Le volontariat culturel : en Italie, il représente 57% du total, et pour chaque travailleur à but non lucratif, il y a 67 volontaires.


En Italie, le bénévolat culturel représente 57 % du bénévolat total et les institutions à but non lucratif comptent en moyenne 67 bénévoles pour un employé.

En Italie, 56,6% des bénévoles servent dans le domaine culturel, et pour chaque employé d’associations à but non lucratif, il y a jusqu’à 67 bénévoles. Ce sont les chiffres monstrueux présentés par le rapport annuel 2018 de l’ISTAT, qui a été présenté hier à la Chambre des députés : le volume indique que “la contribution des bénévoles est remarquable dans le domaine de la culture, du sport et des loisirs, dans lequel se concentre 57,0 % du bénévolat”. En même temps, le domaine que l’ISTAT appelle “culture, sport et loisirs”, identifié comme celui qui “concerne les activités artistiques et culturelles, le sport et la socialisation”, représente “le secteur d’activité le plus répandu (près de 220 000 institutions, 65 % du total national)”.

En effet, en parcourant le recensement des institutions sans but lucratif, on constate que sur un total de 5 528 760 volontaires ayant servi en Italie en 2015, 3 128 701 appartiennent au secteur de la culture, des sports et des loisirs. Cela représente 56,6 % du nombre total de volontaires dans les institutions à but non lucratif : les employés des associations culturelles, sportives et récréatives (46 803 au total), en revanche, ne représentent que 5,9 % du total (qui est de 788 126).

Ces données, inquiétantes en ce qu’elles attestent d’un recours trop important au bénévolat dans la culture, placent le domaine de la culture en dehors de toute moyenne. En effet, si au niveau national, pour chaque employé des institutions sans but lucratif, il y a 7 bénévoles, le nombre, comme mentionné, s’élève à 67 bénévoles pour 1 employé dans le domaine de la culture. Pour faire une comparaison avec d’autres réalités, dans le secteur de la santé, il y a environ 4 bénévoles pour chaque employé, dans le secteur de l’éducation, le ratio est presque le même (124 879 employés contre 161 028 bénévoles), dans le secteur du développement économique, le nombre d’employés est le double de celui des bénévoles, dans les associations religieuses, il y a un employé pour 25 bénévoles, dans les associations syndicales, il y a 4 bénévoles pour chaque employé, et encore une fois, dans la protection civile, il y a 3 bénévoles pour chaque employé. Seul le secteur de l’environnement est moins bien loti que celui de la culture, avec 90 bénévoles par employé.

Cependant, le secteur de l’environnement, en ce qui concerne le nombre moyen de salariés par institution, enregistre deux fois plus de bénévoles que le secteur de la culture (0,4 contre 0,2 : le chiffre pour la culture est le plus bas jamais atteint). A cet égard, le secteur le plus vertueux est celui de la santé, où chaque institution compte en moyenne 15 salariés et 37 bénévoles.

Le volontariat culturel : en Italie, il représente 57% du total, et pour chaque travailleur à but non lucratif, il y a 67 volontaires.
Le volontariat culturel : en Italie, il représente 57% du total, et pour chaque travailleur à but non lucratif, il y a 67 volontaires.


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.