La directrice de la Galerie Borghèse en procès pour absentéisme. Elle se défend : "J'étais en congé".


Anna Coliva, directrice de la Galerie Borghèse, sera jugée pour absentéisme le 28 février. Elle se défend : "J'étais en congé ou en vacances".

Anna Coliva, directrice de la Galerie Borghèse, la seule des directrices Franceschini d’avant la réforme à avoir été confirmée dans ses fonctions après le grand concours de 2015, fera l’objet d’un procès pour absentéisme, qui la verra comparaître devant le juge le 28 février. L’acte d’accusation indique que la directrice, pendant treize jours ouvrables (pour un total de quarante heures et cinquante-neuf minutes), aurait omis d’enregistrer, en passant son badge, son départ du lieu de travail : par conséquent, elle aurait dû passer les heures qui lui sont reprochées au bureau. Toute l’histoire est rapportée dans l’édition papier d’aujourd’hui, Repubblica, 9 février. Il s’agit d’une accusation grave, dont les conséquences vont d’un à cinq ans.

Comme le rapporte La Repubblica, selon la procureure Maria Letizia Golfieri, qui a ouvert l’enquête à la suite d’une plainte anonyme, la directrice “s’est procuré un profit déloyal, consistant à percevoir une rémunération comme si elle avait travaillé pendant les heures indiquées sur la carte de présence, alors qu’en réalité elle s’est absentée pour des besoins propres, non motivés et non signalés par le bureau, avec un appauvrissement relatif pour l’administration publique”. La défense d’Anna Coliva souligne au contraire que la directrice avait des congés personnels réguliers ou qu’elle était en mission pour des réunions et des conférences, et qu’à d’autres occasions, elle était même en vacances. L’historienne de l’art, interviewée par le journal, affirme également qu’elle n’a “jamais pris un jour de congé maladie”, qu’elle a souvent travaillé même pendant ses vacances et que l’idée qu’on puisse l’accuser d’absentéisme la mortifie. En outre, elle parle d’une “machination” qui, selon elle, a été délibérément ourdie contre elle, car d’autres personnes briguaient le poste de directeur de la Galerie Borghèse.

La directrice de la Galerie Borghèse en procès pour absentéisme. Elle se défend :
La directrice de la Galerie Borghèse en procès pour absentéisme. Elle se défend : "J'étais en congé".


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.