Les librairies resteront ouvertes même dans les zones rouges : le livre est un bien essentiel


A partir de demain, dix régions et la province de Trente entreront dans la zone rouge, mais les librairies resteront ouvertes normalement : le livre est un bien de première nécessité. L'invitation est donc de se rendre dans les librairies et d'acheter un livre.

Une maigre consolation pour tous les Italiens vivant dans les régions qui, à partir de lundi, entreront dans la zone rouge (Campanie, Émilie-Romagne, Frioul-Vénétie Julienne, Latium, Lombardie, Marches, Molise, Piémont, Pouilles, Vénétie, Trentin), ce qui signifie, dans la pratique, un confinement plus ou moins similaire à celui de mars 2020 : un an s’est écoulé depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19, mais peu de choses ont changé dans la réponse italienne au virus. L’ouverture des librairies fait toutefois partie des changements : les magasins qui vendent des livres pourront rester ouverts, y compris les librairies situées dans les centres commerciaux. Les clients pourront donc se rendre dans la librairie la plus proche par auto-certification, exactement comme ils le font lorsqu’ils font leurs courses ou, en général, lorsqu’ils sortent pour des raisons de nécessité avérée. Le livre est en effet reconnu comme un bien essentiel.

“Face à la confusion entre les entreprises, les citoyens et les médias”, rappelle l’ALI - Associazione Librai Italiani, l’une des principales associations professionnelles, “même dans la zone rouge, les librairies, y compris celles des centres commerciaux, peuvent rester ouvertes. Les clients peuvent donc se rendre dans celle qui est la plus proche d’eux en s’auto-certifiant, comme pour toutes les autres activités indiquées comme essentielles”. Pour les libraires, l’ouverture est facultative et doit bien sûr se faire dans le respect des mesures de sécurité anti-Covidés: séparation physique, utilisation de masques, désinfection des mains avec un gel désinfectant. Les librairies peuvent également poursuivre les livraisons à domicile.

C’est grâce à un choix qu’ALI - Confcommercio a toujours soutenu avec beaucoup de détermination", a déclaré Paolo Ambrosini, président d’ALI, “et qui a fait de l’Italie un exemple au niveau européen, alors chers lecteurs, en ces jours de sacrifice, venez dans nos librairies, venez choisir un bon livre, parce qu’un bon livre est un excellent compagnon de voyage, même dans les moments les plus difficiles”.

Sur la photo : une librairie. Ph. Crédit Associazione Librai Italiani

Les librairies resteront ouvertes même dans les zones rouges : le livre est un bien essentiel
Les librairies resteront ouvertes même dans les zones rouges : le livre est un bien essentiel


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.