Turin, la grande exposition posthume consacrée à Salvo


Du 1er novembre 2024 au 25 mai 2025, la Pinacothèque Agnelli de Turin consacre une grande exposition à Salvo : l'exposition explore le lien entre sa peinture et ses premières recherches conceptuelles.

Du 1er novembre 2024 au 25 mai 2025, les espaces muséaux de la Pinacoteca Agnelli à Turin présenteront Arriving in Time, la plus grande exposition posthume consacrée à l’artiste Salvo (Leonforte, 1947 - Turin, 2015), sous la direction de Sarah Cosulich et Lucrezia Calabrò Visconti. L’exposition proposera un parcours à travers l’œuvre de Salvo, soulignant comment sa peinture a toujours été en continuité avec ses premières recherches conceptuelles. Né en Sicile, Salvo vit à Turin depuis 1956, où il s’est approché de l’Arte Povera et des langages de l’art conceptuel, avant de se consacrer uniquement à la peinture depuis 1973. L’exposition rétrospective qui lui est consacrée mettra en évidence le fait que la peinture de Salvo n’est pas en opposition avec sa première période conceptuelle, mais qu’elle en absorbe plutôt les caractéristiques et les intentions, s’inscrivant ainsi de manière cohérente dans son parcours artistique.

Réalisée en collaboration avec les archives Salvo, l’exposition se concentrera sur certains des motifs fondamentaux de la recherche de l’artiste : le concept de répétition dans l’exploration de motifs récurrents, compris à la fois comme une technique picturale et comme une urgence conceptuelle ; la réflexion sur la peinture en tant que langage et le langage en tant qu’art ; la relation entre l’histoire de l’art et la vision de la vie quotidienne. Salvo, l’un des artistes pionniers de la seconde moitié du XXe siècle italien, s’est positionné indépendamment des courants et des tendances, en gardant toujours à l’esprit les sujets et les langages de l’histoire de l’art. Le projet occupera également une salle au deuxième étage du musée, dans le cadre d’un ambitieux projet d’exposition qui investira l’ensemble de la Pinacothèque. L’exposition sera accompagnée d’une publication dédiée, conçue pour ouvrir la lecture critique de l’œuvre de Salvo à un public international.

Salvo représenté en 1974 par Paolo Pellion de Persano Salvo
représenté en 1974 par Paolo Pellion di Persano
Salvo, At the Sports Bar (1981 ; Berlin, Collection privée) Salvo,
At the Sports Bar (1981 ; Berlin, Collection privée)
Salvo, Fabbriche (1987 ; collection privée). Photo : Giuseppe Dell'Aquila
Salvo, Fabbriche (1987 ; collection privée). Photo : Giuseppe Dell’Aquila
Salvo, Au cinéma (1988 ; collection privée). Photo : Cristina Leoncini, Turin
Salvo, Au cinéma (1988 ; Collection privée). Photo : Cristina Leoncini, Turin
Salvo, An Evening (1988 ; Milan, collection Lucien Bilinelli). Photo : Vincent Evrard
Salvo, Une soirée (1988 ; Milan, Collection Lucien Bilinelli). Photo : Vincent Evrard
Salvo, MI-TO (1993 ; Galleria In Arco). Photo : Cristina Leoncini, Turin
Salvo, MI-TO (1993 ; Galleria In Arco). Photo : Cristina Leoncini, Turin

Notes sur l’artiste

Né en 1947 à Leonforte dans la province d’Enna (Sicile), Salvo s’installe à Turin en 1956 où il développe d’abord une recherche conceptuelle, grâce à des contacts avec des figures de l’Arte Povera et des artistes comme Sol LeWitt, Robert Barry et Joseph Kosuth. 1973 est l’année de son retour à la peinture, un style de peinture qu’il avait déjà pratiqué dans ses premières années de formation et qui, au début des années 1970, devait être considéré comme un choix non conventionnel et intemporel. Les thèmes centraux de sa recherche, tels que la relation avec la tradition et le passé, et la revisitation de l’histoire de l’art, sont exprimés de manière plus solide dans ce deuxième moment qui durera jusqu’en 2015. Ses œuvres ont fait l’objet de nombreuses expositions individuelles dans des institutions telles que : Museum Folkwang, Essen et Mannheimer Kunstverein, 1977 ; Kunstmuseum, Lucerne, 1983 ; Museum Boymans-van Beuningen, Rotterdam et Musée d’Art Contemporain, Nîmes, 1988 ; Villa delle Rose, Bologne, 1998 ; Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea, Bergamo, 2002 ; Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea, Turin, 2007 ; Museo d’Arte della Svizzera Italiana, Lugano, 2017 et MACRO, Rome, 2021.

Turin, la grande exposition posthume consacrée à Salvo
Turin, la grande exposition posthume consacrée à Salvo


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.