"Je suis Gillo Dorfles et j'ai ouvert mon profil Facebook". Mais il s'agissait de deux étudiants trolls


Gillo Dorfles a annoncé qu'il avait ouvert son propre profil Facebook. En réalité, il s'agissait d'un projet de deux étudiants universitaires.

Beaucoup ont été étonnés la semaine dernière lorsque le grand critique Gillo Dorfles a annoncé, à l’âge de 107 ans, qu’il avait ouvert son propre profil Facebook. Le critique a publié des messages dans lesquels il affirmait être aidé par un collaborateur anonyme et avait même ouvert un groupe Facebook dans lequel il discutait d’art contemporain. Dommage que ce ne soit pas vrai: il s’agissait en fait d’un projet de deux étudiants universitaires de Milan. L’annonce a été faite il y a quelques minutes.

Tout cela, expliquent les deux organisateurs de la farce numérique dans le <a href='https://www.facebook.com/groups/131423130874526/ target='_blank'>groupe</a> qui a rassemblé plus de 400 contacts (et qui pour l'instant <strong>est fermé</strong> sans possibilité d'accéder aux contenus), "pour faire prendre conscience qu'il y a des artistes intéressants mais inconnus, et que ce qui apparaît sur Facebook n'est pas toujours la réalité". Les deux étudiants, qui restent anonymes, expliquent que "ce n'est pas de la mauvaise foi, c'est un vrai projet" et conseillent de "faire attention à ce qui circule sur le net". Bien sûr, il faut préciser qu'aucun média n'a annoncé la nouvelle de l'ouverture du profil : étant donné la facilité et la rapidité avec lesquelles le "Gillo" virtuel ajoutait même des inconnus parmi ses amis, et le fait que personne dans les cercles proches du critique n'avait mentionné l'ouverture du compte, le profil avait éveillé pas mal de soupçons.</p> <p>Cependant, on ne sait pas si Gillo Dorfles est au courant du projet : les deux auteurs de la " trollata " (comme on appelle dans le jargon du web des actions de ce genre, menées par des soi-disant <strong>trolls</strong>) ont déclaré qu'ils essayaient de le contacter, lui et sa famille, pour l'informer de ce qui s'est passé sur Facebook ces derniers jours.</p> <p>Le " troll " n'est pas connu du grand public.

"Je suis Gillo Dorfles et j'ai ouvert mon profil Facebook". Mais il s'agissait de deux étudiants trolls


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.