Patrimoine culturel, totoministro : le nom de Gian Marco Centinaio revient sur le tapis, et le tourisme se dirige vers un ministère à part entière


Les spéculations sur le futur ministre du patrimoine culturel se poursuivent. Le nom du légiste Gian Marco Centinaio circule. Et pour le tourisme, on s'achemine vers un ministère distinct.

L’incertitude règne toujours sur le nom du futur ministre du patrimoine culturel. Les citations d’Alberto Bonisoli, indiqué comme ministre in pectore par le Mouvement 5 étoiles pendant la campagne électorale, sont en baisse, tandis que l’hypothèse selon laquelle le ministère serait confié à Guido Crosetto de Fratelli d’Italia, que le Mouvement 5 étoiles aurait, selon certaines rumeurs, offert au parti de Giorgia Meloni, en même temps que le ministère de la défense, au cas où Fratelli d’Italia aurait exprimé son soutien au gouvernement Grillo-Léguiste, a définitivement disparu. Ces dernières heures, le nom de Gian Marco Centinaio, chef du groupe de la Ligue du Nord au Sénat, a commencé à circuler. Le sénateur, qui a joué un rôle de premier plan lors des consultations au Quirinal, est fort de son expérience en tant que conseiller pour la culture à la municipalité de Pavie.

Centinaio, né à Pavie en 1971, est un militant de la première heure de la Lega Nord : titulaire d’une carte de membre depuis 1990, il a commencé sa carrière politique en 1993 en assumant des fonctions de coordination au sein du parti, avant de devenir conseiller municipal de Pavie et, depuis 2009, adjoint au maire de la ville lombarde et conseiller pour la culture et le marketing territorial. En 2013, il a été élu au Sénat dans les rangs de la Ligue du Nord et occupe le poste de chef du groupe Carroccio au Sénat depuis le 8 juillet 2014. Entre-temps, il a obtenu en 1999 un diplôme en sciences politiques avec une note de 100/110, comme l’indique la biographie sur son site web.

Parmi les nouveautés du prochain gouvernement pourrait figurer la séparation de la culture et du tourisme: le tourisme retrouverait ainsi un ministère dédié, étant donné que les programmes de la Ligue du Nord et du Mouvement 5 étoiles pour la culture et le tourisme comportent des entrées séparées. C’est Centinaio lui-même qui a déclaré ces dernières semaines que le programme de gouvernement de la Lega Nord prévoit la création d’un ministère du tourisme, et selon certains observateurs, Centinaio lui-même pourrait occuper ce poste. Mais dans l’hypothèse où le chef de file de la Lega Nord serait nommé au ministère du Collegio Romano, le ministère du tourisme pourrait être dirigé par un membre du groupe Grillo. En particulier, le nom de Mattia Fantinati, né à Nogara en 1975, ingénieur de gestion et député du Pentastelite depuis 2013, a été évoqué.

Patrimoine culturel, totoministro : le nom de Gian Marco Centinaio revient sur le tapis, et le tourisme se dirige vers un ministère à part entière
Patrimoine culturel, totoministro : le nom de Gian Marco Centinaio revient sur le tapis, et le tourisme se dirige vers un ministère à part entière


Avertissement : la traduction en anglais de l'article italien original a été réalisée à l'aide d'outils automatiques. Nous nous engageons à réviser tous les articles, mais nous ne garantissons pas l'absence totale d'inexactitudes dans la traduction dues au programme. Vous pouvez trouver l'original en cliquant sur le bouton ITA. Si vous trouvez une erreur,veuillez nous contacter.