Venise, une installation d'Edoardo Tresoldi dans les nouvelles Procuratie Vecchie


Pour les Procuratie Vecchie de Venise, qui ouvrent leurs portes au public pour la première fois, une nouvelle installation d'Edoardo Tresoldi est également prévue: il s'agit de "Monumento", qui accueillera le public dans l'espace de l'escalier.

Comme nous l’avons annoncé hier dans ces pages, après une restauration de cinq ans réalisée par David Chipperfield Architects Milan et promue par Generali, les Procuratie Vecchie de la place Saint-Marc de Venise s’ouvrent à nouveau à la ville. Dans le bâtiment, qui ouvre au public pour la première fois depuis cinq cents ans, il sera également possible de voir une nouvelle installation d’Edoardo Tresoldi (Milan, 1987), intitulée Monumento.

Les Procuratie Vecchie dévoilent leurs espaces, appelés à remplir une nouvelle fonction sociale, comme en témoigne l’ouverture du siège de la fondation The Human Safety Net, mouvement mondial d’ONG, de bénévoles et de partenaires travaillant avec des personnes vivant dans des conditions vulnérables pour transformer la vie de leurs familles et de leurs communautés. Ainsi, à partir de ce nouveau parcours important que l’espace est sur le point d’inaugurer, l’installation de Tresoldi, réalisée en collaboration avec Carlotta Franco pour le développement du concept architectural et avec le soutien du design de GICO Studio, aspire à retravailler le langage de la colonne monumentale et les valeurs auxquelles la société aspire afin de réfléchir sur son propre temps.

Edoardo Tresoldi, Monument. Photo de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument.
Photo de
Roberto Con
te
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo
de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo
de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo
de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument. Photo de Roberto Conte
Edoardo Tresoldi, Monument.
Photo de
Roberto
Conte

La colonne est placée dans l’espace autour duquel se développe l’escalier des Procuratie Vecchie. Ses proportions dialoguent avec celles de l’espace et le visiteur est invité à une vue rapprochée qui subvertit la rhétorique traditionnelle du monument: en montant l’escalier, le spectateur peut voir la colonne dans son intégralité, de la base à l’extrémité, dans un changement de perspective qui déclenche à son tour un renversement conceptuel.

“L’architecture monumentale est un chant qui omet la fonction pour ritualiser une pensée à travers un acte plastique”, explique Edoardo Tresoldi. “L’histoire des peuples est un flux héréditaire de figures rhétoriques qui reviennent cycliquement, redéfinissent leurs propres significations et établissent des symbolismes que nous avons non seulement appris à lire mais que, génération après génération, nous avons absorbés comme une sorte de langage latent de l’inconscient collectif. Ainsi, en dépouillant un monument de son symbolisme, il reste un chant lyrique vertueux et mélancolique, détaché et solennel, mais en quête de contact parce qu’il est né pour s’exprimer, pour être d’abord artefact et geste, puis concept et présence. Avec Monument, j’utilise le langage rhétorique de la colonne monumentale comme une réflexion sur notre époque et sur la rhétorique des valeurs auxquelles notre société aspire ; une société qui réaffirme la nécessité de redéfinir le concept de force, de réinterpréter le rôle de la fragilité et qui propose l’écoute et le dialogue au centre des relations interculturelles”.

Venise, une installation d'Edoardo Tresoldi dans les nouvelles Procuratie Vecchie
Venise, une installation d'Edoardo Tresoldi dans les nouvelles Procuratie Vecchie


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.