Bonisoli : patrimoine culturel, l'urgence en cas de tremblement de terre prend fin le 24 août. Des milliers d'œuvres sauvées entre-temps


Le ministre des Biens culturels, Alberto Bonisoli, a visité les lieux touchés par le tremblement de terre de 2016 et a promis qu'à partir du 24 août, l'état d'urgence sera levé.

Le ministre des Biens culturels, Alberto Bonisoli, a visité les lieux touchés par la séquence sismique qui a débuté le 24 août 2016 et a assuré que la phase d’urgence se terminera le 24 août, deux ans après la première secousse destructrice. Cependant, le premier message est pour les victimes : “Je suis proche des familles des victimes de la longue séquence sismique qui a commencé avec la secousse du 24 août il y a deux ans. C’est la première fois que je me rends dans les communes du cratère sismique du centre de l’Italie et je voudrais avant tout exprimer ma solidarité avec tous les citoyens qui ont perdu des êtres chers, qui ont été contraints d’abandonner leur maison et qui vivent encore dans des conditions précaires”.

M. Bonisoli s’est d’abord rendu au dépôt de Santo Chiodo à Spoleto, où sont conservées les œuvres d’art sauvées des décombres, puis à Visso, où il a visité la cathédrale, la collégiale Santa Maria, l’église Sant’Agostino et le palais des gouverneurs, ensuite à Campi di Norcia et enfin à Norcia (dans l’église San Salvatore, la basilique San Benedetto et la cathédrale Santa Maria Argentea).

“L’âme même de ces territoires, c’est-à-dire le riche patrimoine culturel diffus issu d’une histoire millénaire, a été profondément blessée”, a souligné le ministre. “Grâce au travail inestimable des techniciens et des restaurateurs de MiBACT, des pompiers, des carabiniers pour la protection du patrimoine culturel, du personnel et des volontaires de la protection civile, il a été possible de récupérer et de mettre en sécurité plus de 22 000 œuvres d’art et pièces archéologiques, 15 000 volumes de fonds de bibliothèque, 5 300 mètres linéaires de fonds d’archives et 1 700 bâtiments parmi lesquels des églises, des monastères, des monuments et des édifices historiques. Aujourd’hui, j’ai pu me rendre compte par moi-même de l’énorme travail accompli, qui est fondamental et nécessaire pour procéder à la récupération de ce patrimoine et à la restitution des œuvres stockées dans des dépôts temporaires à leurs communautés”. Le ministre a ensuite promis que “le 24 août prochain, la gestion d’urgence des cellules de crise cessera et toutes les activités concernant le patrimoine culturel retourneront dans les structures ordinaires du MiBACT afin d’assurer une efficacité maximale de la reconstruction”.

Pour la reconstruction, le premier plan-cadre pour le patrimoine culturel prévoit 104 interventions (18 dans le Latium, 54 dans les Marches, 16 dans les Abruzzes et 16 en Ombrie) pour un montant total de 170,6 millions d’euros : il s’agit de cathédrales, de cathédrales et de sanctuaires, ainsi que de complexes d’une grande importance culturelle tels que le complexe Don Minozzi à Amatrice, le château Pallotta à Caldarola, la cathédrale Santa Maria Assunta à Teramo et l’église San Benedetto à Norcia. En revanche, un million d’euros a été alloué à la restauration de biens mobiliers, actuellement conservés dans les entrepôts de MiBACT : ils seront replacés dans leurs bâtiments une fois les travaux terminés.

Sur la photo : Alberto Bonisoli en visite à Norcia (ph. credit MiBACT - Renzo De Simone)

Bonisoli : patrimoine culturel, l'urgence en cas de tremblement de terre prend fin le 24 août. Des milliers d'œuvres sauvées entre-temps
Bonisoli : patrimoine culturel, l'urgence en cas de tremblement de terre prend fin le 24 août. Des milliers d'œuvres sauvées entre-temps


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.