Une nouvelle peinture attribuée à Artemisia Gentileschi sera bientôt vendue aux enchères.


Une nouvelle attribution à Artemisia Gentileschi a été faite : il s'agit d'une Madeleine pénitente, probablement peinte avec Onofrio Palumbo, qui sera vendue aux enchères en juin en Allemagne.

Un nouveau tableau attribué à Artemisia Gentileschi (Rome, 1593 - Naples, après 1652) : il s’agit d’une Madeleine pénitente qui sera mise aux enchères chez Van Ham à Cologne (Allemagne), avec une estimation de 30 à 40 000 euros. Selon la maison de vente, l’œuvre fait partie d’une collection privée depuis une cinquantaine d’années et était jusqu’à récemment attribuée à un important peintre florentin du XVIIe siècle, Carlo Dolci (Florence, 1616 - 1686). C’est l’historien de l’art Riccardo Lattuada, grand spécialiste de la peinture du début du XVIIe siècle et auteur de plusieurs publications sur Artemisia Gentileschi, qui a formulé l’attribution à Artemisia.

Selon Lattuada, cette Madeleine pénitente pourrait avoir été peinte par Artemisia pendant sa période napolitaine (après 1640), avec l’un de ses principaux collaborateurs, Onofrio Palumbo (Naples, 1606 ? - 1656 ?). D’après l’érudit, il s’agit d’un tableau de la dernière phase de la carrière de la peintre, datable de 1650-1654. Palumbo, qui a été formé par Artemisia, mais auparavant par Battistello Caracciolo, a peut-être participé à l’exécution du diipinto, mais pas à sa conception, qui, selon Lattuada, est entièrement attribuable à Artemisia. Leur collaboration est attestée par des documents (deux notes de paiement, l’une de 1653 et l’autre de 1654, le confirment) et il est donc possible qu’ils l’aient fait pour cette Madeleine pénitente.

La maison de vente aux enchères affirme avec enthousiasme qu’il s’agit d’un “ajout précieux au corpus de peintures de ce qui est probablement l’artiste le plus célèbre du XVIIe siècle”. Le tableau avait déjà été présenté en février, avec l’attribution à Artemisia, juste avant la vente aux enchères (initialement prévue le 20 mai, puis reportée au 2 juin). “Le tableau, explique la maison de vente, se caractérise par des couleurs particulièrement intenses. Le travail minutieux et compact du pinceau révèle le talent d’Artemisia Gentileschi et met en évidence la forme sculpturale de la draperie”.

Image : Artemisia Gentileschi (attr.), Madeleine pénitente (vers 1650-1654 ; huile sur panneau, 68 x 48 cm)

Artemisia Gentileschi (attr.), Madeleine pénitente
Artemisia Gentileschi (attr.), Madeleine pénitente

Une nouvelle peinture attribuée à Artemisia Gentileschi sera bientôt vendue aux enchères.
Une nouvelle peinture attribuée à Artemisia Gentileschi sera bientôt vendue aux enchères.


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.