Pour la première fois en Italie, un réseau de musées et d'hôpitaux a été mis en place pour soigner par l'art. Cela se passe à Naples


Le projet "Cur'Arti" arrive à Naples : pour la première fois en Italie, des personnes peuvent être traitées par l'art-thérapie.

Jusqu’à présent, c’était l’apanage de l’Amérique du Nord ou des pays scandinaves : les visites de musées comme thérapie pour soulager les pathologies psychiques dans le cadre de collaborations entre musées et hôpitaux avaient été introduites au Canada (le premier pays à l’expérimenter, avec un projet à Montréal), au Danemark et au Royaume-Uni(nous en avons parlé il y a quelques semaines), alors qu’il n’y avait pas de trace d’initiatives similaires en Italie. Mais aujourd’hui, dans notre pays aussi, il y a ceux qui, à partir de cette année, utiliseront l’art comme méthode de traitement , en activant un réseau entre les musées et les hôpitaux. C’est ce qui se passe à Naples, où a été lancé le projet Cur’Arti, conçu par Francesca Barrella, médecin interniste responsable de l’angiologie au centre cardio-angiologique Medicor de Pozzuoli et présidente de l’association Il Ventre di Parthenope.

L’idée est de lancer un traitement d’art-thérapie en Campanie en activant des collaborations entre musées et hôpitaux dans le cadre d’un réseau impliquant toute la région : l’art-thérapie est le traitement des troubles mentaux, des troubles alimentaires, des syndromes anxio-dépressifs et des pathologies neurologiques par l’art, en l’occurrence par la visite d’expositions et de musées. Mais pas seulement : l’art-thérapie sera également incluse dans les cycles de réhabilitation des syndromes oncologiques ou neurodégénératifs post-traumatiques.

L’initiative porte sur différents sujets et, comme nous l’avons dit, vise à créer un réseau entre les musées et les hôpitaux de toute la Campanie : la ville de Naples, le Polo Museale della Campania (qui mettra à disposition le Palazzo Reale), le musée archéologique de l’ancienne Capoue, l’amphithéâtre de Santa Maria Capua Vetere et l’Azienda Ospedaliera dei Colli ont déjà adhéré à l’initiative. L’initiative comptera également sur la collaboration de Sergio Ferraro, chef du service de cardiologie du CTO de Naples, de Nicola Caracciolo, gouverneur du Pio Monte della Misericordia, et de Silvana Figlioli, psychocriminologue spécialisée dans la réadaptation.

Le projet Cur’Arti, a expliqué le Dr Barrella au quotidien Il Mattino, vise à créer un réseau entre les institutions sanitaires et les lieux culturels (musées, théâtres, bibliothèques, fondations d’opéra et de symphonie, etc.) disposés à accueillir des patients souffrant de pathologies chroniques pour commencer à souffrir. Cur’Arti est promu dans le cadre du projet de réhabilitation et de prévention des jeunes Seme di Luce (Graines de Lumière), également conçu par moi".

Naples n’en est pas à sa première expérience sur le thème de l’art et de la maladie : depuis quelques années, en effet, le service de psychologie clinique de l’Azienda Ospedaliera dei Colli gère le projet La bellezza che cura (La beauté qui guérit), dans le cadre duquel des visites guidées sont organisées pour les patients atteints de cancer au Musée archéologique national, une initiative conçue par Alberto Vito (responsable de l’unité de psychologie clinique) et qui a remporté un vif succès. À l’avenir, l’art en tant que thérapie aura de plus en plus sa place.

Photo : le Scalone d’Onore du Palais royal de Naples. Ph. Crédit

Pour la première fois en Italie, un réseau de musées et d'hôpitaux a été mis en place pour soigner par l'art. Cela se passe à Naples
Pour la première fois en Italie, un réseau de musées et d'hôpitaux a été mis en place pour soigner par l'art. Cela se passe à Naples


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.