Nouveau dpcm : musées fermés (mais les amateurs d'art restent dans les églises) et fermetures locales


Le nouveau dpcm signé dans la nuit prévoit la fermeture des expositions et des musées (mais pas celle des églises) et établit des fermetures de facto sur une base territoriale.

C’est officiel : le nouveau dpcm signé cette nuit par le Premier ministre Giuseppe Conte ferme les musées et les expositions dans toute l’Italie, ainsi que les bibliothèques, les archives et tous les lieux culturels. Voici ce que dit le texte du décret approuvé pour contenir la contagion du Covid-19 : “les expositions et les services d’ouverture au public des musées et autres instituts et lieux de culture visés à l’article 101 du code du patrimoine culturel et du paysage, mentionnés dans le décret législatif du 22 janvier 2004, n. 42, l’efficacité des dispositions réglementaires visées à l’article 101 du code du patrimoine culturel et du paysage, visées à l’article 101 du code du patrimoine culturel et du paysage, visées au décret législatif du 22 janvier 2004, n. 42. 42, l’efficacité des dispositions réglementaires prévues à l’article 4, paragraphe 2, deuxième phrase, du décret du ministre des biens culturels et environnementaux n° 507 du 11 décembre 1997, qui prévoit l’accès gratuit à tous les instituts et lieux de culture de l’État le premier dimanche du mois, reste suspendue”.

En revanche, les églises (qui seront la seule alternative pour les amateurs d’art) et les bars resteront ouverts jusqu’à 18 heures, sauf dans les zones “rouges” (c’est-à-dire les “zones caractérisées par un scénario de gravité maximale et un niveau de risque élevé”) et les zones “orange” (“caractérisées par un scénario de gravité maximale et un niveau de risque élevé”), identifiées sur une base régionale ou provinciale. Dans les zones où le scénario “rouge” se produira, qui feront l’objet d’un suivi hebdomadaire, il y aura des fermetures locales de facto : dans les zones à haut risque, tous les déplacements entrants et sortants seront interdits, de même que les déplacements entrants (sauf pour des raisons de nécessité avérée), de sorte qu’aucun trafic ne sera autorisé à circuler. Les activités de vente au détail seront également suspendues dans ces zones, à l’exception des produits de première nécessité, et tous les services de restauration (bars, restaurants, pubs, glaciers, pâtisseries) seront fermés, bien qu’ils puissent effectuer des livraisons à domicile ou des services de vente à emporter. En outre, tous les sports dans les zones à risque seront suspendus, à l’exception des activités motrices individuelles (à pratiquer près du domicile) et des sports de plein air à pratiquer individuellement. Dans les zones orange, les personnes ne pourront se déplacer qu’à l’intérieur de leur commune, et toute sortie de la commune se fera pour des raisons de nécessité avérée. Les activités de restauration fermeront, mais les commerces resteront ouverts.

Dans les autres zones, celles à moindre risque (que l’on pourrait appeler “vertes”), les mesures existantes seront en vigueur, ainsi que les nouvelles mesures valables dans tout le pays : la fermeture des musées déjà mentionnée, la fermeture des centres commerciaux le week-end, la capacité réduite de moitié des transports publics, et surtout le couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin. En ce qui concerne les déplacements interrégionaux, on ne pourra se déplacer que d’une région verte à une autre région verte. Une région pourra changer de “couleur” en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique (en d’autres termes, une région orange pourrait être “promue” au vert, une région orange rétrogradée au rouge, etc.) Les mesures entreront en vigueur le vendredi 6 novembre et resteront en place jusqu’au jeudi 3 décembre 2020.

Image : Palazzo Chigi. Photo : Palazzo Chigi. Crédit

Nouveau dpcm : musées fermés (mais les amateurs d'art restent dans les églises) et fermetures locales
Nouveau dpcm : musées fermés (mais les amateurs d'art restent dans les églises) et fermetures locales


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.