Federculture demande une table à Franceschini : "planifiez les réouvertures de la culture maintenant".


Federculture demande à Franceschini une table pour faire ce que d'autres pays européens font déjà : planifier la réouverture de sites culturels.

Federculture demande au ministre du patrimoine culturel, Dario Franceschini, d’organiser une table ronde permanente pour discuter de la relance et de la réforme du secteur culturel, avec une demande en particulier : définir immédiatement quand et comment rouvrir les musées, les théâtres et les lieux culturels en général, qui, pour Federculture, représentent le seul “soulagement immatériel” pour les citoyens. Federculture demande également des mesures structurelles pour la reprise. Telles sont les conclusions du conseil d’administration de Federculture, qui s’est réuni le 15 décembre.

Bien que l’association se soit déclarée satisfaite de l’approbation du décret d’application du Fonds culturel (article 184 du décret-loi 34 du 19 mai), elle souhaite prendre en compte l’état d’alerte des entreprises culturelles et de l’ensemble du monde de la culture, face aux décisions du gouvernement de suspendre les activités des musées, théâtres, cinémas, expositions et événements culturels, pourtant strictement adaptés aux règles de sécurité les plus contraignantes : le dpcm du 3 décembre a en effet prolongé la fermeture des lieux culturels jusqu’au 15 janvier, et à l’heure actuelle on ne sait pas si tout sera rouvert le 16 ou s’il y aura de nouvelles restrictions, d’autant plus que le gouvernement ne prévoit pas de réouverture. C’est pourquoi Federculture estime que l’Italie doit faire ce que d’autres pays européens sont en train de faire : au minimum, définir avec certitude les horaires et les modalités des réouvertures, afin de permettre aux usagers de revenir et aux opérateurs d’atténuer l’impact, pas seulement économique, que la fermeture prolongée provoque sur des mécanismes déjà fragiles.

A cet égard, les représentants des entreprises culturelles italiennes réunis au sein du Conseil de Federculture demandent au Ministre des Biens et Activités Culturels et du Tourisme de mettre en place une table ronde, instrument permanent de confrontation et de consultation avec les catégories représentées, visant à vérifier les mesures mises en œuvre et l’utilisation des ressources dérivant du Plan de relance. Par ailleurs, Federculture estime qu’au-delà des mesures d’urgence, bien que jugées nécessaires et utiles, il est urgent de prendre des mesures structurelles qui permettront au secteur de redémarrer au moment où il pourra à nouveau déployer tout son potentiel.

Federculture demande donc le lancement d’un processus d’ajustement réglementaire basé sur cinq points : premièrement, mettre en œuvre les indications de la loi de finances 2018 sur les entreprises culturelles et créatives ; deuxièmement, mobiliser toutes les ressources possibles, tant publiques que privées, pour soutenir la culture en étendant toutes les formes d’avantages fiscaux (du Bonus Art à l’exonération fiscale pour la consommation culturelle) ; troisièmement, inclure, comme déjà indiqué, dans les programmes européens l’ajustement infrastructurel de tous les lieux culturels (théâtres, musées, bibliothèques, etc.) afin de les rendre sûrs et accueillants pour les visiteurs, ainsi que d’encourager une meilleure efficacité énergétique ; quatrièmement, toujours dans le domaine des fonds européens, préparer un plan de numérisation de l’ensemble du grand patrimoine archivistique de nos institutions culturelles, afin de permettre également un travail de recherche et de valorisation à distance ; cinquièmement, envisager une grande campagne d’investissement pour une nouvelle production culturelle en présence, en communauté et en numérique, des villes aux villages, capable de revitaliser l’ensemble du pays qui sortira épuisé de la pandémie. “Aujourd’hui plus que jamais, commente le conseil d’administration de Federculture, la culture doit être chargée de représenter le moteur d’un ”nouveau" bien-être italien, c’est-à-dire l’élément clé de la vie en communauté et de la cohésion de notre pays, le facteur le plus important de notre formation et de notre reconnaissance dans le monde.

Federculture demande une table à Franceschini :
Federculture demande une table à Franceschini : "planifiez les réouvertures de la culture maintenant".


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.