Zerocalcare et d'autres grands artistes célèbrent la sortie de prison de Patrick Zaki


À l'annonce de la libération de Patrick Zaki, Zerocalcare et d'autres artistes de renom ont réalisé des portraits de l'activiste égyptien. L'artiste de rue Laika a retravaillé son œuvre de 2020.

Più libri più liberi, le Salon national des petits et moyens éditeurs qui s’est tenu à la Nuvola de Rome du 4 au 8 décembre et qui a choisi de consacrer cette édition au thème de la liberté, a organisé dimanche 5 décembre une rencontre avec Mohamed Hazem Abbas, ami fraternel de Patrick Zaki, l’activiste égyptien kidnappé et emprisonné pendant près de deux ans au Caire et qui a finalement été libéré hier, le 7 décembre.

Au cours de la réunion, Hazem Abbas a lu cette importante déclaration : “Cela fait presque deux ans que Patrick a été enlevé et emprisonné. Il est en prison uniquement parce qu’il est un militant politique et des droits de l’homme. Son état physique et mental s’aggrave de jour en jour. Aujourd’hui, nous savons qu’il a été transféré de la prison du Caire à la prison d’Al Mansura en vue de son procès demain. Nous avons également appris qu’il avait été agressé et battu par la police. Nous espérons que la pression internationale sera la clé de sa libération. C’est pourquoi nous appelons tout le monde à se faire la voix de Patrick et des 60 000 prisonniers politiques en Égypte. N’oublions pas l’héroïsme de ces combattants”.

Hier, la nouvelle tant attendue est tombée : sa libération. Patrick Zaki est libre, il n’y a pas de meilleure nouvelle pour un Salon qui voulait dédier son 20ème anniversaire au thème de la liberté", commentent les organisateurs de Più libri più liberi.

Suite à la décision du tribunal du Caire, Più libri più liberi a voulu célébrer la sortie de prison du jeune égyptien : certains des plus importants dessinateurs et illustrateurs de bande dessinée présents au Salon, parmi lesquels Zerocalcare, LRNZ, ZUZU, Rita Petruccioli, Antonio Pronostico et Sergio Algozzino, ont participé à une initiative spéciale, en collaboration avec Bao, Tunuè et Coconino Press. Chaque artiste a réalisé un portrait de Patrick Zaki.

Outre Più libri più liberi, l’artiste de rue Laika a également créé une de ses œuvres pour les actualités. Dans la nuit du 7 au 8 décembre, l’artiste est retournée à la Villa Ada, à Rome, près de l’entrée de l’ambassade d’Égypte, pour y apposer une nouvelle affiche avec les mêmes protagonistes que son œuvre emblématique de 2020. Giulio Regeni revient embrasser Patrick Zaki, dans une reprise de l’œuvre précédente. Cette fois-ci, Zaki ne porte plus l’uniforme de la prison, mais il est toujours protégé par l’étreinte de Giulio Regeni, qui lui murmure : “Nous y sommes presque”, et Zaki lui demande de le serrer à nouveau dans ses bras. Devant eux, le mot arabe “innocent” est représenté en jaune.

Patrick est sorti hier de la prison où il était détenu depuis février 2020. Il n’est pas encore formellement libre, mais c’est un pas en avant très important“, a déclaré Laika. ”Nous devons maintenant maintenir notre attention à un niveau encore plus élevé. Zaki doit être innocenté et libéré une fois pour toutes. Ne baissons pas la garde. Nous y sommes presque".

Zerocalcare et d'autres grands artistes célèbrent la sortie de prison de Patrick Zaki
Zerocalcare et d'autres grands artistes célèbrent la sortie de prison de Patrick Zaki


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.