Jérusalem, le musée restauré de l'art et de la culture arméniens rouvre ses portes après plus de 25 ans.


Après plus de vingt-cinq ans, le musée d'art et de culture arméniens rouvre ses portes à Jérusalem après avoir été restauré. Parmi les pièces les plus précieuses, la mosaïque de sol de Musrara ou des oiseaux.

Après plus de vingt-cinq ans, le Musée d’art et de culture arméniens rouvre ses portes à Jérusalem: fermé au milieu des années 1990 en raison de la dégradation des installations, les travaux de restauration ont débuté en 2018 et seront à nouveau accessibles au public à partir de la mi-novembre. L’ouverture du nouveau musée Edward et Helen Mardigian a eu lieu le 23 octobre, lors d’une cérémonie présidée par le patriarche arménien de Jérusalem Nourhan Manougian.

Le musée retrace trois mille ans d’art et de culture arméniens. Après la cérémonie solennelle de coupure du ruban, qui a marqué l’ouverture officielle du musée, les visiteurs ont pu admirer les précieuses collections, dont une grande mosaïque exposée au centre du bâtiment, une exposition sur le génocide arménien et divers objets précieux, des manuscrits aux céramiques en passant par les pagaies brodées.

Parmi les pièces les plus précieuses, la mosaïque de sol de Musrara, datant du VIe siècle, mesure sept mètres de long et plus de quatre mètres de large. Découvert entre 1892 et 1893, ce sol en mosaïque témoigne de l’usage liturgique de la pièce pour laquelle il a été réalisé. D’un vase finement décoré sortent des sarments de vigne à l’intérieur desquels se trouvent plusieurs oiseaux.

"Pour un peuple dont l’existence a été contestée et menacée, un musée n’est pas seulement une collection d’artefacts et d’objets précieux. C’est aussi un moyen de préserver et d’enseigner notre histoire", a déclaré le père Arakel Aljalian, pasteur de l’église arménienne Saint-James de Watertown/Massachusetts, lors de la cérémonie d’ouverture du musée du patriarcat arménien récemment rénové. "Aujourd’hui, nous assistons au début d’un nouveau chapitre de la présence arménienne dans la ville sainte.

Crédit Patriarcat latin de Jérusalem

Jérusalem, le musée restauré de l'art et de la culture arméniens rouvre ses portes après plus de 25 ans.
Jérusalem, le musée restauré de l'art et de la culture arméniens rouvre ses portes après plus de 25 ans.


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.