs soutenus par des colonnes d’ordre ionique. Le palais Piccolomini est un chef-d’œuvre de Rossellino.

Pienza
Pienza

2. San Quirico d’Orcia

San Quirico d’Orcia, au centre de la vallée formée par les célèbres collines, est un village médiéval bien conservé, doté de remparts, plein de monuments à voir et d’histoire à raconter... et une vue splendide sur le Val d’Orcia et le Mont Amiata. La mairie se trouve dans le palais Renaissance de la famille Chigi, construit par le cardinal Flavio Chigi sur un projet confié à l’architecte Carlo Fontana, en style baroque avec une façade monumentale et décoré à l’intérieur de fresques réalisées par des peintres romains. Sur la place principale, à l’intérieur de l’église de San Francesco, se trouvent deux statues en bois polychrome de Francesco di Valdambrino et la Madone d’Andrea della Robbia (en bois sculpté, peint et doré) qui se trouvait à l’origine à l’intérieur de la célèbre chapelle Vitaleta, un autre lieu à visiter dans la campagne à l’extérieur de San Quirico où elle se perd au milieu du paysage typique protégé par l’Unesco. Le village offre un jardin italien raffiné, les Horti Leonini (à côté de la Porta Nuova médiévale), où la statue de Cosimo III de Médicis se dresse parmi les haies aux motifs géométriques ; puis la Tour Cassero, l’église de Santa Maria Assunta et l’ancienne collégiale romane.l’ancienne collégiale romane, construite sur une église paroissiale, avec une base en croix latine et une seule nef avec trois portails, dont le plus grand est de style lombard avec un arc en plein cintre et six colonnes de chaque côté, dont quatre reposent sur deux sculptures de lions. L’intérieur est riche en œuvres d’art, dont un triptyque de Sano di Pietro, une fresque de Girolamo di Benvenuto et un tableau de Rutilio Manetti. Une curiosité: tout le monde ne sait pas que c’est dans cette collégiale que le tout jeune Federico Zeri a décidé de devenir historien de l’art. C’est du moins ce qu’il a raconté.

San Quirico d'Orcia, Piazza Chigi. Photo: Municipalité de San Quirico d'Orcia
San Quirico d’Orcia, Piazza Chigi. Photo: Commune de San Quirico d’Orcia

3. Montepulciano

Réputé pour son bon vin défini à juste titre comme “Nobile”, Montepulciano se trouve à la frontière avec le Val di Chiana: un village de la Renaissance avec une histoire très ancienne, étrusque les premiers établissements sur cette crête de collines et médiévale le plan urbain, qui conserve parfaitement les traces de ce passé florissant dans les nombreux monuments à visiter. La Piazza Grande, d’une superficie d’environ 2 500 mètres carrés, a une forme caractéristique en L. Elle est dominée par l’incontournable Palazzo Comunale, qui rappelle à la plupart des gens le Palazzo Vecchio florentin, la Cathédrale de l’Assunta, avec de nombreuses œuvres précieuses, et la Place de la Paix, qui est l’une des plus grandes places de la ville.Assunta, qui abrite de précieuses œuvres d’art comme le triptyque de Taddeo Bartolo ou l’Altare dei Gigli d’Andrea della Robbia ; le Pozzo dei Griffi e dei Leoni, conçu par Antonio da Sangallo l’Ancien, le Palazzo dei Capitani del Popolo, le Palazzo dei Nobili Tarugi et le Palazzo Contucci. Les meilleurs architectes de l’époque sont passés par là, et un concours d’idées a même été lancé pour la cathédrale, comme on dirait aujourd’hui, preuve de la haute vision artistique et culturelle qui habitait les lieux

Montepulciano. Photo: Visit Tuscany
Montepulciano. Photo: Visit Tuscany

4. Bagno Vignoni

Bagno Vignoni est un hameau de San Quirico d’Orcia dans lequel jaillit une source d’eau thermale chaude (49 degrés centigrades) provenant de la nappe phréatique d’origine volcanique, et pour cette raison elle a été largement exploitée et appréciée depuis l’antiquité pour ses bienfaits reconnus. Au XVIe siècle, un véritable grand bassin (49 mètres sur 29) a été construit pour contenir l’eau sur ce qui a été appelé la Piazza delle Sorgenti. C’est ici que passèrent Laurent le Magnifique, le pape Pie II et Sainte Catherine de Sienne, à qui sont dédiées la loggia de la place et une chapelle. L’eau contribue à créer une atmosphère très suggestive pendant l’hiver, lorsque la nuit on peut voir le bassin fumant avec l’eau si chaude qu’elle s’évapore au contact de l’air froid. La force de la source était également utilisée pour actionner des moulins qui étaient même creusés dans la roche.

Bagno Vignoni. Photo: Wikimedia/Lepo55
Bagno Vignoni. Photo: Wikimedia/Lepo55

5. La chapelle de Vitaleta

Parmi les icônes de l’imaginaire collectif représentant la Toscane, vous avez sans doute vu la chapelle de Vitaleta: un minuscule édifice en pleine campagne, adossé à deux rangées de cyprès. En 2021, elle a été entièrement restaurée pour retrouver son aspect d’origine. Son histoire est liée à l’apparition de la Vierge et à la statue d’Andrea della Robbia, aujourd’hui conservée à la Collégiale de San Quirico, mais c’est l’un des lieux les plus photographiés de Toscane en raison du contexte extérieur dans lequel il s’inscrit. Paysage de carte postale.

La chapelle de Vitalieta
La chapelle de Vitaleta

6. L’abbaye de Sant’Antimo

Non loin de Montalcino, immergée dans une campagne pleine de champs dorés, de vignobles et d’oliviers séculaires, se trouve l’abbaye bénédictine de Sant’Antimo, l’un des meilleurs exemples d’architecture monastique de style roman en Toscane. Divisée en trois nefs où alternent des colonnes et des piliers en forme de croix (et des chapiteaux richement et diversement décorés): admirer la représentation de Daniel dans la fosse aux lions attribuée au Maître de Cabestany) et des plafonds en treillis de bois - celui du centre - et des voûtes d’arêtes dans les nefs latérales (où se trouvent les galeries des femmes, au-dessus), l’abbaye, entièrement réalisée en travertin, est un exemple d’architecture monastique de style roman.L’abbaye, entièrement réalisée en travertin (ce qui lui confère un éclat irisé selon la luminosité du jour), possède un déambulatoire avec trois chapelles radiales de plan semi-circulaire d’où se dégage l’influence française du style. La façade aux formes romanes semble incomplète, avec des traces de ce qui devait être quatre arcs et un porche renfermant l’important portail à la décoration sculpturale. Tout aussi important est le crucifix en bois polychrome du maître-autel, sous lequel se trouve la crypte avec un autel et une lunette peinte à fresque du XVIe siècle. Le clocher (d’une époque antérieure) à base carrée est haut de 27 mètres. L’aspect actuel de l’abbaye date de 1118, mais son origine remonte à 781, lorsque la tradition veut que ce soit Charlemagne lui-même qui ait voulu qu’elle soit construite ici en signe de la grâce reçue.

L'abbaye de Sant'Antimo
L’abbaye de Sant’Antimo. Photo: Ambito Turistico della Val d’Orcia

7. Montalcino

Célèbre dans le monde entier pour son Brunello, Montalcino est sans aucun doute la capitale du vin, mais elle a aussi une histoire séculaire à découvrir et à connaître. La ville médiévale s’est développée autour de la forteresse à la forme pentagonale particulière qui domine la campagne sans partage, parfaitement conservée avec ses tours et son chemin de ronde. Le Museo Civico Diocesano di Arte Sacra (musée diocésain d’art sacré) mérite une visite, avec sa collection riche et articulée, dont un crucifix de Giambologna. Le Palazzo dei Priori est particulièrement remarquable, avec son clocher étroit et élancé situé à droite de l’édifice, dont la façade porte les armoiries héraldiques des podestats qui ont gouverné la ville.

Montalcino
Montalcino. Photo: Visit Tuscany

8. Radicofani

La forteresse de Radicofani est reconnaissable à sa structure particulière. Comme le racontent Dante Alighieri et Boccace, elle fut le refuge du “bon” brigand Ghino di Tacco, un Robin des Bois local, et de sa tour on peut voir toute la vallée à perte de vue, à mille mètres au-dessus du niveau de la mer, dans ce paysage inscrit au patrimoine mondial. La forteresse est visible à des dizaines de kilomètres, chaque partie est accessible et peut être visitée, des tunnels aux remparts, en passant par les passerelles sur les murs, et elle abrite aujourd’hui le musée qui abrite les vestiges archéologiques trouvés dans la région. Le petit village de Radicofani, au pied de la forteresse, possède deux lieux de culte intéressants à visiter, comme l’église romano-gothique de San Pietro, à l’intérieur de laquelle se trouvent des œuvres en terre cuite vernissée d’Andrea della Robbia et une statue en bois polychrome de Francesco di Valdambrino.

Radicofani. Photo: Visit Val d'Orcia
Radicofani. Photo: Visit Val d’Orcia

9. Castiglione d’Orcia

Village médiéval toscan typique, Castiglione d’Orcia porte haut l’étendard de l’authenticité et de la tradition typique de cette vallée. Ici aussi, nous avons un fort érigé pour la défense et le contrôle (par la famille du comte Tignosi da Tentennaro au XIIIe siècle) et nous sommes également en présence d’une station thermale qui, au fil des ans, a été largement appréciée pour ses eaux sulfureuses bienfaisantes et relaxantes. La force de l’eau, à Bagni San Filippo, a également créé un spectacle pour les yeux avec la formation calcaire formée par son écoulement et que l’on appelle ici la “baleine blanche”, en raison de ses grands traits arrondis et blanchâtres. Il doit son nom à saint Philippe Benizi qui, selon la tradition, se réfugia dans les bois proches du ruisseau pour éviter d’être nommé souverain pontife. La grotte où il se retirait peut être visitée. Sainte Catherine de Sienne, patronne de l’Italie, aurait séjourné à la Rocca Tentennaro. L’art, la culture et l’histoire sont inextricablement liés au christianisme.

Castiglione d'Orcia
Castiglione d’Orcia. Photo: Wikimedia/Spike

10. Monticchiello

Sur le territoire administratif de la commune de Pienza, il existe un bourg médiéval entouré de puissants murs d’enceinte au sommet d’une colline, pour lequel on emprunte une route emblématique faite de virages parsemés de cyprès, emblématique de cette Toscane faite de nature et d’histoire qui ici déploie son charme: c’est Monticchiello. Développé autour d’une forteresse qui domine la vallée, entre les rues pavées de pierres, les maisons sont aujourd’hui habitées par moins de 200 habitants, conservant intacte l’authenticité de son histoire glorieuse. Le donjon date du milieu du XIIIe siècle, sept tours sont encore conservées dans les murs, dont cinq à base carrée et deux rondes, et l’église paroissiale de Santi S. Pietro et S. Maria di San Martino mérite certainement une visite.L’église paroissiale de Santi Leonardo e Cristoforo, en forme de T et de style gothique, avec son portail ogival surmonté d’une rosace, à une nef, qui abrite d’importantes fresques de l’école siennoise et où se trouvait la Madonna di Monticchiello de Pietro Lorenzetti, aujourd’hui transférée au musée diocésain de Pienza, mérite également d’être visitée.

Monticchiello. Photo: Visit Tuscany
Monticchiello. Photo: Visit Tuscany

Val d'Orcia, que voir. Itinéraire en 10 étapes
Val d'Orcia, que voir. Itinéraire en 10 étapes


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.