Des ex-voto contemporains exposés chez Giovanni Bonelli à Milan


Jusqu'au 27 juillet, la Galleria Giovanni Bonelli accueille l'exposition "Per Grazia Ricevuta", organisée par Alberto Mattia Martini, dans ses locaux de la Via Lambertenghi à Milan. Cette exposition collective explore et réinterprète le thème des ex-votos dans un contexte contemporain, en reliant l'histoire et le présent, la tradition et l'innovation.

Jusqu’au 27 juillet, la Galleria Giovanni Bonelli accueille l’exposition Per Grazia Ricevuta, organisée par Alberto Mattia Martini, dans ses locaux de la Via Lambertenghi à Milan. Cette exposition collective explore et réinterprète le thème des ex-votos dans un contexte contemporain, reliant l’histoire et le présent, la tradition et l’innovation. Les ex-votos, objets mystérieux et fascinants selon Didi-Huberman, sont des témoins tangibles d’expériences humaines de gratitude, de protection, de miracle et de survie. L’exposition vise à offrir une perspective originale sur ces objets chargés d’histoire et de spiritualité, à travers le travail de différents artistes dont les styles et les langages vont de la peinture à la sculpture.

Per Grazia Ricevuta prend la forme d’une réflexion sur la relation entre la tradition et l’innovation, le sacré et le profane, le tangible et le transcendant. Les ex-voto contemporains conservent leur valeur symbolique, mais s’éloignent de leurs racines religieuses pour embrasser une perspective plus laïque et universelle. Comme l’explique le commissaire Alberto Mattia Martini : “Dans l’exposition, la tradition ancienne a fusionné avec de nouveaux langages et de nouvelles formes de réflexion et d’expression artistiques contemporaines, permettant la création d’œuvres inspirées non seulement par le concept de dévotion, mais explorant des thèmes plus larges tels que l’identité, la politique, la société et l’environnement. L’objet votif, issu de la matière, devient un emblème de la relation avec d’autres dimensions et aborde des questions articulées et délicates telles que la vie, la maladie, la mort ou la renaissance, d’un point de vue à la fois universel et individuel : un symbole qui devient un moyen d’exprimer des émotions universelles ou des récits individuels. L’exposition Per Grazia Ricevuta, dans sa ”révélation“ contemporaine, représente un pont entre le passé et le présent, entre la tradition et l’innovation ; elle interprète une expression symbolique qui est la manifestation de notre quête continue et constante pour réussir à donner un sens et donc un espoir à l’existence”.

La disposition de l’exposition vise à mettre en valeur les idées qui la sous-tendent, en évoquant la manière traditionnelle dont les offrandes votives sont habituellement placées dans les églises. La composition rappelle ainsi l’atmosphère des lieux de culte, où les objets allégoriques créent une accumulation organique et une stratification temporelle. Les éléments votifs d’action de grâce et de dévotion se superposent, dans l’idée de créer un dialogue complexe. Le visiteur est ainsi plongé dans une expérience qui invite à la réflexion et à la contemplation. Dans ce contexte, l’ex-voto devient un médium à travers lequel les artistes explorent les relations avec le sacré, la fortune et le destin. L’exposition propose une réflexion sur la condition humaine et la recherche de réconfort et d’espoir.

L’exposition présente des œuvres de Guido Airoldi, Maddalena Ambrosio, Stefano Arienti, Gabriele Arruzzo, Yuval Avital, Mattia Barbieri, Mirko Baricchi, Matteo Basilè, Matteo Bergamasco, Alessandro Bergonzoni, Thomas Berra, Bertozzi&Casoni, Andrea Bianconi, Lorenzo Brivio, Nicolò Bruno, Michele Bubacco, Luca Caccioni, Chiara Calore, Anna Capolupo, Felipe Cardeña, Nicola Caredda, Linda Carrara, Valeria Carrieri, Antonio Catelani, Andrea Chiesi, Marco Cingolani, Gianluigi Colin, Giacomo Cossio, Fabrizio Cotognini, Rudy Cremonini, Vanni Cuoghi, Sabrina D’Alessandro, Aldo Damioli, Alberto De Braud, Leonida De Filippi, Francesco De Grandi, Francesco De Molfetta, Silvano De Pietri, Marta Dell’Angelo, Mario Dellavedova, Aron Demetz, Marco Demis, Pino Deodato, Nicola Di Caprio, Fulvio Di Piazza, Roberto Dolzanelli, Tamara Ferioli, Enzo Fiore, Sergio Fiorentino, Francesco Fossati, Giovanni Frangi, Maurizio Galimberti, Michelangelo Galliani, Omar Galliani, Daniele Galliano, Laura Giardino, Robert Gligorov, Giuseppe Gonella, Domenico Grenci, Ester Grossi, Franco Guerzoni, Agnese Guido, Audrey Guttman, Silvia Inselvini, Filippo La Vaccara, Franceso Lauretta, L’orMa, Giovanni Manfredini, Bruno Marrapodi, Franco Marrocco, Luciano Massari, Andrea Mastrovito, Marco Mazzoni, Paolo Migliazza, Enrico Minguzzi, Kazumasa Mizokami, Concetta Modica, Elena Modorati, Tomoko Nagao, Silvia Negrini, Marco Pace, Silvia Paci, Mimmo Paladino, Robert Pan, Alessandro Papetti, Paola Pezzi, Paolo Pibi, Alex Pinna, Michelangelo Pistoletto, Luigi Presicce, Massimo Pulini, Pierluigi Pusole, Gherardo Quadrio Curzio, Alfredo Rapetti, Carlo Alberto Rastelli, Giotto Riva, Brigitta Rossetti, Elisa Rossi, Laboratorio Saccardi, Nicola SamorìAldo Sergio, Davide Serpetti, Marta Sesana, Giuseppe Stampone, Luca Trevisani, Wainer Vaccari, Vedovamazzei, Nicola Verlato, Flaminia Veronesi, Dany Vescovi, Fabio Viale, Velasco Vitali.

Aménagement de l'exposition
Plans de l’exposition
Aménagement de l'exposition
Plans de l’exposition
Aménagement de l'exposition
Montage d’exposition
Aménagement de l'exposition
Montage d’exposition
Aménagement de l'exposition
Montage d’exposition

Des ex-voto contemporains exposés chez Giovanni Bonelli à Milan
Des ex-voto contemporains exposés chez Giovanni Bonelli à Milan


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.