Parme, dans les Scuderie della Pilotta restaurées, la Divine Comédie illustrée par Scaramuzza


Les Scuderie Ducali restaurées du Complesso della Pilotta de Parme accueilleront du 20 novembre 2021 au 12 février 2022 l'exposition Uno splendor mi squarciò 'l velo. Du Codex 3285 à Scaramuzza.

Du 20 novembre 2021 au 12 février 2022, le Salone delle Scuderie du Complesso monumentale della Pilotta à Parme accueillera l’exposition Uno splendor mi squarciò ’l velo. Du Codex 3285 à Scaramuzza. Organisée par Giuseppa Zanichelli et Simone Verde, l’exposition s’inscrit dans le cadre du projet Dante et la Divine Comédie en Émilie-Romagne, une vaste exposition qui valorise le patrimoine dantesque de quatorze bibliothèques et archives historiques dans lesquelles Dante Alighieri, après son exil, a trouvé sa seconde patrie.

Le titre de l’exposition est tiré du trente-deuxième chant du Purgatorio, tandis que les deux citations du sous-titre annoncent l’itinéraire de l’exposition. Le Codex 3285 est l’un des plus grands trésors de la Bibliothèque Palatine, un chef-d’œuvre ayant appartenu aux Danti del Cento, reconnu comme l’une des plus anciennes transcriptions de la Comédie de Dante (datant du début du XIVe siècle) et doté d’un extraordinaire appareil décoratif. Le volume a récemment fait l’objet d’une campagne de restauration et de numérisation complète financée par le Lions Club de Parme. Giuseppa Zanichelli a conçu un itinéraire qui révèle au public le patrimoine extrêmement important des œuvres de Dante, manuscrites et imprimées, conservées à la Bibliothèque Palatine. Des trésors bibliographiques et artistiques acquis au fil des siècles par la famille Farnèse, les Bourbons et, enfin, Marie-Louise d’Autriche pour enrichir leur bibliothèque.

L’artiste parmesan Francesco Scaramuzza a exécuté les peintures murales en utilisant la technique de l’encaustique à froid entre 1841 et 1857 pour embellir la salle Dante de la Bibliothèque palatine, qui abrite la magnifique collection de manuscrits, d’incunables et de rares éditions de Dante. Cette prestigieuse commande donne au peintre l’occasion de se lancer dans une autre entreprise : illustrer l’intégralité de la Divine Comédie. Dès l’année du centenaire, en 1865, ses planches représentant l’Inferno sont exposées à Florence.

En 1876, Scaramuzza achève l’illustration de l’ensemble de la Commedia, soit 243 dessins à la plume. L’étude de ces œuvres a permis au directeur du Complesso della Pilotta, Simone Verde, de relire l’œuvre de Scaramuzza dans le catalogue à la lumière de la redécouverte de la Commedia de Dante qui, après des siècles d’oubli, a commencé dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et au XIXe siècle, d’abord en Angleterre, puis en France, en Allemagne et enfin en Italie.

L’exposition se propose donc d’offrir au public la première exposition organique des codex de Dante habituellement accessibles aux érudits et la découverte du corpus entier des dessins de Dante par Francesco Scaramuzza. Le tout dans les Scuderie Ducali restaurées, le nouvel espace d’exposition de la Pilotta, situé au rez-de-chaussée de l’aile nord du palais.

Heures d’ouverture : Du mardi au dimanche de 10h30 à 18h30. Fermé le lundi.

Image : Francesco Scaramuzza, Divine Comédie (encre de Chine sur papier ; collection privée)

Parme, dans les Scuderie della Pilotta restaurées, la Divine Comédie illustrée par Scaramuzza
Parme, dans les Scuderie della Pilotta restaurées, la Divine Comédie illustrée par Scaramuzza


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.