Grèce : depuis la semaine dernière, les animaux domestiques peuvent pénétrer dans les sites archéologiques


Nouvelles importantes en Grèce, où le ministère de la culture a décidé d'autoriser l'accès des animaux domestiques à plus de 120 sites archéologiques. La décision a été prise la semaine dernière. Auparavant, les animaux étaient interdits d'accès.

En Grèce , depuis la semaine dernière, il est possible d’emmener des animaux de compagnie sur les sites archéologiques. Il s’agit d’une innovation importante pour le pays, où, jusqu’à présent, seuls les chiens d’aveugle pour malvoyants étaient autorisés. La décision en faveur des animaux de compagnie a été prise le 27 avril par le Conseil archéologique central, un organe du ministère grec de la culture, et concerne plus de 120 sites.

Avec l’avis positif du Conseil archéologique central, qui autorise les animaux de compagnie à suivre leurs maîtres dans la visite de plus de 120 sites archéologiques", a souligné la ministre Lina Mendoni, “nous faisons un premier pas, mais un pas important, vers l’harmonisation du cadre d’accessibilité aux monuments et aux sites archéologiques sur le modèle d’autres pays européens, qui appliquent déjà des règles pour l’entrée des animaux de compagnie”. En Italie , par exemple, l’entrée des animaux de compagnie est déjà autorisée dans de nombreux sites.

Il est toutefois évident, a rappelé le ministre, que l’entrée ne peut pas être appliquée à tous les sites archéologiques. Dans les zones à forte concentration de visiteurs et avec des possibilités d’approche spécifiques, comme l’Acropole d’Athènes, l’entrée de nos petits amis ne serait pas facile, car ils seraient en danger en raison de la forte affluence, mais pourraient aussi gêner les visiteurs qui ne seraient pas conscients de leur présence. Toutefois, dans des zones de milliers d’hectares, telles que Vergina, Delos, l’ancienne Messénie, Mycènes, Philippes, les chiens surveillés, tenus en laisse, munis d’un carnet de santé et répondant aux conditions fixées par l’avis du Conseil, pourront accompagner leurs amis pendant la visite. Il en est de même pour les animaux de grande taille, à condition que le propriétaire accepte de leur faire porter une muselière".

Parmi les sites exclus de la mesure, outre l’Acropole d’Athènes, figurent par exemple Cnossos, l’ancienne Olympie et le site de Delphes. Plus de 110 sites ont également été dotés de zones à l’entrée où les animaux peuvent rester aussi longtemps que leurs propriétaires sont en visite. Toutefois, les animaux ne seront pas admis à l’intérieur des monuments, dans les théâtres, dans les temples, dans les tombes voûtées, sur les sols en mosaïque des monuments.

Les compagnons doivent être munis d’une laisse d’une longueur maximale de 1 m ou les animaux doivent être portés dans les bras ou dans des nacelles. En outre, les propriétaires devront présenter un carnet de santé à l’entrée, et les animaux seront autorisés à entrer, à condition que leur compagnon apporte le nécessaire pour nettoyer immédiatement les alentours de toute déjection.

Image : le stade de l’ancienne Messénie. Photo : Herbert Ortner

Grèce : depuis la semaine dernière, les animaux domestiques peuvent pénétrer dans les sites archéologiques
Grèce : depuis la semaine dernière, les animaux domestiques peuvent pénétrer dans les sites archéologiques


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.