Au Macro de Rome, Elisa Franzoi lance un manifeste contre la marchandisation du corps : "Rien à vendre".


Le MACRO à Rome, musée d’art contemporain accueillera dans sa Project room, du 3 au 8 septembre 2019, l’exposition NOTHING TO SELL, from the body/commodity to the freedom to be d’Elisa Franzoi.

Le manifeste anti-commercial contre la marchandisation du corps, qui représente le dos nu de l’artiste avec les mots “ nothing to sell ”, a été le début d’un processus participatif de résistance artistique. L’installation photographique présentée ici rassemble en effet le matériel reçu à la suite d’un appel ouvert et de nombreuses journées de prise de vue qui ont vu le jour spontanément pour soutenir la campagne anti-publicité et dans lesquelles de nombreuses personnes se sont impliquées. Au-delà de toute attente, les images des dos reçues du monde entier, initialement réalisées en réponse au phénomène des publicités sexistes, sont devenues pour les personnes elles-mêmes un outil d’investigation sur elles-mêmes, sur cette partie du corps sans identité et une porte d’entrée peut-être vers un lieu intérieur inconnu.

Elisa Franzoi invite également dans l’espace de nombreux artistes dont les interventions amplifient le raisonnement, faisant ainsi de l’exposition un conteneur d’énergies aux multiples points de vue vers une même direction. Nothing to Sell dans son ensemble se configure, dans ce format conçu pour le Macro, comme une sculpture relationnelle qui propose une réflexion sur le corps et la liberté à travers une exposition photographique et une série d’événements exclusivement féminins.

Une réflexion qui part du corps exploité, abusé, utilisé, vendu et monétisé (un produit du néolibéralisme qui concerne particulièrement le corps des femmes) et qui se développe en se concentrant sur les droits, les stéréotypes, le genre, l’identité/désidentité, le queer/transféminisme avec une étude approfondie sur la méditation, le soin et la conscience de ce que nous sommes en tant qu’instrument d’une profonde liberté.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site officiel de l’événement.

Source : communiqué de presse

Au Macro de Rome, Elisa Franzoi lance un manifeste contre la marchandisation du corps :
Au Macro de Rome, Elisa Franzoi lance un manifeste contre la marchandisation du corps : "Rien à vendre".


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.