Alexandrie, une exposition sur les missions photographiques de Gabriele Basilico à Beyrouth


La Salle des Arts d'Alexandrie accueille, jusqu'au 1er octobre, l'exposition "Gabriele Basilico - Retour à Beyrouth", consacrée au travail du grand photographe dans la capitale libanaise.

À Alessandria, l’exposition GABRIELE BASILICO - Ritorni a Beirut_ Back to Beirut a été inaugurée le 16 juin à la Sale d’Arte, via Machiavelli 13. L’exposition, commandée par l’administration municipale d’Alessandria, est organisée par l’Azienda Speciale Multiservizi Costruire Insieme en collaboration avec Giovanna Calvenzi desArchives Gabriele Basilico et Christian Caujolle, directeur artistique, qui en assure le commissariat.

L’exposition, ouverte jusqu’au 1er octobre, présente le travail réalisé par Gabriele Basilico au cours de quatre missions photographiques à Beyrouth en 1991, 2003, 2008 et 2011. Cette exposition est présentée pour la première fois en Italie et vise à rappeler la relation profonde et passionnée qui a lié Gabriele Basilico à la ville libanaise, qui est également devenue au fil des ans l’un des principes centraux de son engagement dans la photographie.

En 1991, l’écrivain libanais Dominique Eddé, à la demande de la Fondation Hariri, a invité un groupe international de photographes à documenter la zone centrale de la ville de Beyrouth, déchirée par une guerre de quinze ans, avant sa reconstruction. Gabriele Basilico, René Burri, Raymond Depardon, Fouad Elkoury, Robert Frank et Josef Koudelka ont participé au projet. En 2003, Stefano Boeri, directeur du magazine d’architecture Domus, a demandé à Gabriele Basilico de documenter la reconstruction de la ville, non pas en sélectionnant des architectures individuelles, mais en réalisant des vues urbaines correspondant aux photographies prises en 1991. En 2008, Gabriele Basilico est à Beyrouth pour la présentation d’une de ses expositions au Planet Discovery Centre. Il continue à photographier la ville, documentant sa reconstruction, cette fois sans mission spécifique et en s’éloignant du centre-ville.

En 2009, la Fondation Hariri décide de lancer une seconde mission de documentation photographique collective dans le but de créer une archive visuelle témoignant du développement de la ville. Elle invite donc Fouad Elkoury (présent en 1991 et qui coordonne la nouvelle mission), Klavdij Sluban, Robert Polidori et Gabriele Basilico, qui travailleront à Beyrouth en 2011.

Basilico lui-même écrivait en 2003 : “La pratique du retour crée une disposition sentimentale singulière : comme l’attente d’un rendez-vous désiré, un réveil de la mémoire des lieux, des objets, des personnes, comme si l’on redémarrait le moteur d’une voiture arrêtée depuis longtemps. Pour Beyrouth, c’était encore plus”.

Photo : Gabriele Basilico, Beyrouth 2003

Alexandrie, une exposition sur les missions photographiques de Gabriele Basilico à Beyrouth
Alexandrie, une exposition sur les missions photographiques de Gabriele Basilico à Beyrouth


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.



Finestre sull'Arte