Maxi donation de 220 plâtres de Hans Arp à dix musées internationaux


La Stiftung Arp e.V. de Berlin fera don de 220 sculptures en plâtre du sculpteur franco-allemand Hans Arp à dix musées dans le monde. Une étape importante dans la reconnaissance internationale de l'héritage de l'un des artistes les plus emblématiques du dadaïsme et de l'abstractionnisme.

La Stiftung Arp e.V., basée à Berlin, fait don de 220 plâtres du sculpteur franco-allemand Hans Arp à dix musées dans le monde. Il s’agit d’une donation sans précédent de l’œuvre du célèbre artiste. Plus de la moitié des institutions auxquelles les sculptures seront données auront ainsi leur première œuvre d’Arp dans leurs collections, marquant une étape importante dans la reconnaissance internationale de l’héritage de l’un des artistes les plus emblématiques du dadaïsme et de l’abstractionnisme.

Chaque musée recevra vingt-deux œuvres. La plupart de ces musées sont situés en Europe : le Skissernas Museum à Lund, en Suède ; l’Albertina à Vienne ; la Gerhard Marcks House et le Arp Museum Bahnhof Rolandseck, tous deux en Allemagne. Aux États-Unis, deux musées, le Nasher Sculpture Center à Dallas et les Harvard Art Museums dans le Massachusetts. En outre, à Melbourne, la National Gallery of Victoria, le Nasjonalmuseet à Oslo, les Harvard Art Museums à Cambridge, le Museum Beelden aan Zee à La Haye.

La donation s’inscrit dans le prolongement des travaux de la veuve d’Arp, Marguerite Arp-Hagenbach, affirmant ainsi que les plâtres font partie intégrante de la compréhension de la production d’Arp, tout en respectant le souhait de l’artiste de ne pas mettre ses œuvres sur le marché.

“Nous sommes honorés de partager cette importante donation avec un groupe de musées soigneusement sélectionnés qui continueront à honorer l’héritage de l’artiste pour le public international. L’identité culturelle d’Arp s’est formée au cours d’une longue période de fort nationalisme ; en réaction, l’artiste a refusé de se limiter à une seule langue, à une seule nationalité, à un seul mouvement artistique ou à un seul matériau. Alternant entre abstraction et représentation, formes organiques et géométriques, son œuvre continue d’affirmer l’importance de l’art comme moyen d’abolir les frontières. En élargissant la recherche et le dialogue autour d’Arp, les donations permettent aux chercheurs et au public de poursuivre leurs recherches sur cette partie importante de l’histoire de l’art, tout en recontextualisant la manière dont sa production continue de résonner et d’être pertinente pour les publics du monde entier”, a déclaré Engelbert Büning, directeur de la Stiftung Arp e.V.

Image : Hans Arp à Clamart (1957). Photo d’André Villiers. Archives Stiftung Arp e.V. Berlin

Maxi donation de 220 plâtres de Hans Arp à dix musées internationaux
Maxi donation de 220 plâtres de Hans Arp à dix musées internationaux


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.