Ostende et Anvers célèbrent James Ensor à l'occasion du 75e anniversaire de sa mort


2024 marquera le 75e anniversaire de la mort de James Ensor. C'est pourquoi les villes d'Ostende et d'Anvers proposent une série d'expositions dans les différents musées des villes pour célébrer cette figure emblématique de la scène artistique belge.

En 2024, la Flandre célébrera le 75e anniversaire de la mort de James Ensor (Ostende, 1860 - Ostende, 1949), figure de proue de la scène artistique belge. L’esprit d’avant-garde d’Ensor continue de s’épanouir dans sa ville natale d’Ostende et à Anvers. Cette dernière abrite la plus grande collection d’œuvres de l’artiste au monde et, à partir de septembre 2024, une série d’expositions dans les différents musées de la ville offrira aux visiteurs la possibilité de s’immerger dans les œuvres visionnaires du maître et d’explorer son influence sur l’art contemporain.

Dans son œuvre, Ensor se révèle être un innovateur, souvent doté d’un flair parfois transversal et toujours novateur. Ces qualités font d’Ensor un artiste intemporel. Les musées de Flandre qui participent à la célébration de l’art d’Ensor en 2024 souhaitent montrer que l’œuvre d’Ensor, surnommé “le peintre des masques”, va au-delà de la simple représentation de masques. Les natures mortes jouent un rôle important dans l’ensemble de sa production picturale. L’artiste révèle et dissimule sa personnalité à travers un grand nombre d’autoportraits et dépeint sa ville natale sous de multiples angles. Il expérimente différentes techniques graphiques et différents matériaux, cherchant constamment la bonne représentation de la lumière et de l’environnement. Comme de nombreux artistes d’avant-garde du XXe siècle, Ensor est fasciné par les couleurs et les techniques impressionnistes. L’accent sera donc mis sur la modernité de sa vision et de son langage visuel.

Du 28 septembre 2024 au 19 janvier 2025, au Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers (KMSKA), l’exposition Ensor’s Wildest Dreams. Beyond Impressionism présentera non seulement les créations emblématiques de l’artiste, mais les comparera également à Monet, Manet et Munch. Cette exposition sans précédent vise à présenter l’impact profond d’Ensor sur l’évolution de l’art moderne. Au musée Plantin-Moretus, du 28 septembre 2024 au 5 janvier 2025, Ensor à la recherche de la lumière sera présentée. Experiments on Paper: tel est le titre du projet qui vise à explorer les incursions novatrices d’Ensor dans l’art graphique. L’exposition dévoilera les explorations moins connues mais tout aussi fascinantes de l’artiste en matière de techniques d’impression, offrant un aperçu de son esprit expérimental et de son évolution artistique. Au Musée de la mode (MoMu), du 28 septembre 2024 au 2 février 2025, l’intersection du maquillage et des masques est présentée dans Masquerade, Make-Up & Ensor, qui établira des parallèles entre la fascination d’Ensor pour les masques et les interprétations modernes de l’expression de soi à travers les cosmétiques. Enfin, du 28 septembre 2024 au 2 février 2025 au Musée de la photographie (FOMU), l’exposition Cindy Sherman : Anti-Fashion sera l’occasion d’explorer la photographie provocante de Sherman et la manière dont elle fait écho au commentaire satirique d’Ensor sur les normes sociales.

Un autre projet consacré à l’univers artistique de James Ensor est Please, Touch the Artwork 2: un jeu interactif dans lequel les chefs-d’œuvre d’Ensor prennent vie. Développé avec le soutien du gouvernement flamand à l’occasion de la présidence européenne de la Belgique au premier semestre 2024, le jeu est disponible pour smartphones, tablettes et ordinateurs de bureau.

Image : James Ensor, The Intrigue (1890 ; huile sur toile, 90 x 149 cm ; Anvers, KMSKA). Photo par Hugo Maertens

Ostende et Anvers célèbrent James Ensor à l'occasion du 75e anniversaire de sa mort
Ostende et Anvers célèbrent James Ensor à l'occasion du 75e anniversaire de sa mort


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.