Uffizi, adieu à la Loggia d'Isozaki : le Conseil supérieur des biens culturels dit non


Après 25 ans, l'affaire de la Loggia d'Isozaki, le grand projet pour la sortie des Offices, connaît son épilogue : le Conseil Supérieur des Biens Culturels a émis un avis négatif. Qu'en sera-t-il du chantier ? On ne le sait pas exactement. Les grues, quant à elles, resteront sur place.

Les Offices n’auront pas la Loggia d’Isozaki. Avec l’avis négatif du Conseil Supérieur des Biens Culturels, qui s’est réuni hier en fin d’après-midi, l’affaire de plus de vingt ans de la sortie du musée de Florence, qui devait s’achever avec le projet de l’architecte japonais Arata Isozaki, vainqueur du concours lancé par le Ministère en 1998, prend fin. Isozaki, décédé à l’âge de 91 ans en 2022, avait imaginé une grande loggia en acier et en pierre avec quatre statues, inspirée de la Loggia dei Lanzi sur la Piazza della Signoria. Les travaux devaient être achevés en 2003, mais des retards divers ont fait traîner l’affaire pendant vingt-cinq ans. Et dire qu’au début de cette année, il y avait même eu un appel au ministre de la Culture, Gennaro Sangiuliano, de la part de l’Ordre des architectes de Florence et de plusieurs autres parties, pour demander le démarrage des travaux, et qu’en 2020 la Loggia avait été financée avec 12 millions d’euros dans le cadre du plan stratégique “Grandi Progetti Beni Culturali”.

L’affaire connaît donc son épilogue, avec l’abandon du projet. Après l’intervention du sous-secrétaire à la culture Vittorio Sgarbi (qui a toujours été opposé à la Loggia d’Isozaki), qui a exprimé sa position, recueillant le consensus de tous les conseillers, l’avis de l’organe est arrivé, unanimement négatif.

Que va-t-il se passer maintenant ? Au-delà des questions économiques (il faudra comprendre si l’Etat devra payer des pénalités), il n’en reste pas moins que la sortie des Offices est depuis des années un immense chantier: une situation indigne pour un musée comme les Offices et pour une ville comme Florence. Qu’en sera-t-il alors de ce chantier ? Le sous-secrétaire Sgarbi a expliqué que “c’est l’Etat qui décidera”, et a prévu qu’il avait “remis à la surintendance une idée de projet pour la sortie des Offices avec une architecture de jardin qui envisage toutes les plantes imaginables”. Un nouveau concours sera donc nécessaire et il faudra sans doute attendre encore longtemps pour voir le projet réalisé. Et qui sait combien de temps encore nous devrons voir les grues du chantier s’élever dans le ciel de Florence.

Uffizi, adieu à la Loggia d'Isozaki : le Conseil supérieur des biens culturels dit non
Uffizi, adieu à la Loggia d'Isozaki : le Conseil supérieur des biens culturels dit non


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.