Fontaine de Trevi, une barrière contre les touristes s'asseyant sur le bord pourrait bientôt voir le jour


Rome, une motion a été adoptée par le conseil municipal pour installer une barrière devant la fontaine de Trevi afin d'empêcher les touristes de s'asseoir sur le bord de la piscine.

Contraindre les touristes à ne pas s’asseoir sur le bord de la fontaine de Trevi: tel est l’objectif d’une motion proposée par le conseiller Andrea Coia du Mouvement 5 étoiles et approuvée hier par le conseil municipal de Rome avec 24 voix pour et une abstention. Comment ? Grâce à une barrière de protection qui, selon la motion, “empêche les gens de s’asseoir sur le bord de la fontaine” et qui doit être construite “selon les exigences techniques fournies par la surintendance”. En outre, la motion demande la mise en place d’une “garnison fixe pour contrôler les voies d’accès à la fontaine de Trevi et à la zone du Colisée” afin de lutter contre lesactivités non autorisées. La garnison devrait également contrôler les voies d’accès à la fontaine.

La proposition a déjà suscité des controverses, parfois internes: le conseiller pour la culture Luca Bergamo et le conseiller pour le commerce Carlo Cafarotti se sont en effet prononcés contre l’idée d’une “barrière de protection”, estimant qu’il était plus approprié de réglementer autrement la circulation dans la zone. Bergamo, qui est également adjoint au maire, estime “qu’il est plus efficace de réguler les flux dans la zone de la fontaine de Trevi que d’ériger une barrière”. À Rome, comme dans d’autres villes d’Italie et du monde, le tourisme de masse modifie, souvent de manière négative, les conditions permettant de profiter librement des beautés des centres historiques et d’ailleurs“. Le conseiller a ajouté : ”pour identifier les interventions capables de concilier le droit et le plaisir d’apprécier la fontaine de Trevi avec sa meilleure conservation, je pense qu’une comparaison internationale des idées sur la gestion des flux dans la zone est préférable à des solutions improvisées. La confrontation des idées permet non seulement de faire émerger des solutions innovantes, mais aussi de créer un débat sur l’avenir des centres historiques à l’heure de l’augmentation du tourisme, débat que je considère comme indispensable".

C’est la maire elle-même, Virginia Raggi, qui a expliqué la nature de l’éventuelle barrière, manifestement favorable à la mesure : “Je souhaite vous expliquer l’idée, afin d’éviter toute controverse infondée”, a-t-elle écrit sur sa page Facebook. "Il s’agirait d’une barrière similaire à celles déjà réalisées pour de nombreuses autres fontaines de Rome, de la fontaine des tortues de la place Mattei à la fontaine des quatre fleuves de la place Navone. Il s’agit d’une rambarde métallique de moins d’un mètre de haut qui entoure les fontaines en question pour empêcher l’accès au monument. "Il s’agit d’une solution qui n’occulte pas la vue sur la fontaine de Trevi, a ajouté Virginia Raggi, et qui permet le traditionnel lancer de pièces de monnaie, un rituel pour tous ceux qui visitent notre ville.

“Je voudrais également ajouter, a conclu la première citoyenne, que de cette façon nos policiers pourraient se consacrer davantage à la surveillance de toute la place, que nous avons libérée des étals qui obstruaient la vue, pour lutter contre la présence de vendeurs illégaux. J’espère que la surintendance au patrimoine culturel évaluera positivement et rapidement ce projet, afin que nous puissions bientôt voir la place de la fontaine de Trevi complètement réaménagée”.

Sur la photo : touristes à la fontaine de Trevi. Ph. Crédit

Fontaine de Trevi, une barrière contre les touristes s'asseyant sur le bord pourrait bientôt voir le jour
Fontaine de Trevi, une barrière contre les touristes s'asseyant sur le bord pourrait bientôt voir le jour


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.